mardi 10 décembre 2019

Nouveau Préfet de la Congrégation pour l'Évangélisation des Peuples


Le Bureau de presse du Saint-Siège a annoncé que le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, a été nommé Préfet de la Congrégation pour l'Évangélisation des Peuples par le Pape François ce dimanche 8 décembre, en la solennité de l’Immaculée Conception. Il remplace le cardinal  Fernando Filoni.
 Le rôle spécifique de la Congrégation est, depuis toujours, la propagation de la Foi dans le monde, avec la compétence particulière de coordonner toutes les forces missionnaires, donner des directives pour les missions, promouvoir la formation du clergé et de la hiérarchie locale, encourager la fondation de nouveaux Instituts missionnaires et enfin pourvoir à l’aide matérielle pour les activités missionnaires. Ainsi,  elle devint l’instrument ordinaire et exclusif du Saint Père et du Saint Siège, pour exercer leur juridiction sur toutes les missions et sur la coopération missionnaire.
                           Les compétences du Dicastère Missionnaire

Avec la  Constitution Apostolique Pastor Bonus, du 28 juin 1988, "il revient à la Congrégation de diriger et de coordonner  dans le monde entier l’œuvre d’évangélisation des populations et la coopération missionnaire, restant sauve la compétence de la Congrégation pour les Eglises Orientales" (art. 85).
De plus, le Dicastère est compétent exclusivement et directement sur ses territoires, restant sauve la compétence des autres Dicastères dans les différentes matières (cfr. artt. 88; 89).
Dans les territoires de sa juridiction, la Congrégation érige et divise les Circonscriptions missionnaires selon les possibilités.
Elle préside au gouvernement des missions et étudie toutes les questions et les rapports envoyés par les Ordinaires et les Conférences Episcopales. Les Sociétés de Vie Apostolique érigées en faveur des missions restent sous la juridiction de la Congrégation (art. 90, § 2).
La Congrégation gère son patrimoine et les autres biens destinés aux missions par l’intermédiaire de son bureau spécial (art. 92).
  Actuellement plus de 1.095 Circonscriptions Ecclésiastiques  dans le monde dépendent de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples dont notre diocèse.

Trois novices font leur entrée au Noviciat chez nos soeurs diocésaines

Le noviciat, une période clef dans la formation du religieux:

Connaissons le droit de l'Eglise.

****************

Can. 646 - Le noviciat, par lequel commence  la vie dans l'institut, est ordonné  à ce que les novices  aient une meilleure connaissance de la vocation divine telle qu'elle est propre à l’institut, qu'ils fassent l'expérience du genre de vie de l'institut, qu'ils imprègnent de son esprit leur pensée et leur cœur, et que soient éprouvées leurs propos et leur idonéité.

Arrivées au terme du temps prévu pour le postulantat, Gisèle Bilumu, Celestine Walaka et Rose Mbolokuku  ont été admises au noviciat de nos sœurs de l’Immaculée Conception d’Inongo. Elle se sont préparées à ce passage important de leur vie par une retraite prêchée par l’abbé Gladdys Mongbankliji  sur le thème : l’importance  de l’Eucharistie dans la vie chrétienne.  

Conformément au Code de Droit Canonique et aux statuts propres de cette congrégation,  c’est la mère générale qui, en tant que supérieure majeure, a la responsabilité d’admettre une postulante au noviciat. Elle le fait quand elle juge, avec l’avis de la maitresse des postulantes, que la postulante est prête et quand celle-ci en a exprimé le désir. Ce dernier point n’est pas sans importance. La pleine liberté de la candidate doit toujours être respectée, et l’admission doit être une réponse à un désir exprimé. Et comme c’est normalement la maîtresse des postulantes qui accompagne la postulante, il convient évidemment que ce soit la principale personne que la mère consultera. Elle doit aussi consulter son conseil. Il s’agit d’une consultation, et non d’une demande de consentement ; mais la mère doit faire cette consultation. C’est l’occasion de rappeler que, lorsque selon le droit la mère générale doit faire une consultation, elle n’est pas liée par le résultat de cette consultation; mais son acte ne serait pas valide si elle ne fait pas cette consultation.

              Quelles sont les conditions pour être admis validement au noviciat.
§1. Est admis invalidement au noviciat :
1° qui n’a pas encore dix-sept ans accomplis ;
2° le conjoint tant que dure le mariage ;
3° qui est actuellement attaché par un lien sacré à un institut de vie consacrée ou incorporé à une société de vie apostolique, restant sauves les dispositions du can. 684.
4° qui entre dans l’institut sous l’influence de la violence, de la crainte grave ou du dol, ou que le Supérieur reçoit sous une semblable influence ;
5° qui aurait dissimulé son incorporation dans un institut de vie consacrée ou une société de vie apostolique.
§2. Le droit propre peut établir d’autres empêchements concernant même la validité de l’admission ou apposer des conditions à celle-ci.
                Quant à l’âge, la candidate doit avoir au moins 17 ans accomplis.  Quelqu’un qui est lié par les liens du mariage ne peut entrer validement au noviciat.   De même celui qui est lié par des vœux à un autre institut de vie consacré ou quelqu’un qui appartient à une société de vie apostolique  ne peut validement faire un noviciat.  Il y a la possibilité de « transitus » ou passage d’une autre communauté religieuse à une autre communauté. Cela impliquera une période de « probation », qui pourra se faire au noviciat.
                Le droit prévoit deux autres cas où le noviciat serait invalide. Le premier cas serait celui d’une personne qui entrerait sous l’influence de la violence ou de la crainte ou que le supérieur recevrait sous une semblable influence !
                L’autre cas d’invalidité serait si quelqu’un aurait dissimulé le fait de son incorporation antérieure à une autre communauté religieuse ou une autre société de vie apostolique.  Dans ce cas, c’est la dissimulation de cette incorporation et non l’incorporation elle-même qui rend le noviciat invalide.
Can. 653 – § 1. Le novice peut librement quitter l’institut et l’autorité compétente de l’institut peut le renvoyer.
§ 2. Son noviciat achevé, le novice, s’il est jugé idoine, sera admis à la profession ; sinon il sera renvoyé ; s’il subsiste un doute sur son idonéité, le Supérieur majeur pourra prolonger le temps de probation selon le droit propre, mais non au-delà de six mois.
  
C'est à la fin du noviciat que l'on doit ratifier l'option d'émettre les vœux et d'être ainsi intégré à la vie religieuse ou au contraire, de ne pas faire profession et de retourner dans le monde.

lundi 9 décembre 2019

Les nouvelles de la paroisse saint André de Ntanembelo



L’abbé Hermann Opwembio, nouveau curé nommé de la paroisse St André de Ntanembelo (il succède à l’abbé Rigobert Mwampeti, nommé à  Ste Famille/Sansa Sanga), nous informe qu’il vient d’équiper sa nouvelle paroisse de certains  biens. Pour ce faire, il a envoyé deux chauffeurs en  moto à Nioki  pour les acheter. Hier, ces derniers, après un voyage  de 240 Km (distance aller et retour entre Nioki et Ntanembelo),  sont arrivés à Ntanembelo, à la grande joie de l’abbé curé Herman. 
Les  abbés des paroisses de Ntanembelo et Mbali  viennent s’approvisionner  à Nioki . 

vendredi 6 décembre 2019

Inongo sous eau après une forte pluie


Une forte pluie s’est abattue, ce Vendredi, sur la ville d’Inongo. Elle a causé de nombreux dégâts notamment au quartier de la procure- évêché – couvent des sœurs et Intosa où plusieurs habitations et divers autres espaces ont été inondés.


  L’obstruction ou le manque des canaux d’évacuation pourrait être à l’origine de cette inondation, évoquent les propriétaires de ces espaces  sous les eaux







Ces inondations ont des conséquences non négligeables sur l'environnement et l’habitat. Elles constituent aussi  l’origine lointaine des érosions.

Mgr Donatien Bafuidinsoni, sj

Mgr Donatien Bafuidinsoni, sj
31.03. 2018-

Mgr Jan Van Cauwelaert, cicm

Mgr Jan Van Cauwelaert, cicm
(06.01.1954-12.06. 1967) + 18.08.16

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
(12.06. 1967-22.07. 2005) + 19.11.17

Mgr Philippe NKIERE KENA, cicm

Mgr Philippe NKIERE KENA, cicm
27.07.2005-31.03. 2018

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO