samedi 20 juin 2015

Voyage entre embarras et prière!

Quand un abbé doit faire un voyage chez nous, il a toujours un problème de conscience: qui laisser et qui prendre. Comme dans tout le diocèse d'Inongo (100.000 km carré), il n' y a aucun moyen de transport public organisé par l'Etat et par d'autres sociétés de transport,  les jeeps ou hors bord des paroisses restent les seuls moyens de transport à la disposition du peuple. Il y a des particuliers qui ont des camions mais ils sont à compter du bout de doigt.
Dans la jeep du curé en effet, on peut voyager gratuitement car l'abbé vous comprend surtout quand le motif du voyage est pour un but humanitaire.
 La jeep de la paroisse voyage: tout ce monde veut prendre place à bord pour une urgence...!
Comment alors faire: la jeep n'a que 4 places et vous vous retrouvez devant plus de 15 personnes qui doivent voyager pour des urgences!  Comment résister devant  les larmes d'un élève revenu à la maison parce que chassé de l'internat  puisqu'il n'a pas pu compléter les frais exigés et s'il ne voyage pas, il rate les examens? Et que dire à une maman qui veut aller visiter sa fille opérée et qui, une fois laissée, sera contrainte de faire le pied pour 120 km? Un problème de conscience!
Une fois en voyage, alors que vous avez un malade qui doit être opéré urgemment, vous devez vous arrêter car le radiateur chauffe, à force de rouler dans la savane car la route est impraticable, le moteur chauffe.
S'il y a un ruisseau proche, le mécanicien va chercher de l'eau dans un bidon pour verser dans le moteur...

 Les conditions du voyage dans la jeep du curé: entassés comme des sardines...! C'est inhumain mais c'est par faute de mieux...! Savoir concilier  la raison et le cœur!
 On voyage parfois dans des conditions extrêmement pénibles ..!

Sur votre route, vous rencontrez des jeunes filles qui rentrent des champs avec des corbeilles; elles n'étudient pas puisque les parents n'ont pas d'argent pour intégrer le maigre salaire de leurs enseignants qui gagnent 75 dollars par mois (soixante quinze Usd $).
Parfois on doit s’arrêter pour prélever la tension du malade qui est dans la jeep... et voici le dispensaire du village: Zone de santé de Bokoro. Dispensaire de Nsekeshe.....!........... Mon Dieu !
Sur votre route, misère sur misère: des mamans qui reviennent des champs avec des corbeilles au dos. On voyage, on touche de doigt la misère du peuple et l'on prie. Le cœur est lourd. On veut vite arriver pour sauver la vie du malade que l'on a avec soi dans la jeep....pas d'ambulance, la route dans un très mauvais état, les chocs ... le pretre ici et là, fait une prière pour que le pire n'arrive pas au malade...!
Le long de la route de 120 Km que l'on doit parcourir, pas une seule pompe d'essence....ça n'existe pas ....si on s'embourbe (dans la boue), il y a risque d'avoir une panne sèche...! C'est dans ces conditions que le pretre vit au village avec les chrétiens!
Les abbés au village.....  source de consolation...!

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)