jeudi 30 juin 2016

Journée de l’indépendance et nouvelles des soeurs à Inongo

30 juin 1960- 30 Juin 2016: 56ème anniversaire de l’indépendance de notre cher pays le Congo.
Intention de prières: E Nzambe, tokobondela yo, batela ekolo ya Congo!
Nouvelles du diocèse:
La sœur Rosalie Iyetuli nous écrit d'Inongo:
 1. La mère générale, Christine Mpia Kula, est finalement arrivée à Inongo avant hier vers 15h30. Ici la photo de son accueil par ses consœurs à Inongo 4 où se trouve la maison généralice.
 Les sœurs sont suivi avec attention le récit du voyage de la sœur: de Rome en passant par la Belgique.
 *************
2.  Les sœurs de St Joseph de Calasanz de la communauté d'Inongo ont fêté leurs 127 ans d'existence. La sœur supérieure d'Inongo, Francine Massa,  a dit le mot de circonstance. Fondée en 1889 à Florence, les premières sœurs sont arrivées à Inongo en 2009. La sœur Stéphanie Biongo en est le premier fruit. Actuellement, la communauté d'Inongo compte  2 novices, une postulante et 5 aspirantes.
La sœur Francine Massa a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tous les invités.
Photo: la sr Stéphanie coupe le gâteau d'anniversaire

mercredi 29 juin 2016

Solennité des Apôtres Pierre et Saint Paul et clôture de l'année scolaire à Bokoro.

 Messe solennelle à Ste Croix avec tous les élèves
**********************
Ce 29 Juin, solennité des apôtres SS Pierre et Paul, la communauté catholique  Ste Croix de Bokoro a organisé la messe de clôture de l'année scolaire 2015-2016. A Bokoro en effet, le diocèse a plusieurs écoles mises sous sa responsabilité ( écoles conventionnées catholiques): 4 écoles primaires et 3 écoles secondaires et humanités ( Institut de Bokoro, Institut Totombwana et le lycée Salongo), sans compter le Petit séminaire. Maintenant que nous écrivons, l'abbé Alfred Mbenge  est entrain de célébrer la messe solennelle à cet effet. Tous élèves  y sont présents. Un internaute nous a envoyé ces photos avant le début de la messe.
Bonne fête à tous !

mardi 28 juin 2016

Voyage d'excursion et prudence!

 Les filles du lycée Marie Reine  de Kutu en excursion  à Nioki
********************************
La direction du Lycée Marie Reine de Kutu a organisé une excursion pour le corps professoral et les filles du lycée à Nioki. Partis de Kutu hier dans les après midi, ils sont arrivés à destination tard dans la soirée. Ils profiteront de ce séjour à Nioki pour visiter cette cité. Le retour à Kutu est prévu pour demain.
Un peu d'histoire: les habitants de Kutu n'ont pas un très bon souvenir de ces voyages en groupe vers Nioki. Dans le passé en effet, un hors bord plein de joueurs et de passagers qui se rendaient Nioki pour un match de football  était entré en collision avec un bateau de la Forescom qui montait la Lukenie non loin de Mongobele. Dans cet impact, l'hors bord est entré sous la barge de ce bateau et tous les passagers et joueurs étaient morts noyés. Ce fut un deuil général à Kutu.
Il y a encore quelques années, la chorale des jeunes garçons de Kutu était à Nioki pour l’apostolat. Au retour, l'un deux a glissé de la toiture de l'hors bord et est tombé dans l'eau au niveau de Kilako. Les recherches n'avaient rien donné. Quelques temps après, la Lukenie avait restitué son corps sans vie. Il fut enterré à Kutu.
Nous ne pouvons que souhaiter une bonne excursion à nos filles du lycée. Que Dieu les protège à l'aller et au retour. 

lundi 27 juin 2016

Mgr l’évêque à Nioki a visité l'abbé Jean Michel Botoko

Photo archives de la visite de mgr l’évêque dans un hôpital du diocèse
De Nioki où il est hospitalisé, l'abbé Jean Michel réagit favorablement aux soins. Ce matin, Mgr l’évêque lui a rendu  visite et l'a rassuré de ses prières et de son affection paternelle. Après cette visite, Mgr l’évêque a continué son voyage sur Kutu avec l'abbé Patrick Ndwaya, coordinateur des écoles conventionnées catholiques de la zone pastorale Sud.
L'abbé Jean Michel Botoko avait fait un accident le Vendredi dernier. Puisqu'il doit se faire soigner, Mgr l’évêque a envoyé à Makaw, pour épauler son vicaire l'abbé Fulbert Mabele, les abbés Sengor Bebe et Alfred Mbenge respectivement professeur au petit séminaire de Bokoro et préfet de l'Institut de Bokoro.

dimanche 26 juin 2016

XIIIème dimanche du Temps Ordinaire

Lomingo la Zomi na Isato o Mobu
**************************
Chant:  Qui met la main à la charrue et regarde en arrière, n'est pas digne de moi.
1ère lecture:«Élisée se leva et partit à la suite d’Élie» (1R 19,16b.19-21) 
2ème lecture: «Vous avez été appelés à la liberté» (Ga 5,1.13-18) 
Evangile:«Jésus, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem» «Je te suivrai partout où tu iras» (Lc 9, 51-62)

samedi 25 juin 2016

Un abbé du diocèse a fait un accident par moto!

Abbé Jean Michel Botoko
Nous apprenons, non sans regret,  que l'abbé Jean Michel Botoko, curé de Makaw, a fait un accident par moto à Semoki. Il y a eu mort d'homme. 
L'abbé Jean Michel se rendait à Bokoro pour rejoindre son jeune frère Fiston Botoko (médecin) qui est très malade. Il a quitté Makaw, en moto, vers 17h00. Au niveau de Semoki (12 Km de Makaw), il y a eu une collision frontale avec un autre monsieur qui était, lui aussi, en moto. Malheureusement, ce monsieur est décédé sur le coup.
Photo archive d'un accident le long de nos routes
 L'abbé Jean Michel y est sorti avec une double fracture au bras gauche, une fracture au genou droit; Il a aussi reçu un coup  à la tête et à la bouche car il saigne. Il est pour le moment évacué vers un hôpital où il est en soins médicaux. Nous l'avons eu au téléphone, il est sous le choc pour ce qui vient de se passer....On vient de l'informer que le monsieur décédé, c'est son neveu qui venait le visiter à Makaw. 
Nous prions pour le repos de l’âme de mr Eddy (un commerçant de Kemba secteur) et pour la santé de l'abbé.

vendredi 24 juin 2016

Nomination à la présidence de la Conférence épiscopale nationale du Congo

De Kinshasa, nous venons d'apprendre les nominations suivantes à la présidence de la conférence épiscopale nationale du Congo: l’Archevêque de Kisangani, Mgr Marcel Utembi, est élu  président de la CENCO. Le vice président est  Mgr Fridolin Ambongo, évêque de Bokungu-Ikela et Admnistrateur Apostolique de Mbandaka-Bikoro. 
Nos sincères félicitations pendant que nous rassurons nos prières pour ce service à l'Eglise .

Compassion et responsabilité

 La sœur Kula à Bokoro pour le deuil de la sœur Sophie
****************************
La sœur Sophie est décédée pendant que la sœur Christine Kula, mère générale de la Congrégation des sœurs de l’Immaculée Conception d'Inongo, se trouvait en Europe pour la reunion de toutes les mères générales à Rome. Elle a suivi les évènements de loin bien qu'unie à sa famille religieuse. 
Aussitôt rentrée au Congo, après un très bref séjour à Kinshasa, elle a pris l'avion pour Bokoro...pour faire le deuil à sa consœur, consoler sa famille et encourager dans la foi toutes les autres sœurs. 
Après l’atterrissage, elle s'est rendue à la tombe de la sr Sophie et a prié en silence. Dans les prochains jours, elle se rendra au siège de la Congrégation à Inongo. 
 
Comme quoi, au delà des occupations et des charges, l'attention aux évènements douloureux qui nous frappent doit primer.

jeudi 23 juin 2016

Le Prêtre… voir Jésus dans un homme!

Un nouveau prêtre, fraichement ordonné, était en route vers une paroisse de notre diocèse pour célébrer la messe. Il a demandé au chauffeur de la jeep de ne pas s’arrêter en route puisque le programme devait être respecté. C'était sans compter sur la détermination des chrétiens d'un autre village qui, ayant appris que le nouveau prêtre passerait par là, s'étaient mobilisés pour le saluer et baiser ses mains qui sentaient encore l'odeur de l'onction du saint chrême. Notre jeune prêtre, Sengor Bebe,  ne pouvait pas ne pas s’arrêter; la foule avait fait barrière devant la jeep. Descendu de la jeep, il a eu droit au chant d’accueil et il a béni la foule avant de poursuivre son voyage. Quelques séquences de ce moment  d’accueil.
 En voyant un prêtre, vous pouvez dire : Dieu pense aux hommes.

mercredi 22 juin 2016

Vœux perpétuels chez les sœurs de Divine Providence


C’est dans la joie, entourées des consœurs, de quelques membres de familles, amis et connaissances que les sœurs Rebecca Lufu et Rachel Mushila ont prononcé leurs vœux perpétuels, le samedi 11 juin, dans la grande chapelle de la Maison Mère à Crehen/France.
Les deux sœurs sont membres de la Congrégation de la Divine Providence de Crehen  qui est  engagée dans l’enseignement, la santé, l’initiation à la vie religieuse, la visite aux malades et personnes âgées.
Elles œuvrent aussi au diocèse d’Inongo  où elles ont ouvert une communauté dans la paroisse St Michel Nioki. La sœur Rebecca- ensemble avec les sœurs Yolande Buzika, Marie Yowani, Mélanie Kapinga-  fait partie de la première équipe qui s'est installé  Nioki le 4 septembre 2009.

mardi 21 juin 2016

21 Juin au diocèse d'Inongo

Aujourdh'ui au diocèse d'Inongo:
1. Fête au petit séminaire de Bokoro et clôture de l'année scolaire. C'est La Saint Louis de Gonzague, patron de cette maison  destinée à former les futurs prêtres de notre diocèse. Au Petit séminaire de Bokoro sont passés nos trois évêques (Léon Lesambo, Philippe Nkiere et le cardinal Laurent Monsengwo ); Cette maison a formé tous nos prêtres du diocèse d'Inongo et les divers cadres de notre pays. C'est notre Alma Mater.
L’image de st Louis de Gonzangue peinte sur le mur du 3ème dortoir au Petit Séminaire de Bokoro
Saint Louis de Gonzague est le saint le plus connu au Petit séminaire de Bokoro. En effet, dès  l’arrivée de chaque petit séminariste en première année, le recteur tient des séances et des méditations sur ce saint. St Louis de Gonzague ensemble avec Saint Ignace d'Antioche sont les " saints" de notre enfance, du moins pour ceux qui ont connu feu l'abbé Ignace Ngazain comme recteur. 
Partout où ils sont (dans les cinq continents), ce jour est spécial pour tout ancien petit séminariste de Bokoro. On va à la messe, on prie, on médite et on remercie le Seigneur pour les abbés, pères , auxiliaires d'apostolat professeurs connus durant les années d'études. A Kinshasa, c'est devenu une tradition: tous les anciens petits séminaristes de Bokoro, réunis en association, se rendent à Kinkole pour un pique nique. Les activités commencent par la messe.

Comme d'habitude, aujourd’hui à  11h00 au petit séminaire,il y a  messe solennelle suivie du  repas d'ensemble et enfin la  proclamation des résultats des examens. Dans les après midi, les petits séminaristes vont en vacances. Allons enfants de St Aloisus le jour de fête est arrivé.

2. Partout au diocèse, messe d'action de grâce pour Mgr Léon Lesambo qui accomplit aujourd’hui 87 ans. Évêque émérite d'Inongo, Mgr Léon Lesambo est pour le moment au repos médical au centre Nganda à Kinshasa, entouré de l'affection et de l'estime de tous.

 Joyeux anniversaire Tata Episkopo.

lundi 20 juin 2016

Les examens d'Etat: cauchemars pour les parents d'élèves!

Un peu partout, les parents d'élèves qui font les examens d'Etat sont aux abois. Motif: le montant trop élevé des frais de participation demandé à leurs fils. Alors que la circulaire du ministère concerné exige 43.000 fc (soit plus ou moins 47 dollars Usd) comme frais de participation  pour chaque élève à ces examens, il y a des préfets d'études qui obligent les élèves à payer des chiffres trop élevés. 
Nous apprenons, des sources sures, qu'il y a des centres d'examens d'Etat qui ont exigé à chaque élève de payer 150.000.FC (soit 167 dollars américains),d'autres arrivent jusqu'à 200.000FC (223 dollars américains). Qui ne paye pas risque de rater l'examen. Les parents acculés, se voient obligés de vendre qui une vache, qui des chèvres ou moutons ou encore d'autres biens qu'ils possèdent. 
A suivre les choses de plus près, on se rend compte qu'il y a complicité à grande échelle.Que font les préfets avec toutes ces sommes?Ceux qui exigent ces montants, sont-ils sanctionnés?Que font les inspecteurs envoyés comme délégués des centres, eux  qui sont supposés connaitre les instructions de l'Etat en la matière?Pourquoi certains d'entre eux exigent des chefs d’Établissement qu'ils les logent, qu'ils les nourrissent bref qu'ils les prennent en charge alors qu'ils sont payés par l'Etat pour cela? Pourquoi les élèves doivent -ils payer leurs déplacements ( communément appelé droit ya makolo) ?
Somme toute, ces examens d'Etat sont devenus un business et ce sont, comme toujours, les pauvres parents à en payer les frais.On est pas sorti du tunnel.

dimanche 19 juin 2016

XIIème dimanche du Temps Ordinaire

Lomingo la zomi na Ibale o Mobu
**************************
Bandeko, liloba lya Nzambe wana.
1ère lecture:«Ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé » (Jn 19,37) (Za 12, 10-11a ; 13,1) 
2ème lecture:«Vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ » (Ga 3,26-2 )
Evangile:«Tu es le Christ, le Messie de Dieu.– Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup» (Lc 9,18-24 )

vendredi 17 juin 2016

Le voyage d’espérance se transforme en drame

La plupart des voyageurs noyés au lac, non loin d'Inongo, sont des pauvres cultivateurs qui, après une saison entière de travail dans les champs et après la récolte, se rendaient à Inongo pour vendre leurs produits. En effet, depuis un peu de temps, les cultivateurs de la zone de Bokoro ont trouvé un marché très alléchant à Inongo. Ils sont rares ceux qui se rendent encore à Kinshasa car là, disent-ils, ils payent trop de taxes et le voyage dure des mois. A Inongo au contraire, on arrive après tout au plus trois jours et le besoin se fait sentir: la population d'Inongo achète les produits vivriers à un prix record; c'est presque le double du prix de vente à Bokoro.
Malheureusement pour ces agriculteurs décédés noyés, ce voyage d’espérance où ils comptaient avoir un peu d'argent pour leurs familles et surtout pour leurs enfants qui se preparent à faire les examens d'Etat s'achève d'une façon triste: le lac les a engloutis et le Maindombe continue à pleurer ses morts pour la énième fois.
Seigneur Jésus, prends pitié !

lundi 13 juin 2016

Les photos des noyés exposées à Inongo: de nouveau des morts au lac Maindombe...!

dimanche 12 juin 2016

XIème dimanche du Temps Ordinaire. Fête à Taketa!

Lomingo la Zomi na moko o Mobu
**************************
Photo archive: l'abbé Jean Pierre Isapo et Mgr Evariste durant la fête du jubilé de 25 ans de vie sacerdotale à Nioki
A Taketa, messe d'action de grâce pour les 25 ans de ministère sacerdotal de l'abbé Isapo et de Mgr Evariste Mputu. Tous chantent le Magnificat pour Dieu qui continue  à faire de grandes choses pour ses élus.
Vidéo: nos sœurs chantent le magnificat - en kikongo- durant la messe des vœux à Oshwe (Décembre 2015) et nous aussi, nous l'exécutons pour être en communion avec Taketa en ce jour.
1ère lecture: «Le Seigneur a passé sur ton péché : tu ne mourras pas » ( 2S 12,7-1013) 
2ème lecture: «Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi » (Ga 2, 16.19-21)
Evangile: «Ses nombreux péchés sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour » (Lc7,36 – 8,3)

A Taketa, la liturgie de ce jour sera une grande fête. Vidéo archive: les choristes de Taketa chantent et dansent durant l'offertoire. La messe est une fête.

Le prêtre est un don pour l'Eglise. Il est la joie du Seigneur, il est motif de joie pour le peuple de Dieu!
Bon dimanche à tous et bonne fête à nos deux jubilaires. Unis avec Taketa.

vendredi 10 juin 2016

Il a été ainsi. En sera-t-il toujours ainsi?

Le danger de l'immobilisme dans la pensée et dans les faits
**************************************
On pense au village que  pour  réussir sa vie, l'homme doit faire la pêche
Nous sommes habitués à certaines réalités, à une façon de voir et de vivre que l'on commence à trouver normal. On l'a vu depuis la naissance,on a grandi dans cette situation et ce sera toujours ainsi, disent certaines personnes.
On a toujours vu cette scène: les femmes au champs avec des corbeilles au dos
C'est le danger de l'immobilisme. On tombe ainsi dans un pessimisme stérile. Les personnes qui ont réussi des choses extraordinaires viennent parfois d'une situation de misère effrayante...elles ont connu aussi des échecs. 
On a toujours vu cela: puiser l'eau du puits
La vie quotidienne de notre population est très dure: travailler dans des conditions déplorables, alimentation insuffisance parfois dans les zones très riches, absence de travail, manque de soins médicaux de base....que faire?
On a toujours vécu ainsi: les personnes âgées sans argent pour payer les soins médicaux
On a toujours vu ces scènes: vendre un lit pour payer les frais d'examens de son fils
Faire un voyage par véhicule sans connaitre une panne est un miracle. Un moment, il faut s’arrêter parce qu’il y a une panne
Beaucoup de choses dépendent  aussi de la perspective et de la manière d'envisager l’avenir. Pourquoi doit-on continuer à souffrir en nous enfermant dans les lamentations? Si nous pouvons faire quelque chose, alors agissons. Apprenons comment faire mieux.

Les bois de chauffage:  on doit toujours aller les chercher en foret!
Quelle perspective d'avenir?  On a toujours vécu ainsi et les choses doivent être ainsi? Rien n'arrivera tout seul sans notre travail ou notre collaboration. Nous sommes appelés à  gagner la bataille contre l'immobilisme et le scepticisme.Le Seigneur nous a confié l'univers non comme un jardin d'esthétique à contempler. Il a dit: transformez la terre ( Genèse). C'est aussi le sens du combat de l'Eglise

jeudi 9 juin 2016

Un accident évité de justesse à Nioki


Ce matin, à Nioki, l'abbé Isapo devait s'embarquer dans un canot pour Taketa où il va célébrer la messe ce dimanche pour son jubilé de 25 ans de vie sacerdotale. Arrivé au beach, le chauffeur met en place les derniers préparatifs dans le canot: il met en ordre les valises, colis et autres marchandises. Puis il charge le moteur de 40 chevaux avec quelques bidons d'essence. Tous se rendent compte que le canot est trop chargé mais le chauffeur s’entête. Il affirme que tout va bien. Enfin, il demande à l'abbé Jean Pierre de monter pour le départ. L'abbé lui demande de faire un essai, de prendre le large pour se faire une idée de la charge sur le canot.
Le chauffeur démarre le moteur et à peine il a accéléré, l'eau commençait à entrer de partout et le canot s'est retrouvé sous eau. Les pêcheurs qui étaient dans les parages l'ont secouru mais certains objets sont irrécupérables.  On peut bien imaginer ce qui pouvait arriver si l'abbé était aussi dedans ...!
Parfois, on charge nos canots, nos pirogues, nos bateaux et nos véhicules sans tenir compte du poids maximal. Dieu merci, le pire a été évité.

mercredi 8 juin 2016

La rencontre des peuples

 Sans le savoir, certains en pratiquant l'hospitalité ont accueilli des anges.
 Hébreux 13,2
****************************
Découvrir les cultures et peuples du monde. Rencontres insolites et passionnantes.La conscience d'appartenir à un monde où l'on est des frères. La joie vient de l’être ensemble et non d'une accumulation d'avoirs matériels qui créé une satisfaction aussi éphémère que le vent.
Notre peuple est religieux et hospitalier. Ils vous accueille avec joie . L’hôte est un frère.
Soyez les bienvenus, dans l'amour de Dieu. Bienvenue chez nous!
*************************

Parfois on imagine pas la joie que l'on donne aux autres en faisant un geste de solidarité.
Même dans les touts petits villages, partout où il passe, l’hôte est accueilli avec joie. L'hospitalité est une grande valeur. "Sans le savoir, certains ont accueilli des anges".
Nous sommes créées frères et sœurs pour nous rencontrer, pour partager les joies et les peines de la vie.

Main dans la main pour un monde plus fraternel. Créons un paradis autour de nous. Ceci aidera à faire émerger une autre société; une société où il y a de l'espace pour tous. Une société où nous enrichissons le monde avec nos talents
. Réduisons les inégalités en créant des ponts entre les hommes.

mardi 7 juin 2016

Habitués à voir cette photo....

Sylvie n'est plus...!
*************

Les lecteurs de notre blog, durant la période de Noël, sont habitués à voir cette photo: une jeune fille qui a mis au monde un enfant et qui le contemple avec toute la tendresse maternelle. Rien de plus charmant que ce regard doux et plein d’amour qui nous rappelle un autre regard tendre, celui de la Vierge Marie qui avait mis au monde son Fils Unique dans la mangeoire des bêtes. Et oui, cette photo, nous la mettons toujours sur notre blog durant le temps de Noël. 
 
Hier, nous recevons cette triste nouvelle:cette fille, du nom Sylvie Iyampei (elle est cousine à la sœur Rita Mokende), est décédée après une très courte maladie. Elle avait  24 ans.  Mariée, elle laisse son mari et deux enfants. Sylvie, nous penserons toujours à toi; ton regard doux et tendre restera à jamais gravé dans nos mémoires. Nous continuerons à prier pour le repos de ton âme.
Opema na boboto !

lundi 6 juin 2016

L'association Italienne Need You de nouveau à Bokoro!

L'Atelier de Bokoro Ste Croix va redémarrer
**********************************
Depuis samedi, 6 volontaires Italiens ont foulé le sol de Bokoro ( Photo archives)
Depuis Samedi le 4 Juin, six volontaires italiens de l'association Need You sont à Bokoro. Le but du voyage: faire du volontariat en donnant une main à l'installation des nouveaux appareils de menuiserie et de charpenterie de l'atelier Ste Croix de Bokoro. Tous ces appareils sont venus de l'Italie et ont été expédiés d'abord à Kinshasa dans un container puis à Bokoro dans un véhicule, non sans difficulté. Mgr l’évêque qui a fortement collaboré et apprécie cet élan de générosité et de partage, avait signé la lettre d'invitation et de bienvenue au diocèse.
Dans la zone de Bokoro en effet, il se pose un très sérieux problème de planches. Les bois, nous les avons mais les appareils pour les transformer manquent. Les scieries font défaut, juste un menuiser ici et là qui travaille avec une scie à main.

Dans la zone de Bokoro, quelques menuisiers et charpentiers travaillent avec des moeyns de bord..!
On peut comprendre dès lors la grande difficulté de notre peuple pour avoir des portes, des fenêtres, des chaises, des armoires.....! Combien de fois, dans nos écoles, n' a-t-on pas eu recours à Nioki (où il y avait la Sodefor) pour aller acheter des bancs? Et là encore, il faut payer le transport pour les amener à destination . Et que dire des cercueils quand il y a un mort! On a parfois assisté à des scènes incroyables: il y a un mort mais pas de planches, pas de contre plaquets ...c'était la débrouillardise totale; il fallait parfois détruire une pirogue et la scier pour en faire un cercueil!
Ce qui est resté de l'atelier de Bokoro. les appareils sont vétustes
L'association italienne Need You, par son Président Adriano Assandri, a eu la géniale idée d'offrir gratuitement les appareils de menuiserie et de charpenterie  au diocèse d'Inongo et plus spécialement à la paroisse Ste Croix de Bokoro pour venir en aide à la population. Cette même association, sans but lucratif, a supporté tous les frais de transport de l’Italie jusqu’à Bokoro.
Les 6 volontaires italiens, ce matin, commencent l’installation de ces appareils à Bokoro, entourés d'un  bon nombre des collaborateurs locaux. Ces derniers seront chargés, après le retour des italiens, de poursuivre le travail. 
Les volontaires italiens vont apprendre à nos menuisiers et techniciens comment manier les nouveaux appareils venus de l’Italie
Pour rappel, c'est la même association  italienne Need You qui a construit la belle école primaire catholique de Kebia (Sanga Sanga - Bokoro) et a contribué, ensemble avec l'association LionsClub, à construire l'école primaire et humanités commerciale-informatique catholique de Kemba secteur. Ces deux écoles ont été inaugurées il y a deux ans.
Photos archives de l'inauguration de l'école primaire de Kebia (Sanga sanga), construite par l'Association italienne Need You
***
Ci-dessous: photo archives de l’Inauguration de l'école primaire et humanités commerciale-informatique de Kemba secteur, construite aussi grâce à la contribution de l'Association Need You et Lions Club/ Italie
Nous disons sincèrement merci au président Adriano Assandri, à tout le personnel de Need You, à nos volontaires et à tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce projet.
Ils sont nombreux ceux qui, dans le silence et les sacrifices, ont fait que ce rêve devienne une réalité. Pour un monde plus juste et équilibré, pour un monde des frères...pour oser changer la souffrance de nos frères.
Un bourgeon sortira...et notre peuple aura droit à un sourire!

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967) dcd 18.08.16

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005) dcd 19.11.17