mercredi 11 janvier 2017

Le calvaire de notre peuple continue!

 La flambée des prix des avions
************
Quand aurons-nous un ouf de soulagement? Alors que le peuple continue à croupir dans une misère sans nom, les prix d'avion continuent à flamber. Depuis ce 1er janvier, les passagers à destination de la nouvelle province de Maindombe (Inongo, Bokoro, Nioki, Kiri) devront vider leur portefeuille pour voyager par avion. Même si les prix diffèrent d'une agence à une autre, une chose est sure: on note une augmentation du tarif.
Jusqu'au mois de décembre dernier, par Kin Avia, on payait pour le voyager aller: Kinshasa- Inongo: 220 dollars (plus 10 $ de go pas et 5000 Fc - plus ou moins 5 $ de l’hôtel la ville) pour un total de 235 dollars américains; actuellement l'on paye 245 $ ( plus 10 euro de gos bas et 5 $ du gouverneur de la ville) pour un total de 260 dollars.  De 235 $ on est passé à 260 $ soit 25 dollars de plus.
Pour Kinshasa - Bokoro: même prix ( c'est-à-dire 260 dollars)
Pour Kinshasa- Nioki: 230 dollars
Résumé: un voyage aller retour Inongo- Kinshasa coute: 520 dollars; Bokoro- Kinshasa: 520 dollars; Nioki Kinshasa: 460 dollars. C'est tout simplement incompréhensible. Et ce, pour une heure et 20 minutes de vol! On croirait à un voyage Kinshasa- Europe durant les basses saisons!
Une autre agence propose les prix suivants ( hormis les 10 $ de gos pass et les 5 dollars de l’hôtel  de ville):
Kinshasa- Inongo: 230 $ ( seul aller)
Kinshasa- Bokoro: 230 $ ( aller)
Kinshasa- Nioki: 205 $ ( aller)
Kinshasa- Kiri: 260 $ ( aller)

Cette augmentation de prix, selon  les agences de voyage, est du aux ordres venus d'en haut (taxes à payer) . 
Une question: combien gagne ce pauvre peuple pour payer de tels prix? Un enseignant, l'unique salarié de nos coins, perçoit tout au plus 100$ (cent $) par mois . Avec cette somme, il doit payer les études, les soins médicaux , le manger... de sa famille....!
La seule solution à envisager pour le moment est la route. Mais là encore, elle n'est pas asphaltée et durant la saison de pluie, le voyage est un calvaire. Même la ville de Bandundu n'est pas reliée à Kinshasa par une route asphaltée....!
Par voie fluviale, il faut faire des comptes avec des moyens de transports vétustes, des taxes et des barrières! Un voyage aller- retour dure tout au moins un mois.!
Dans ces conditions, notre peuple est un peuple condamné! Il ne pourra jamais prendre l'avion; son voyage  par route ou par fleuve se transformera en calvaire. 
Oh Congo, don béni de Dieu!

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)