samedi 17 octobre 2015

Saint Ignace d'Antioche et les anciens du petit séminaire:une histoire d'amour!

17 Octobre: Saint Ignace d'Antioche
********************************* 
Saint Ignace d'Antioche, un saint "particulier" pour  la majorité des prêtres d'Inongo et la plupart d'anciens du Petit séminaire de Bokoro. Pourquoi? La réponse est simple: puisqu'il a été le saint patron de celui qui fut pendant plus de 25 ans recteur du petit séminaire de Bokoro en la personne du feu l'abbé Ignace Ngazain, d'heureuse mémoire.
Pour avoir été donc le saint patron de l'abbé recteur, tous connaissions à mémoire la vie de Saint Ignace d'Antioche. Et le 17 Octobre fut un jour particulier au Petit séminaire de Bokoro. Après la messe solennelle présidée par lui-même le recteur, tous les élèves et le corps professoral se rendaient devant sa chambre. Debout en soutane, le recteur attendait. Le maitre des chants faisait chanter: "journée de joie, nous sommes contents pour vous souhaiter bonne  fête".

Ou bien: Sango Mokonzi na nsai tokomi o boso bwa yo, toyei koyembela oyoka motema esengo. Biso tokondima eyenga ya yo na nsai. Na Misa lelo tokanisaki yo, topesi Nzambe ya biso nsambo be, abatela, abenisa yo; awumisa yo o ntei ya bana ba yo mei. Ezala bongo, bongo...bongo bongo". 
Directement après ce chant, le président des élèves, entouré des plus jeunes de la communauté- qui tiennent en main des bouquets des fleurs- commençait son discours. C'était un haut moment d'éloquence. Ce discours était généralement composé sur le style oratoire de la défense qu'entreprit Cicéron pour le poète Archias qui devait être chassé de Rome vers les années 692 Acn puisqu'il n'avait pas de droit de cité.
Le recteur écoutait et admirait en silence, le président se perdait alors dans des longues périodes oratoires avec des figures de style composées de parallélisme en chiasme. Il disait sa reconnaissance au nom de tous les élèves à celui qui a choisi saint Ignace d’Antioche comme saint patron. Ce saint qui a accepté "d’être broyé par les dents de bêtes pour être le froment du Christ".
A la fin de son discours, il remettait le texte au recteur. Ce dernier généralement félicitait le président pour ses mots de bienveillance à son endroit et pour l’éloquence. Lui-même le recteur fut un grand maitre en la matière et était toujours fier de voir ses élèves pétris dans l'art de la parole .
Les après-midi, c'était un demi congé. Pas de leçon et pas de travail. Vers 16h00, on livrait un match de football en l'honneur du recteur et le soir, si possible, on lui offrait du spectacle ou une pièce théâtrale.
Dès lors, saint Ignace d'Antioche est resté dans les cœurs et dans la mémoire de plusieurs  prêtres ou anciens du Petit séminaire de Bokoro. Tout ancien de Bokoro, du moins ceux qui ont connu l'abbé Ignace Ngazain comme recteur- sent le parfum de Saint Ignace d'Antioche...! Ce saint est notre "saint"; saint de notre jeunesse, saint patron du recteur, saint des abbés et des anciens du petit séminaire de Bokoro à coté de saint Louis de Gonzague, le saint patron du séminaire fêté le 21 Juin!

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)