dimanche 27 décembre 2015

LA SAINTE FAMILLE

1ère Lect.: 1 S 1,20-22.24-28 : Samuel demeura à la disposition du Sgr tous les jours de sa vie.
Ps. 83 : Heureux les habitants de ta maison
2è lect. : 1 Jn 3, 1-2. 21-24 : Nous sommes appelés enfants de Dieu et nous les sommes.
Ev. Lc 2, 41-52 : Les parents de Jésus le trouvèrent au milieu des docteuts de la loi.

Une nouvelle tenue pour nos soeurs diocesaines.

Nos soeurs Congolaises de l'Immaculée Conception ont inauguré ce 24 décembre une nouvelle tenue.  Cela par référence aux soeurs de l'Enfance qui ont été et sont leurs collaboratrices, mais aussi un désir du fondateur qui l'a voulu depuis un nombre d'années.
Il faut noter que la congrégation des soeurs del'Immaculée Conception fondée en 1969 par Mgr L.Lesambo est issue des soeurs de l'Enfance de Jésus de Gand. Les premières soeurs dont  Angèle MBO, Albertine NGAPA, Agnès BODUKa ont vécu avec les soeurs européennes de l'Enfance et ont constitué le premier noyau de la nouvelle congrégation.  Et elles  s'habillaient comme  les soeurs de l'Enfance.  C'est avec le temps qu'elles ont commencé à porter le pagne comme les mamans africaines.
Maintenant, le fondateur revient sur ses idées antèrieures et permet aux soeurs de porter les robes uniquement pour les grands fetes.






jeudi 24 décembre 2015

Message de Mgr l' Evêque pour Noël 2015



MESSAGE POUR LA NATIVITE DU SEIGNEUR 25 Décembre 2015
LETTRE AUX FRERES ET SŒURS DU DIOCESE D’INONGO ET AUX PERSONNES DE BONNE VOLONTE

« Une vierge enfantera un fils : on l’appellera Emmanuel, ce qui veut dire : Dieu-avec-nous » (Mt 1, 23)
Noël, quelle alliance d’Amour entre Dieu et nous les humains !
Frères et Sœurs bien aimés,
Joyeux Noël ! Bonne fête de la venue du Fils de Dieu parmi nous les humains, sur notre terre. «  Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur terre aux hommes qu’il aime (Lc 2, 14). La fête de Noël de cette année 2015 est marquée par un deuil qui nous frappe tous. En effet, le vendredi 18 Décembre 2015 une embarcation devant quitter Inongo pour Kiri chavire à quelques dizaine de mètres du port ! Des frères et sœurs (plus ou moins 20) meurent noyés…Nous pensons à eux. Nous les confions à notre Dieu d’amour. Aux membres des familles éprouvées, nous présentons nos sincères et cordiales condoléances chrétiennes. A chacun et à tous, nous rappelons les responsabilités requises pour la dignité et la protection de notre vie humaine.
Chers frères et sœurs,
Un jour, sur un coin perdu de notre terre (Bethleem en Judée), il y a plus de 2000 ans, le Fils de Dieu a voulu naître, comme tout autre enfant, d’une femme de notre terre (Gal 4, 4) ! Ce n’est pas un rêve, c’est une réalité ; une réalité qui a changé et doit changer notre vie d’hommes et de femmes sur terre. Le Fils de Dieu a accepté de devenir l’un de nous. Il a accepté de revêtir notre condition humaine concrète, dans toute sa fragilité, sa dépendance et sa caducité ( Jn 1, 14). Désormais, il faut  chercher Dieu parmi les hommes, et particulièrement auprès des pauvres, des oubliés, des affamés, des malades, des prisonniers, des étrangers… (Mt 25, 31-46).
 Quel Dieu surprenant ! Sa toute puissante alliance d’Amour Le lie désormais à tout homme, à tout l’homme, à tout l’univers.
Frères et sœurs bien-aimés,
C’est cela le sens profond de la fête de Noël. Désormais tout être humain, spécialement l’exclu, le « vaurien » peut danser la vie : il a une dignité,il n’est plus seul, il est capable d’affronter la vie. C’est l’amour miséricordieux de Dieu pour nous les humains qui est à la base de ce radical changement (Tite 3,4-7). Seule l’expérience d’un amour vrai en effet, nous transforme, nous délivre et nous guérit.
Voilà, pourquoi, chers frères et sœurs, le « Jubilé extraordinaire de la Miséricorde » voulu par le Pape François, est un véritable moment favorable. C’est une réelle visite de la tendresse de notre Dieu pour guider nos pas sur le chemin de la paix (Lc1, 79). Une « année Jubilaire de la miséricorde » ne peut s’accorder ni avec l’exploitation des autres, ni avec le mépris, ni avec le rejet, de quiconque. C’est l’heure du combat pour un amour ouvert à tous et à toutes, et spécialement aux abandonnés de notre société. C’est l’heure du combat pour relever les faibles, soutenir les découragés et donner la joie de vivre aux défaitistes…Durant une année Jubilaire de miséricorde, on ne peut plus être heureux tout seul. Nous recevons du Seigneur Lui-même la mission de manifester sa bonté miséricordieuse à tous et à toutes. Nous recevons du même Seigneur la mission de partager les biens de ce monde avec ceux qui en sont dépourvus. Sans cela, l’amour de Dieu reste un vain mot (1 Jn 3, 17-18).
Frères et sœurs bien-aimés,
Depuis que le Fils de Dieu est devenu notre frère, nous ne sommes plus seuls à nous engager à bâtir une société nouvelle, juste et fraternelle. Avec Lui et Lui, nous sommes sûrs d’entrer dans une nouvelle civilisation, la « civilisation de l’Amour » (Pape Paul VI). Nous sommes aujourd’hui devant un réel dilemme existentiel, pour notre humanité et notre terre : la fraternité ou la mort. Que la puissance divine d’amour d’alliance qui fait du Fils de Dieu « chair de notre chair, sang de notre sang », fasse de nous « des bâtisseurs d’amour » avec tout humain, tout l’humain et toute créature. Alors nous deviendrons des artisans de paix, don de l’Emmanuel.
Frères et sœurs,
Que notre Dieu nous prenne tous en grâce et nous bénisse (Ps 66), afin que nous devenions une bénédiction pour les autres et pour notre terre : aujourd’hui et tout au long de l’année 2016 qui est à nos portes.
            Fait à Inongo, le 24 Décembre 2015
                   +Philippe NKIERE KENA
                       Evêque d’Inongo

Mokanda ya Mbotama ya Tata Episkopo



MBOTAMA YA MOKONZI YEZU 2015
MOKANDA ONA BANDEKO BAKRISTU BA DIOCESE YA INONGO MPE ONA BATO BA MOTEMA MOLAMU
« Ngondo akobota mwana mobali, mpe bakopesa Ye nkombo Emmanuel, nkombo eye lokola’te Nzambe azali an biso » (Mt1, 23).
Mbotama, nsuka ya bondeko ya Bolingo Nzambe akati na biso bato !
Bandeko ba bolingo,
Eyenga elamu ya Mbotama na bino banso. Eyenga elamu ya boyei bwa Mwana-Nzambe epai ya biso bato, o nse. Ya solo “nkembo na Nzambe o likolo, mpe o nse boboto na bato ba Ye ba bolingo” (Lc 2, 14).
Eyenga ya Mbotama ya mobu moye mozali koleka na kati ya matanga makweli biso na diocèse ya biso, na Mai-Ndombe mobimba…Lokola toyebi, mokolo mwa mitano le 18 Decembre, tobungisi bandeko 20 na likama lya mai lisalemi na libongo ya Inongo. Bandeko balingaki kokende mobembo na Kiri. Tokanisa na bango. Tosambela mpo ya bango. Tosangana na mpasi nab aye banso babungisi ndeko to moyebani. Toyeba mpe, bandeko, komibatela mpe kobatela bomoi ya baninga na mibembo tozali kosala to kobongisa mpo ya bango…
Bandeko ba bolingo,
O mokili mwa Yudea na mboka nkombo Bethleme, mokolo moko, eleki mibu nkoto mibale, mwana Nzambe andimi kokoma moto, kobotama, lokola bana bake banso, na mama moko ya biso ya nse (Gal.4, 4). Ezali ndoto te, ezali ya solo. Ezali likambo limemi na mokili mobimba mbongwana(changement) ya nsomo mpo ya biso bato o nse. Mwana Nzambe andimi kokoma moko wa biso. Andimi kolata botaw bwa biso bato ndenge tozali: bomoto bwa biso mobimba, liwa mpe( Jn 1, 14). Soko olingi kokutana na Nzambe, luka Ye o kati ya bato, mpenza mpenza bato babola, baye bazanga bato, baye bazali na nzala, bato ya malady, baye bazali na boloko, bampaya (Mt 25, 31-46). Nzambe ya ndenge boye, nde nani! Bondeko bonene akati na biso bokangi Ye na moto nyonso, na bomoto bwa biso, na bikelemo bizali kozinga biso.
Bandeko ba bolingo,
Oyo nde ntina mpenza ya feti ya Mbotama. Kobanda Nzambe akomi moko wa biso, moto nyonso, mpenza mpenza moto oyo abwakama, moto oyo abengami “moto mpamba”, akoki kobinela bomoi. Akomi na kilo ( valeur), azali lisusu Ye moko te, akoki komibwaka na makambo manso ma bomoi. Ntina ya nyonso euti na bolingo ya ngolu ya Nzambe mpo ya bato (Tite 3, 4-7). Bobele bolingo bwa solo bokoki, ya solo, kobongola bomoi bwa biso, kobikisa biso o mabe manso.
Yango wana, bandeko, mobu moye mosantu mwa Ngolu Papa François asengi mpo ya Ekklezia mobimba, ezali ya solo, ntango ya bomoi bwa sika Nzambe akabeli biso. Ezali ya solo nzela ya mobembo ya ngolu ya Nzambe:ayei kotala biso mpo atambwisa makolo ma biso o nzela ya boboto” (Lk 1, 79). Na mobu moye mosantu ya Ngolu ya Nzambe, tokoki lisusu te konyokolo moninga, kotala moninga moto mpamba, kotiya moninga moto pembeni. Ezali  ntango ya etumba ya bandeko mpo ya bato banso, mpenza mpenza mpo ya bandeko babwakama lelo. Ezali ntango ya kosimba makasi bato bataw; ntango ya kolendisa baye balembi; ntango ya komema esengo nab aye bazangi elikya. Na mobu moye mosantu ya ngolu, tosengeli komifungwama. Mokonzi azali kosenga biso ‘te tomonisa ngolu ya Ye na bato banso. Mokon,zi azali kosenga biso’te tokabola biloko nab aye bazanga. Soko tosali bongo te, bolingo bwa Nzambe oyo tozali kosakola bokotikala bobele maloba mpamba (1 Jn 3, 17-18).
Bandeko ba bolingo,
Kobanda ntango Mwana-Nzambe amikomisi ndeko wa biso bato, tozali lisusu biso moko te mpo ya kotonga mokili mwa sika, mokili mwa bosembo mpe ya bondeko. Elongo na Ye mpe o nkombo ya Ye, tosili tokoti na “civilisation ya sika”, civilisation” Papa Paul VI abengi “civilisation ya Bolingo”. Lelo, bandeko, tozali liboso ya nzela mibale ya bomoi: nzela ya bondeko  to nzela ya liwa. Na nguya enene ya Bolingo ya Mwana-Nzambe oyo andimi kokoma “nsuni ya nsuni ya biso, mpe makila ya makila ma biso, tokoma” bilombe ya bolingo” mpo ya moto nyonso na kati ya bomoto bwa Ye mobimba, bilombe ya bolingo mpo ya bikelamo binso. Bongo tokotonga solo mokili ya boboto, boboto boye bozali likabo ya Emmanuele.
Bandeko ba bolingo,
Nzambe wa biso ayokela biso mawa mpe abenisa biso( Nzembo 66) mpo’te biso tokoma bobenisi mpo ya baninga bato mpe mpo ya nse mobimba. Bobele lelo na lobi te, kasi mikolo minso mizali koya na mobu ya sika mokomi penepene, 2016.
Eyenga elamu ya Mbotama na banso!
Inongo, le 24 Décembre 2015
Wa bino Tata Episkopo,
+Philippe NKIERE KENA

dimanche 20 décembre 2015

IV è DIMANCHE DE L'AVENT

1ère Lect : Mi 5,1-4a : " De toi sortira celui qui doit gouverner Israel"
Ps. 79 : Dieu fait nous revenir, que ton visage s'éclaire , et nous serons sauvés.
2è lect : He 10,5-10 : Me voici, je suis venu pour faire ta volonté
Ev.: Lc 1, 39-45 : D'où m'est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu'à moi "

samedi 19 décembre 2015

Un dernier hommage.

Un dernier hommage a été  rendu à ceux qui ont perdu la vie dans l'accident du lac. Ceux, originaires de Kiri seront enterrés à Kiri et les autres sur place à Inongo.



Accident au lac : le bilan s'alourdit

A ceux d'hier, s'ajoutent 6 nouveaux corps dont 5 retrouvés le vendredi soir et un ce  matin. Parmi les rescapés blessés et acheminés à l'hopital , un a succombé. le total s'élève à de 19 morts.

vendredi 18 décembre 2015

Inongo encore en pleurs : jusque quand?


Inongo continue de  pleurer ses frères et soeurs avec les accidents sur le lac. 

Une embarcation en bois a fait  naufrage vers 14h à la rive d'Inongo. La dite embarcation  ( d'un certain Diderot) allait pour Kiri. Le naufrage est du  à l'excès de charge. La toiture a cédé et  est tombée sur les passagers, avec un bilan jusque là de 12 morts et quelques blessés en attendant une enquête définitive. 

Après chaque accident, c'est le meme scenario : quelques mesures ( veiller sur la surcharge, l'heure de navigation...), et après reviennent les vieux démons. Combien de morts devrait-on pleurer pour que les mesures plus adaptées et securisantes soient prises?








  

dimanche 13 décembre 2015

Soyez miséricordieux comme le Pére céleste...

JUBILE DE LA MISERICORDE (8 Décembre 2015-20 Novembre 2016)
LETTRE AUX FRERES ET SŒURS DU DIOCESE D’INONGO ET AUX PERSONNES DE BONNE VOLONTE
« Soyez miséricordieux comme le Père céleste est miséricordieux » (Lc 6, 36)
Frères et Sœurs bien aimés,
Paix et miséricorde vous soient données par Dieu, notre Père, en Jésus-Christ son Fils, notre Frère, et dans l’Esprit d’Amour.
Chers frères et sœurs,
En proclamant « une année sainte extraordinaire de miséricorde », le Pape François a été inspiré. Il obéit à l’Esprit de Dieu qui scrute la profondeur du temps que nous vivons aujourd’hui. Nous vivons en effet, dans un monde en mutation radicale où la recherche d’une véritable unité mondiale contraste fort malheureusement avec une violence multiforme et féroce. Nos relations, entre nous les humains et aussi avec l’univers environnant sont ébranlées. La peur, la méfiance, l’indifférence et l’individualisme nous envahissent et nous rendent pessimistes quant à l’avenir de notre terre. Il fallait une voix prophétique qui nous interpelle et nous ouvre à l’espérance et à un avenir différent ... Seule la miséricorde de Dieu en effet nous libère du repliement sur nous-mêmes, du défaitisme et de la peur de « l’autre ». Elle nous pousse à devenir à notre tour miséricordieux envers les autres, envers nous-mêmes et envers toutes les autres créatures. Accueillons donc ce temps de « Jubilé  de la miséricorde » comme un don, comme un temps de salut, n véritable « kaïros », un moment favorable que Dieu nous offre (2 Cor 6, 2) pour le bien de toute l’humanité et de tout l’univers.
Frères et sœurs bien aimés,
Toute l’histoire d’Israël, dans la première alliance, est une histoire de constante miséricorde de Dieu envers ce peuple choisi. Depuis l’appel de Moïse (Ex.3, 7-10) jusqu’au retour de l’exil, Dieu ne cesse de montrer au peuple son visage de miséricorde, de génération en génération (Lc1, 50.54).
Frères et sœurs,
« Soyez miséricordieux comme votre Père céleste est miséricordieux » (Lc 6, 36)
Par ses paroles, ses actes et son style de vie, Jésus est devenu le visage vivant de cette miséricorde du Père pour tous, spécialement pour les exclus de tout genre de son temps. Jusqu’à sa mort sur la crois, il ne cesse de pardonner à ses malfaiteurs : « Père, pardonne-leur ; ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23, 34). A nous ses disciples, il communique aussi cette divine puissance de miséricorde par le souffle insufflé sur nous : « recevez l’Esprit Saint. Ceux à qui vous remettrez les péchés, ils leur seront remis ; ceux à qui vous les retiendrez, ils leurs seront retenus » (Jn 20, 22-23).
Chers frères et sœurs,
Appelés à devenir « miséricordieux comme le Père », selon la parole de Jésus-Christ et dans la puissance de l’Esprit, nous devons le faire à travers des actes concrets.
Voilà pourquoi je décrète ce qui suit :
1°Dans chaque paroisse, il y aura un « Comité de Jubilé de la miséricorde » comprenant une dizaine des personnes(dont papa/maman, jeune homme, jeune fille, religieux, religieuse, prêtre, des membres de la Commission de la liturgie et le président de la Caritas) pour l’application concrète des orientations du Jubilé.
2° On organisera, dans chaque paroisse, une fois par mois, un pèlerinage de miséricorde.
3° Dans chaque paroisse, les prêtres veilleront à bien expliquer le sens du sacrement de la Réconciliation. Ils organiseront une fois les deux mois la célébration communautaire de ce sacrement.
4°Tous les vendredis, on organisera, dans chaque C.E.V, des visites et des secours pour les malades, pour les prisonniers et pour les démunis.
5° A chaque fidèle, il est demandé une vie de prière plus intense, la fréquentation régulière du sacrement de la Réconciliation et de l’Eucharistie, et si possible, le passage par la Porte de la Miséricorde : condition pour obtenir l’indulgence plénière.
6° La Porte de la Miséricorde s’ouvrira le 3ème dimanche de l’Avent (le 13 Décembre 2015) à l’Eglise-Cathédrale Saint Albert d’Inongo. Ce dimanche-là, on fera la lecture  la présente lettre.
Frères et Sœurs bien aimés,
Je vous souhaite un fructueux Jubilé de la Miséricorde. Que la miséricorde de notre Dieu nous transforme en femmes et hommes miséricordieux, que notre terre connaisse un temps de paix et d’espérance grâce à la miséricorde par nous, disciples de Jésus-Christ aujourd’hui.  
Que le Dieu de miséricorde nous prenne en grâce et nous bénisse(Ps.66) !
             Donné en ce 3ème Dimanche de l’Avent,

Inongo le 13 Décembre 2015


                                                 + Philippe NKIERE KENA

                                     Evêque d’Inongo

3è DIM DE L'AVENT : QUE DEVONS NOUS FAIRE?

1ère Lect : So 3, 14-18a : Le Sgr exultera pour toi et se rejouira
2è lect: Ph 4, 4-7 : le Sgr est proche
Ev.: Lc 3, 10-18 : Que devons nous faire?

samedi 12 décembre 2015

Félicitations à l' Abbé Faustin

L'Abbé Faustin Mputu Lekili a défendu hier sa thèse de doctorat en philosophie (à Paris). Toutes nos félicitations.




Nécrologie

Le papa Albert Moke, papa  de l'Abbé Léonard Mbokoso nous a quittés hier à  Nioki.  Nous le recommandons à vos prières.

jeudi 10 décembre 2015

OSHWE DANS LA FETE (Photos)

Prise de voile et entrée au Noviciat

prise de voile



les soeurs à voeux perpetuels

voeux perpetuels (srs Blandine,Odile, Jodeline, Bernadette)



srs jubilaires (Nicole, Liliane,Martine)




mardi 8 décembre 2015

OSHWE DANS LA FETE

En cette solennité de l'Immaculée Conception et de l'ouverture de l'année de miséricorde , la paroisse Notre Dame de Fatima/Oshwe vit un moment unique : la profession des voeux temporels des soeurs  Christine Mpote, Myriam, Chanelle, Martine et les voeux perpétuels des soeurs Jodeline Mabruki, Blandine Nkoso, Bernadette et Odile. Et les soeurs Liliane Leboje, Nicole Mbonkoso et Martine Isuku rendent grace au Seigneur pour les 25 ans  de vie religieuse. 
Hier la fete a debuté avec la prise de voile de certaines postulantes et la soirée s'est poursuivie avec des chants et danses des groupes  apostoliques.
La messe a lieu, pour ceux qui connaissent Oshwe, devant la salle paroisse.


lundi 7 décembre 2015

IMMACULEE CONCEPTION : OSHWE DANS L'ATTENTE

La Paroisse Notre Dame de Fatima/Oshwe se prépapre à accuellir un événement important pour la première fois de son histoire : les voeux temporels (4), perpétuels (4) et le jubilé des 25 ans (3) de certaines  soeurs de la Congrégaton diocésaine Soeurs Congolaises de l'Immaculée Conception.
Mgr l'Eveque et la plupart des invités sont sur place.
l'abbé Sec.chancelier Claude Ilikiwa devant l'Eglise N.D. de Fatima/Oshwe
 

dimanche 6 décembre 2015

IIè DIMANCHE DE L'AVENT

1ère Lecture : Dieu va deployer ta splendeur (Ba 5, 1-9)
Ps 125 : Quelles merveilles fit pour nous, le Sgr, nous étions en grande fete.
2è lecture : Dans la droiture marcher sans trebucher vers le jour du Christ ( Ph 1, 4-6.8-11)
Ev. : Tout etre vivant verra le salut de Dieu (Lc 3, 1-6).

samedi 5 décembre 2015

Bosobe, Nouvelle paroisse?

Mgr l'Eveque est arrivé jeudi le 03 décembre à Bosobe, dans la paroisse Assomption de Taketa. Il a été accueilli par les chrétiens en liesse et toute la population de Bosobe et de ses environs. Une messe a été celebrée avec la participation des chrétiens  des autres confessions religieuses (protestantes : CEBU et CBM). 
Mgr a procedé après à la benediction de la première pierre pour la construction d'une nouvelle Eglise. Il faut souligner qu'un batiment de trois chambres avec salon a déjà été construit comme presbytère.
Bosobe est une grande cité, la plus grande de la paroisse de Taketa. Il a un hopital, un Institut Supérieur pédagogique (ISP), un Institut Supérieur de Technique Médical (ISTM), des nombreuses écoles secondaires et primaires...

Mgr Philippe et le curé de Taketa, Abbé Laurent MAA NGENDE






une chorale protestante executant un chnat pendant la messe.


Bénédiction et pose de la première pierre

Avec la construction d'une maison pour les pretres et de l'Eglise en construction,  Bosobe se donne les moyens pour accueillir une nouvelle paroisse. Qui vivra verra.

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967) dcd 18.08.16

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005) dcd 19.11.17