mercredi 11 juin 2014

L'état des routes et le petit porteur "taxi"...!

 Les difficultés pour mieux faire l'apostolat 
et annoncer Jésus-Christ aux hommes nos frères.
*************************************
Quand on habite une zone de foret ou pleine d'eau ( lac, rivières, ruisseaux) sans pont et l'on a un diocèse qui s'étend sur 100.000 km carré - nous disons cent mil kilomètres carré-  il n'est pas toujours facile de se déplacer. Mais la chose devient encore plus compliquée quand les routes ne sont pas entretenues ou pire, n'existent pas. 
 Cet abbé en apostolat est obligé de traverser ce pont avec sa moto. Il n'a pas droit à l'erreur car il peut aller finir sa course dans l'eau.
 La  plupart des pretres qui vont faire l’apostolat dans les villages de leurs paroisses en bicyclettes ou en moto ( jeep) rentrent malades, détruits par les mauvaises conditions de voyage.
 Un autre abbé de notre diocèse en plein apostolat avec sa moto...on le voit en soutane entrain de traverser un tout petit sentier envahi par des herbes ; il n'a pas d'autres alternatives. Chez nous, les paroisses sont vastes et étendues; nous avons des paroisses de 7000 km carré avec plus de cent villages à visiter.
L'état de nos routes ne favorise pas toujours des voyages. Quand on s’y engage, il faut du courage et de la patience. Conditions difficiles de l'apostolat dans notre diocèse...!
 
 Route en terre battue. Quand il pleut, pas de voyage car il y a risque de rester dans la boue.
 Scènes auxquelles on est habitué: descendre de la jeep lors du voyage et pousser...
  Les routes sont envahies par les herbes (dans certaines zones,  la jeep passe une fois par mois)
Le chauffeur mécanicien vient de puiser l'eau dans un ruisseau pour refroidir le radiateur de la jeep. Heureusement qu'il y a un ruisseau tout proche...
 Il faut s’arrêter de temps à autre, verser de l'eau dans le radiateur car ça chauffe à force de rouler dans les herbes. L'heure d’arrivée quand on voyage n'est pas connue....!
Fatiguée, une de nos sœurs ( la sr Odile) assise au bord de la route en pleine brousse lors d'un voyage en attendant que le moteur chauffé se refroidisse.

 Des petits porteurs taxi qui font les tours des petits centres habités (Semedwa - Bokoro (64 km de route): 12 minutes de vol; Bokoro-Kutu ( 35 km via la rivière) : 7 minutes de vol; Inongo- Bokoro (143 Km voie fluviale): 23 minutes de vol...; Bosobe- Mimia: 14 minutes de vol....). Ce petit porteur fait Kinshasa- Semendwa- Bokoro- Kutu- Bosobe-Mimia et rentre à Kin.
 A l’intérieur d'une même zone, d'un même district ou d'un même diocèse..faut-il des petits porteurs taxi  pour  voyager dans des conditions assez idéales? Et qui peuvent les prendre? Pas certainement le pauvre agriculteur....!

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)