samedi 13 juin 2015

Le synthétiseur de la paroisse d'Oshwe...toute une histoire!

 Témoignage d'un ancien vicaire de la paroisse Notre Dame de Fatima d'Oshwe
*************************************************
C'était dans les années 1999. Il fallait acheter un synthétiseur pour l'église. Le curé a sensibilisé tous les chrétiens pour que chacun d'eux participe à l’achat de cet instrument musical qui coutait, à l'époque, 250 dollars ( Usd $). Dans la caisse de la paroisse, on avait pas cette somme. Durant les "mabonza" (offertoire) de chaque dimanche, il y avait une quête spéciale organisée à cette fin (kitunga po ya kosomba synthétiseur").
Un tout petit garçon tient le panier devant l'altare et il attend que ceux qui ont apporté leur contribution en argent viennent les verser pour l’achat du synthétiseur!
 La chorale Notre Dame de Fatima lors d'une messe
Les jeunes de la chorale 12 Apôtres d'Oshwe défilent durant la messe pour mettre dans le panier l'argent pour l’achat du synthétiseur
Après trois mois de quête, on  avait même pas atteint le 10 % du prix d’achat. Il fallait dès lors changer de stratégie. Il a été demandé à ceux qui ne pouvaient pas donner l'argent de contribuer en nature (mais, haricot, bananes, riz).
Ceux qui n'avaient pas d'argent donnaient des biens en nature ( Ignames, riz, bananes..)
Une chambre de la paroisse devenait le dépôt où l'on entassait ces produits. Après quelques mois, on a tout rassemblé. Un membre du comité de gestion de la paroisse est descendu à Kinshasa vendre ces produits. De Kinshasa, il appelle en phonie pour dire qu'après la vente, l'argent qu'il a en main ne lui permet pas d'acheter ce synthétiseur car il a eu à payer des taxes après la vente (manutention, droit de ceci, droit de cela...)! Le conseil paroissial se réunit. On demande à l'abbé procureur du diocèse à Kinshasa de prêter l'argent à notre délégué. Chose faite.
Après un mois de voyage, il rentre à Oshwe. Il est arrivé un vendredi et le dimanche, il fallait inaugurer ce synthétiseur.
Enfin, le synthétiseur à Oshwe
Quelle messe! Une fête d'action de grâce et de joie pour cet instrument à l'honneur du Seigneur! Il nous a fallu une année entière de cotisation et de sensibilisation pour l'acheter malgré toute la disponibilité et la bonne volonté de nos chrétiens....!
 
Une Eglise pauvre au milieu des pauvres mais pleine d’énergie pour le Seigneur.

1 commentaire:

Norbert X MBU-MPUTU a dit…

SYNTHETISEUR !... NON... QUELLE HISTOIRE !

Non, Monsieur les abbés,

J'ai encore deux synthétiseurs trainant chez moi en chambre et, sans attendre votre permission, je vais relayer cette histoire dans notre journal du Diocèse de Cardiff et rassembler autant des synthétiseurs pour le Diocèse. Mais, pour aussi vous éviter toutes les peines d'energie electrique, je vais mentionner aussi qu'on peut aussi avoir de l'argent pour acheter un système solaire (que j'ai vu à Kinshasa), avec une batterie pour ainsi jouer cet instrument. Je vais déjà mettre dans un container (là encore toute une histoire, sans parier quand il arrivera) mes deux synthétiseurs. A mon arrivée à Kinshasa dans un ou deux mois, je vais déjà acheter et déposer à la procure les deux systèmes electriques qui vont attendre. A vous de décider à quelle paroisse les envoyer...

Norbert MBU-MPUTU, Newport (Pays de Galles), Royaume-Uni

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)