mercredi 17 février 2016

Voyage du prêtre : entre la loi et la conscience !

Bien souvent les jeeps de nos paroisses sont en panne ou déclassées après peu de temps. On impute généralement la faute à l'état désastreux de nos routes. En effet, nos routes ne sont pas de nature à favoriser une longue vie à nos jeeps. 
Mais à cela, il faut aussi ajouter cet autre problème de conscience qu'ont nos prêtres lorsqu’ils doivent voyager. Il s'agit de la surcharge. Avant le voyage en effet, le prêtre  doit faire des choix douloureux: qui laisser et qui prendre. La jeep du prêtre est l'unique de la zone.
 Parfois en route, il est contraint de s’arrêter pour prendre soit un malade ou une personne en grande difficulté malgré le nombre de places limitées. Que faut il faire: "sauver" la jeep pour qu’elle dure ou sauver une vie humaine en danger?
Cas concret: en route, le prêtre en voyage rencontre une dame qui a une charge de plus de 50 kg au dos avec sa fille qui  transporte dans ses bras  son bébé. Elles viennent de l'hopital qui est à 45 km et rentrent , à pied, dans leur village. Il y a menace de pluie; pas de parapluie! La  santé du bébé est en danger.....
Dans l'entre temps, la jeep est déjà pleine. Que faire? Respecter le nombre de places et laisser ces pauvres personnes (et surtout le bébé) en route? Non! le prêtre  s’arrête et demande à ces personnes de monter. Il cède sa place devant au bébé. Il se met derrière et s'assoit sur un bidon.
Et l'on poursuit le voyage
Arrivés au village de nos hôtes, la jeep s’arrête. Les habitants du village s'approchent comme toujours pour saluer.
La jeune fille et sa maman descendent et s'approchent du prêtre pour lui dire: "Monsieur l'abbé, Dieu est grand et il existe. On ne s'attendait vraiment pas que le jour même de notre retour à la maison une jeep passe par là. Nous avons prié en voyant le ciel s’obscurcir  pour que la pluie ne fasse pas du mal au bébé. Et voilà la jeep arrive, elle s’arrête et vous nous avez demandé de monter. Cela fait plus d'un mois qu'une jeep n'est plus passée par ici.  C'est Dieu qui a voulu et permis cela. Aujourd’hui encore, il a prouvé qu'il est la Providence. Nzambe oyo tosambelaka azali . Que son nom soit loué et soit béni dans les siècles sans fin"! Le  prêtre bénit le bébé, les embrasse pendant que cette famille lui souhaite un bon voyage et une longue vie...
Un petit geste  ordinaire qui augmente la foi....!

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)