samedi 25 juin 2016

Un abbé du diocèse a fait un accident par moto!

Abbé Jean Michel Botoko
Nous apprenons, non sans regret,  que l'abbé Jean Michel Botoko, curé de Makaw, a fait un accident par moto à Semoki. Il y a eu mort d'homme. 
L'abbé Jean Michel se rendait à Bokoro pour rejoindre son jeune frère Fiston Botoko (médecin) qui est très malade. Il a quitté Makaw, en moto, vers 17h00. Au niveau de Semoki (12 Km de Makaw), il y a eu une collision frontale avec un autre monsieur qui était, lui aussi, en moto. Malheureusement, ce monsieur est décédé sur le coup.
Photo archive d'un accident le long de nos routes
 L'abbé Jean Michel y est sorti avec une double fracture au bras gauche, une fracture au genou droit; Il a aussi reçu un coup  à la tête et à la bouche car il saigne. Il est pour le moment évacué vers un hôpital où il est en soins médicaux. Nous l'avons eu au téléphone, il est sous le choc pour ce qui vient de se passer....On vient de l'informer que le monsieur décédé, c'est son neveu qui venait le visiter à Makaw. 
Nous prions pour le repos de l’âme de mr Eddy (un commerçant de Kemba secteur) et pour la santé de l'abbé.

vendredi 24 juin 2016

Nomination à la présidence de la Conférence épiscopale nationale du Congo

De Kinshasa, nous venons d'apprendre les nominations suivantes à la présidence de la conférence épiscopale nationale du Congo: l’Archevêque de Kisangani, Mgr Marcel Utembi, est élu  président de la CENCO. Le vice président est  Mgr Fridolin Ambongo, évêque de Bokungu-Ikela et Admnistrateur Apostolique de Mbandaka-Bikoro. 
Nos sincères félicitations pendant que nous rassurons nos prières pour ce service à l'Eglise .

Compassion et responsabilité

 La sœur Kula à Bokoro pour le deuil de la sœur Sophie
****************************
La sœur Sophie est décédée pendant que la sœur Christine Kula, mère générale de la Congrégation des sœurs de l’Immaculée Conception d'Inongo, se trouvait en Europe pour la reunion de toutes les mères générales à Rome. Elle a suivi les évènements de loin bien qu'unie à sa famille religieuse. 
Aussitôt rentrée au Congo, après un très bref séjour à Kinshasa, elle a pris l'avion pour Bokoro...pour faire le deuil à sa consœur, consoler sa famille et encourager dans la foi toutes les autres sœurs. 
Après l’atterrissage, elle s'est rendue à la tombe de la sr Sophie et a prié en silence. Dans les prochains jours, elle se rendra au siège de la Congrégation à Inongo. 
 
Comme quoi, au delà des occupations et des charges, l'attention aux évènements douloureux qui nous frappent doit primer.

jeudi 23 juin 2016

Le Prêtre… voir Jésus dans un homme!

Un nouveau prêtre, fraichement ordonné, était en route vers une paroisse de notre diocèse pour célébrer la messe. Il a demandé au chauffeur de la jeep de ne pas s’arrêter en route puisque le programme devait être respecté. C'était sans compter sur la détermination des chrétiens d'un autre village qui, ayant appris que le nouveau prêtre passerait par là, s'étaient mobilisés pour le saluer et baiser ses mains qui sentaient encore l'odeur de l'onction du saint chrême. Notre jeune prêtre, Sengor Bebe,  ne pouvait pas ne pas s’arrêter; la foule avait fait barrière devant la jeep. Descendu, il a eu droit au chant d’accueil et il a béni la foule avant de poursuivre son voyage. Quelques séquences de ce moment  d’accueil.
video
 En voyant un prêtre, vous pouvez dire : Dieu pense aux hommes.

mercredi 22 juin 2016

Vœux perpétuels chez les sœurs de Divine Providence


C’est dans la joie, entourées des consœurs, de quelques membres de familles, amis et connaissances que les sœurs Rebecca Lufu et Rachel Mushila ont prononcé leurs vœux perpétuels, le samedi 11 juin, dans la grande chapelle de la Maison Mère à Crehen/France.
Les deux sœurs sont membres de la Congrégation de la Divine Providence de Crehen  qui est  engagée dans l’enseignement, la santé, l’initiation à la vie religieuse, la visite aux malades et personnes âgées.
Elles œuvrent aussi au diocèse d’Inongo  où elles ont ouvert une communauté dans la paroisse St Michel Nioki. La sœur Rebecca- ensemble avec les sœurs Yolande Buzika, Marie Yowani, Mélanie Kapinga-  fait partie de la première équipe qui s'est installé  Nioki le 4 septembre 2009.

mardi 21 juin 2016

21 Juin au diocèse d'Inongo

Aujourdh'ui au diocèse d'Inongo:
1. Fête au petit séminaire de Bokoro et clôture de l'année scolaire. C'est La Saint Louis de Gonzague, patron de cette maison  destinée à former les futurs prêtres de notre diocèse. Au Petit séminaire de Bokoro sont passés nos trois évêques (Léon Lesambo, Philippe Nkiere et le cardinal Laurent Monsengwo ); Cette maison a formé tous nos prêtres du diocèse d'Inongo et les divers cadres de notre pays. C'est notre Alma Mater.
L’image de st Louis de Gonzangue peinte sur le mur du 3ème dortoir au Petit Séminaire de Bokoro
Saint Louis de Gonzague est le saint le plus connu au Petit séminaire de Bokoro. En effet, dès  l’arrivée de chaque petit séminariste en première année, le recteur tient des séances et des méditations sur ce saint. St Louis de Gonzague ensemble avec Saint Ignace d'Antioche sont les " saints" de notre enfance, du moins pour ceux qui ont connu feu l'abbé Ignace Ngazain comme recteur. 
Partout où ils sont (dans les cinq continents), ce jour est spécial pour tout ancien petit séminariste de Bokoro. On va à la messe, on prie, on médite et on remercie le Seigneur pour les abbés, pères , auxiliaires d'apostolat professeurs connus durant les années d'études. A Kinshasa, c'est devenu une tradition: tous les anciens petits séminaristes de Bokoro, réunis en association, se rendent à Kinkole pour un pique nique. Les activités comment par la messe.

Comme d'habitude, aujourd’hui à  11h00 au petit séminaire,il y a  messe solennelle suivie du  repas d'ensemble et enfin la  proclamation des résultats des examens. Dans les après midi, les petits séminaristes vont en vacances. Allons enfants de St Aloisus le jour de fête est arrivé.

2. Partout au diocèse, messe d'action de grâce pour Mgr Léon Lesambo qui accomplit aujourd’hui 87 ans. Évêque émérite d'Inongo, Mgr Léon Lesambo est pour le moment au repos médical au centre Nganda à Kinshasa, entouré de l'affection et de l'estime de tous.

 Joyeux anniversaire Tata Episkopo.

lundi 20 juin 2016

Les examens d'Etat: cauchemars pour les parents d'élèves!

Un peu partout, les parents d'élèves qui font les examens d'Etat sont aux abois. Motif: le montant trop élevé des frais de participation demandé à leurs fils. Alors que la circulaire du ministère concerné exige 43.000 fc (soit plus ou moins 47 dollars Usd) comme frais de participation  pour chaque élève à ces examens, il y a des préfets d'études qui obligent les élèves à payer des chiffres trop élevés. 
Nous apprenons, des sources sures, qu'il y a des centres d'examens d'Etat qui ont exigé à chaque élève de payer 150.000.FC (soit 167 dollars américains),d'autres arrivent jusqu'à 200.000FC (223 dollars américains). Qui ne paye pas risque de rater l'examen. Les parents acculés, se voient obligés de vendre qui une vache, qui des chèvres ou moutons ou encore d'autres biens qu'ils possèdent. 
A suivre les choses de plus près, on se rend compte qu'il y a complicité à grande échelle.Que font les préfets avec toutes ces sommes?Ceux qui exigent ces montants, sont-ils sanctionnés?Que font les inspecteurs envoyés comme délégués des centres, eux  qui sont supposés connaitre les instructions de l'Etat en la matière?Pourquoi certains d'entre eux exigent des chefs d’Établissement qu'ils les logent, qu'ils les nourrissent bref qu'ils les prennent en charge alors qu'ils sont payés par l'Etat pour cela? Pourquoi les élèves doivent -ils payer leurs déplacements ( communément appelé droit ya makolo) ?
Somme toute, ces examens d'Etat sont devenus un business et ce sont, comme toujours, les pauvres parents à en payer les frais.On est pas sorti du tunnel.

dimanche 19 juin 2016

XIIème dimanche du Temps Ordinaire

Lomingo la zomi na Ibale o Mobu
**************************
Bandeko, liloba lya Nzambe wana.
1ère lecture:«Ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé » (Jn 19,37) (Za 12, 10-11a ; 13,1) 
2ème lecture:«Vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ » (Ga 3,26-2 )
Evangile:«Tu es le Christ, le Messie de Dieu.– Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup» (Lc 9,18-24 )

vendredi 17 juin 2016

Le voyage d’espérance se transforme en drame

La plupart des voyageurs noyés au lac, non loin d'Inongo, sont des pauvres cultivateurs qui, après une saison entière de travail dans les champs et après la récolte, se rendaient à Inongo pour vendre leurs produits. En effet, depuis un peu de temps, les cultivateurs de la zone de Bokoro ont trouvé un marché très alléchant à Inongo. Ils sont rares ceux qui se rendent encore à Kinshasa car là, disent-ils, ils payent trop de taxes et le voyage dure des mois. A Inongo au contraire, on arrive après tout au plus trois jours et le besoin se fait sentir: la population d'Inongo achète les produits vivriers à un prix record; c'est presque le double du prix de vente à Bokoro.
Malheureusement pour ces agriculteurs décédés noyés, ce voyage d’espérance où ils comptaient avoir un peu d'argent pour leurs familles et surtout pour leurs enfants qui se preparent à faire les examens d'Etat s'achève d'une façon triste: le lac les a engloutis et le Maindombe continue à pleurer ses morts pour la énième fois.
Seigneur Jésus, prends pitié !

lundi 13 juin 2016

Les photos des noyés exposées à Inongo: de nouveau des morts au lac Maindombe...!

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)