dimanche 2 octobre 2016

XXVIIème dimanche du Temps Ordinaire

Lomingo la ntuku Ibale na nsambo o Mobu
***************************
Mokonzi, kolisa boyambi bwa biso !


1ère lecture : « Le juste vivra par sa fidélité » 
( Ha 1, 2-3 ; 2, 2-4 ) 
 Les barbares chaldéens menaçaient Jérusalem et semaient alentour pillage et violences. Le prophète, alors, questionne Dieu, l'accuse presque: Combien de temps, Seigneur, vais-je t'appeler au secours, et tu n'entends pas... pourquoi restes-tu à regarder notre misère?
 C'est le problème du mal. Pourquoi la souffrance? En plus cruel: nous qui sommes ton peuple, pourquoi nous traites-tu ainsi ? Que va répondre Dieu? Il lui répond par un oracle, mis par écrit bien clairement sur des tablettes, pour qu'on puisse le lire et le relire. Mais, précision importante, le juste n'aura la vie sauve que par sa fidélité à Dieu. Celle-ci passera par l'épreuve, le doute : la réalisation de l'oracle paraît tarder. Mais la vision se réalisera... elle viendra certainement. Aussi attends-la dans la confiance en Dieu, la fidélité.
Croire, c’est faire confiance à Dieu, lui rester fidèle, malgré toutes les apparences contraires.

2ème lecture : « N’aie pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur » 
( 2 Tm 1, 6-8.13-14 ) 
 N’est-ce pas cette épreuve que vit Timothée, ce disciple bien-aimé de Paul ? Qui d'entre nous ne s'identifie à lui, à certaines périodes basses de son engagement, quand la fatigue se fait sentir et qu'il faut réveiller le don reçu de Dieu? Le disciple connaît la peur, il se sent isolé, son maître est en prison, l'Evangile ne s'épanouit pas dans un succès brillant, on se moque des chrétiens Il faut maintenant réveiller le don endormi du baptême , dépasser la peur, compter sur la force de Dieu et prendre résolument notre part de souffrance pour annoncer l'Evangile.
Evangile : « Si vous aviez de la foi ! » 
 ( Lc 17, 5-10 ) 
 « Augmente en nous la foi » demandaient les apôtres à Jésus; non simplement « croire que Dieu existe », mais recevoir la confiance, le dynamisme, le courage. Le Seigneur répond: La foi, si vous en aviez gros comme un grain de moutarde, vous diriez au grand arbre que voici: « Déracine-toi et va te planter dans la mer »; il vous obéirait. L'image est volontairement forcée: l'arracher et le planter dans la mer est chose impossible. L'impossible aura lieu dans votre vie. Avec un peu de vraie foi, de la dimension d'un grain de moutarde, la plus petite graine qui soit, plus petite encore qu'une tête d'épingle.

 Dieu est le maître de l'impossible, disait l'ange Gabriel à Marie, en faisant allusion à l'impossible naissance d'Isaac (Gn 18,14) comme à celle de Jean Baptiste (Lc 1,36-37). L'impossible, en effet, n'a-t-il pas eu lieu ? Ces pauvres Douze, aux moyens dérisoires, n'ont-ils pas changé le monde?
 "Père du ciel, dans ta confiance inlassable, tu nous invites à collaborer à ton œuvre de libération. Augmente notre foi dans la puissance de ton Esprit: que notre ferveur et notre fidélité réponde au don que tu nous fais."

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)