dimanche 30 mars 2014

IVe Dimanche de Carême

 Eyenga ya inei ya Karezimo



1ere lecture : Premier livre de Samuel (16,1b.6-7.10-13a)
                                    Dieu choisit Davide comme roi de son peuple.

2eme lecture: Lecture de St Paul aux Ephésiens ( 5, 8-14 )    
                                     Vivre dans la lumière

Evangile selon St Jean (9,1-4)

 Tu le vois et c'est lui qui te Parle.



Après sa rencontre avec Jésus, l'aveugle guéri devient un "envoyé" un "croyant"

Esprit Saint, donne-nous d'être clairvoyants et croyants comme l'aveugle de naissance.
Envoie-nous, comme lui, porter la lumière du Christ.

L'évangéliste entremêle plusieurs procès. Les pharisiens cherchent à condamner Jésus. Accusateurs, ils sont les accusés en fin de récit. Ce sont eux les aveugles! L'aveugle condamné par sa cécité, lui est acquitté: il voit et trouve "le salut". On passe du registre matériel à celui de la foi. L' aveugle va se laver à la piscine de "Siloé "  ( de l'envoyé) et devient un envoyé du Christ, un témoin.
  L'aveugle, sans lumière depuis toujours, rencontre celui qui est la lumière. L'aveugle est clairvoyant! Lui seul sait voir  qui est Jésus et s'en remet à lui. Les pharisiens ont beau voir, ils ne voient pas ou ne veulent voir qui est Jésus. Les titres donnés à Jésus forment un condensé de la foi chrétienne: Jésus est "homme", "prophète", " venant de Dieu" "Seigneur" ,"Fils de l'homme"

                                                                 (Père Marc Sevin. (bibliste) )



samedi 29 mars 2014

A nos lecteurs.



Ce simple petit mot pour nous excuser près de nos lecteurs du long silence.
Nous avons été sans internet et cela est rentrée dans l'ordre.
 A partir de ce dimanche vous trouverez le petit article pour la célébration de l' Eucharistie et
aux environs du 7 avril nous vous annoncerons une belle festivités. Soyez aux aguets car ce sera
une belle fête pour "notre diocèse".
Merci pour votre patience !

dimanche 16 mars 2014

IIe Dimanche du carême

Eyenga ya ibale o Karezimo


                                                       LA TRANSFIGURATION


VOTRE CORPS EST UN TEMPLE DU SAINT_ESPRIT.

                                      Première épître aux Corinthiens, chapitre 6  verset 19



Méditation.

Lorsqu'un homme est totalement donné  Dieu, totalement disponible à Dieu, et Jésus seul  l'a été, cela
transparaît sur son visage et dans son corps.  C'est peut-être une expérience de cet ordre qui est à l'origine du récit de la Transfiguration.
Lorsque Jésus se met en prière sur la montagne  , les trois  disciples le voient autrement, entouré de lumière;
  La tradition chrétienne a connu , et nous peut-être aussi    , des regards, des visages de saints d'où émanait  à certains moments une "lumière incréée " comme disent les orthodoxes, une lumière qui manifeste quelque chose de la vie d'Union avec Dieu qui habite ce corps.
 Pourtant ce corps a tout en commun avec le nôtre .C'est  dans une chair semblable à la nôtre que se manifeste la gloire de Dieu..
  Ne regardons pas la scène de la transfiguration comme un prodige qui ne concernerait que Jésus. Osons regarder comme la révélation de ce qu'est le corps humain dans le projet de Dieu.  un temple.
  Au centre de la scène , au sommet de la montagne, Jésus, le plus grand, Jésus le Fils bien aimé, qu'il nous faut écouter. Sa transfiguration est un signe majeur de ce qui nous lie définitivement à Dieu: un corps humain a été habité par la présence de  Dieu, par la lumière de  Dieu. Et tous les corps de tous les hommes en ont été transfiguré . Ils y ont retrouvé leur dignité.
  Cela nous invite a  percevoir , a  contempler plus qu'à comprendre que désormais, le chemin vers Dieu, ce que nous appelons la vie spirituelle, n'est pas un chemin de fuite du corps, où d'élévation, mais un chemin d'incarnation.
   Comment considérer mon propre corps comme le temple du Saint  Esprit, sans mépris, et sans effroi? S'il est un temple, c'est qu'il n'est pas un Dieu ou une idole, mais simplement  le lieu où Dieu m'a rejoint en son Fils bien aimé.

                                            ( Frère Jean-Marie Gueullette)

dimanche 9 mars 2014

Ier Dimanche de Carême !

 Lomingo la Yambo la Karezimo
**************************
 Le grand message de ce dimanche c'est que toute notre vie est un combat, une lutte contre l'esprit du mal. Ce dernier cherche à nous détourner de Dieu.  Comme Adam et Eve, Jésus a connu, lui aussi, la tentation. Nous y voyons que Satan s'est servi de la Parole de Dieu pour le détourner de Dieu. Mais Jésus ne s'est pas laissé avoir par le discours de Satan.
1ère lecture : La création de l'homme. Le péché (Gn 2, 7-9;3,1-7a)
2ème lecture : Là où le péché s'était multiplié, la grâce a surabondé (brève :5, 12.17-19) (Rm 5, 12-19)
Evangile : La tentation de Jésus ( Mt 4, 1-11 ) 

Le Christ a été victorieux d'abord par le discernement. Il a bien vu que le diable trahit l’Écriture. C'est la tentation du mensonge et de l'orgueil qui nous détournent de Dieu. Durant ce carême, nous serons invités à suivre le Christ au désert pour nous associer à son combat et à sa prière. Aller au désert, c'est rechercher des temps de silence pour une vraie rencontre avec Dieu. Avec lui, nous serons plus forts dans notre lutte contre les forces du mal. Avec lui, nous apprendrons à rejeter toutes les publicités mensongères qui courent dans le monde et qui nous détournent de l’Évangile. La Lumière de la Parole de Dieu nous est offerte pour éclairer notre vie. Que cette bonne nouvelle ravive notre espérance et notre joie.
Chant: Nous n'avons pas à lutter contre le ciel, nous n'avons pas à lutter contre nous-mêmes et entre nous, nous luttons contre les puissances du mal, nous luttons contre les forces du mal.
1. Combat de tous les jours, lutte sans merci. Il ne doit y avoir qu'une seule issue: la victoire des chrétiens sur le mal; pas de compromis, pas de compromis! (compositeur, feu l'abbé Benjamin Molasoko).
          Lomingo elamo na bino banso bandeko !

samedi 8 mars 2014

Journée de la femme!



Je rends grâce à toi femme parce que tu donnes aussi la vie.Je rends hommage à toi, femme africaine, parce que tu te lèves tôt le matin, tu fais la cuisine, tu vas aux champs à pied, tu travailles et tu rentres le soir fatiguée et malgré ta fatigue, tu te mets directement au travail pour nourrir ta famille; je te remercie puisque tu es la première à te lever et la dernière à te coucher.
Je rends hommage à toi, femme africaine, parce que sur ton dos tu portes un poids énorme et sur ta poitrine, lié dans ton pagne, tu portes ton bébé;
Je rends  hommage à toi, femme africaine, parce que tu crois à la famille, tu crois à la vie et même ton bébé dernier né, 10ème enfant que tu mets au monde, tu l'appelles Désiré;
Je loue ta grandeur d'âme, femme africaine, parce que tu vois mourir ton bébé à quelques mois de sa naissance; bébé que tu as baptisé Dieu donné et qui te laisse parce que dans ton village, il n'y a aucun dispensaire avec une aspirine pour sauver ton bébé de la malaria. Je loue ta force d'âme puisque pour enterrer ton Dieu donné, tu cèdes comme drap pour l'envelopper, l'unique beau pagne que tu as, pagne que tu as porté le jour de la sortie du repos de maternité quand tu l'as amené à l'Eglise devant le prêtre pour qu'il le bénisse;
Je rends grâce à toi pour ta créativité à ce moment de crise, pour l'équation à trois inconnues que tu tentes de résoudre chaque matin avec les 100 Franc Congolais que te laisse le mari pour nourrir la famille toute la journée;
Je te loue, femme africaine, pour ta tête qui porte des paniers, tes mains qui épluchent des maniocs, ton sourire de voir tes enfants le soir manger sous l'éclairage d'une lampe tempête.
 
Je rend hommage à toi, femme africaine, parce qu'en l'absence des usines de production, tu créés un marché pour ton village en vendant des pondu, makayabo, un peu de sucré, bananes pour que tu puisses gagner un peu d'argent qui t'aidera à payer la prime des enseignants pour tes enfants à l'école;

Comment ne pas te louer, femme africaine, parce que malgré tout ce que tu subies comme humiliation dans ta vie privée ou publique, tu continues à garder intacte la réputation de ton mari parce que dis-tu, il restera toujours le père de tes enfants, cherchant ainsi de sauver aussi et surtout l'unité de ta famille et l'avenir de tes enfants;
Comment de l'altare ne pas être émotionné en écoutant tes cris de joie pendant le gloria et l'offertoire, pour tes pas de danse cadencés et stylés quand tu avances lentement mais surement vers l'altare pour déposer aux pieds du prêtre le fruit de ta charité: un peu de fufu, poissons et légumes pour le pauvre de ton village!

Je rends grâce à Dieu qui t'a créé femme, avec un cœur plein de trésor et de vertu.
Femme, tu es femme, tu es mère, tu es modèle de vie .
Je te serai à jamais reconnaissant.

vendredi 7 mars 2014

Quelques photos du séjour de Mgr l'éveque en Europe


 Mgr l’évêque chez l'abbé José Mamfisango
 Mgr à Florence avec la novice Stephanie
 Mgr avec les novices à Florence

 Mgr l’évêque, l'abbé Jean-Willy et la sr Georgine
 Mgr, les abbés Felicien et Didier +  la sr Georgine

jeudi 6 mars 2014

Mgr l’évêque a visité l'abbé José Mamfisango archidiocèse de Bologne/ Italie

 Mgr l’évêque est rentré ce soir de Bologne d'où il était rendre visite l'abbé José Mamfisango. Arrivé à Rome le Jeudi 27 Février, Mgr a voulu dédier ces premiers jours à l'abbé José.( Photos archives)! à


 Photos archives

mercredi 5 mars 2014

Photos du deuil et de l'enterrement du petit séminariste décédé hier à Bokoro

Photos du deuil et de l'enterrement au Petit Séminaire de Bokoro.
Merci à l'abbé Alfred Mbenge pour ces photos envoyées par facebook à partir de son téléphone portable
Le cercueil transporté par ses amis de promotion

le corps exposé


Ses parents, arrivés de Mushie,  en larmes.

Sortie de l’église de Ste Croix
Sortie de la chapelle du Petit Séminaire

De la chapelle du Petit séminaire , le corps passe devant le calvaire
Le corps durant la procession: on est au niveau des terrains de football
La messe à Ste Croix présidée par l'abbé José Monsengo, curé de ste Croix et concélébrée par tous les pretres de Bokoro ( petit séminaire, Ste Croix, et Sangasanga). Le recteur du Petit séminaire est en voyage à Kinsahsa.


Mercredi des Cendres: eyenga ya Putulu.

 Tobandi eleko ya Karezimo
************************
Toyei o mboka yo Mokonzi e Nzambe ndima Nzambe losambo.
Imposition des cendres: convertissez-vous et croyez à la bonne nouvelle.
Masumu ma ngai olimbisa yo Nzambe nta bolamo. 
Topesi yo motema toyei o mboka yo, yo Nzambe wa bokasi bonso.
Sortie de la messe. Tous avec des signes de cendres au visage
 Le temps de carême nous est donné précisément pour redoubler d'efforts afin de  "vivre comme des justes".

1ère lecture : Appel à la pénitence ( Jl 2, 12-18 )
2ème lecture : « Laissez-vous réconcilier avec Dieu » ( 2 Co 5, 20-21; 6, 1-2 )
Evangile : L'aumône, la prière et le jeûne comme Dieu les aime ( Mt 6,1-6.16-18

*****

Sortie de la messe: nos enfants ont le signe de cendres tracé sur le visage.
Si j'accomplis les œuvres de pénitence avec le désir d'être remarqué – en multipliant les manifestations extérieures qui m'assurent de ne pas passer inaperçu - je n'offre rien ni à Dieu, ni à mon prochain, mais je prend prétexte du service de l'autre pour servir ma propre gloire : « Amen je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense ».
 
*****
Le Petit séminariste décédé hier a été enterré cet avant midi !
Enterrement cet avant midi - après la messe célébrée à Ste Croix par l'abbé José Monsengo, curé de Ste Croix/ Bokoro - du petit séminariste décédé hier au cimetière des ecclésiastiques au Petit séminaire de Bokoro à coté de l'abbé Nzengeri. Là sont enterrés les abbés Benjamin Molasoko, Albert Nzengeri et la sr Odette Massamba. Ses parents sont arrivés tôt ce matin par moto de Mushie. RIP

mardi 4 mars 2014

On peut lire la vie autrement....ces images qui nous interpellent!

Information flash :décès d'un petit séminariste de Bokoro cette nuit à l'hopital de Bokoro. Il est originaire de Mushie. Il s’appelle Philippe Ndoingolo. Il était en 3ème année des humanités. RIP.





Plus que les paroles, ces images parlent de soi...!
***************************************
Le pape à la médiation avec les fidèles, il est lui aussi assis derrière sur un banc.
Le Pape va à la caisse payer lui-même la facture de son logement !
Notre évêque, ya Philippe,  au travail manuel à Inongo
Nos jeunes félicitent Mgr qui, avec une  machette, coupe les herbes pour la propreté à Inongo.
Notre évêque ya Philippe travaille de ses mains à Inongo...!
L’évêque danse avec ses pretres et les fidèles lors des manifestations populaires durant les ordinations à Nioki


Et oui, on peut lire la vie autrement et être prophète pour son temps.

lundi 3 mars 2014

Ils ont été ordonnés diacres hier à Kinshasa !

Photos du diaconat de nos cinq diacres (Alfred Mabusa, Rodrigue Ebiankole, Freddy Bekwaka, André Bonkale et Emmanuel Nzentolo) hier à Kinshasa pr Mgr Timothée Bodika, évêque auxiliaire de Kinshasa en l'église Sainte Marie Madeleine. Tous nos pretres à Kinshasa -y compris notre vicaire général, Mgr Evariste Mputu Mokuba et l'abbé chancelier Fidèle Ikombila- ont participé à cette messe y compris  certains amis et connaissances.

dimanche 2 mars 2014

VIII ème dimanche du Temps Ordinaire

 Lomingo la Mwambe O Mobu
**************************

Faire confiance à Dieu:
Jésus vient nous libérer de toutes les obsessions qui pourraient nous égarer.

Nzembo: Teleme Nzambe, telem'e yaka kosalisa biso.
1. Tata yo Mozalisi wa molongo mobimba, yaka kosalisa biso
Bobele yo Nkolo e na nguya na bwanya e, yaka kosalisa biso
2. U'to ebandela e Yo osambisa ns'eye, yaka kosalisa biso
Lelo sukisa banso bakotumola yo e, yaka kosalisa biso
3. Ata bakosilika tokobanga moto te,yaka kosalisa biso
Ata bakotomboka tokozonga nsima te, Yaka kosalisa biso

Les lectures bibliques de ce dimanche sont un appel très fort à la confiance en Dieu. Nous pouvons faire nôtre la prière du psaume : "Il est mon rocher… ma citadelle… ma gloire… Dieu est pour nous un refuge… 

Lisalisi lya biso o nkombo ya Mokonzi, Ye Mozalisi wa likolo na ns
***************************************************
1ère lecture : Dieu ne peut pas oublier son peuple ( Is 49, 14-15 ) 
2ème lecture : C'est Dieu qui juge : ne jugez pas ( 1 Co 4, 1-5 ) 
Evangile : Sermon sur la montagne. Confiance en Dieu notre Père ( Mt 6, 24-34 ) 
*****
 
 L’Évangile de ce jour est un appel à la confiance en Dieu : Jésus s'adresse à ceux qui n'arrêtent pas de se faire du souci au sujet de ce qu'ils vont manger ou boire ou encore pour le vêtement. Nous vivons dans un monde où il faut sans cesse anticiper et prévoir à court et à long terme.  Alors, comment recevoir cet évangile ? Jésus ne dit pas qu'il ne faut pas s'occuper de la nourriture ou du vêtement. Il nous rappelle simplement que ce n'est pas le but premier de notre vie. Ce qu'il nous recommande de chercher en priorité c'est le "Royaume de Dieu et sa justice". Cette justice du Royaume de Dieu, Jésus nous l'a enseignée dans le sermon sur la montagne qui a été lu ces derniers dimanches. Nous ne devons jamais oublier que nous sommes créés pour Dieu et pour nos frères. Nous ne pouvons pas laisser l'argent devenir le seul but de notre vie et de nos actions. 
Le carême qui commence mercredi prochain nous aidera à entrer dans cette perspective. Nous entendrons des appels du Seigneur : "Convertissez-vous… Revenez à moi de tout votre cœur. Nous prions ensemble le Seigneur pour que notre réponse soit de plus en plus à la mesure de son amour pour nous. Amen 
*****

A Kinshasa, ordination diaconale de nos cinq diacres. 
Photos de nos 5 nouveaux diacres ce 5 Mars à Kin

samedi 1 mars 2014

Détendons-nous et réfléchissons: la beauté de la nature chez nous renvoie à une Beauté plus grande.

"On observe un ordre dans la nature : l'œil est ordonné à la vue, le poumon à la respiration, etc. Or à tout ordre il faut une intelligence qui le commande. Cette Intelligence ordinatrice est celle de Dieu (Thomas d'Aquin dans la Somme théologique, Ière partie, question 2, article 3)".
La Lukenie en face de Kutu avec l'ile Teka Molimo
L’entrée du Lac, non loin de Mposo
Le corbeau ..... et le renard.
Le Kasai en face de la cure des abbés à Makaw
Connais-tu mon beau village?
La Mfimi en face de Nioki
Mon beau village encadré dans les feuillages, on dirait un nid d'oiseau.
Le wek end au village: on lave les habits au beach.
Ici on vit loin des bruits et de la pollution atmosphérique.
Comme un miroir, la Lukenie en aval d'Ibaa.
Où vont finir toutes ces eaux de nos rivières? L'intention de Saint Thomas d'Aquin était de montrer que l'on pouvait accéder à Dieu avec la raison naturelle en partant de ce que l'on constate du monde.....!

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)