mardi 31 décembre 2013

Certains événements que l'on retiendra pour l'an 2013...

.

 Ordination sacerdotale à Bokoro le 29 Septembre !
 Les vœux des sœurs le 9 Décembre
 Le jubilé d'or d’ordination sacerdotale du cardinal Laurent Monsengwo
 Le décès du frère Paul à Kin le 1er Novembre
 L’enterrement du frère Paul à Inongo
 Les travaux de la réfection de la cathédrale
 L'éveil de conscience de nos chrétiens d'Inongo qui ont eux mêmes contribué pour les travaux de la cathédrale

lundi 30 décembre 2013

2013: l'année des deux papes...! Quelques photos en image...

Benoit XVI annonce ses démissions: «Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer de façon adéquate le ministère pétrinien (:::) C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Évêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du  28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire (...).
L'hélicoptère blanc s'est élevé dans le ciel au-dessus de Rome à 17 heures 06. Benoît XVI a quitté le Vatican..
Parmi les cardinaux venus à Rome pour le conclave, figurait son éminence le cardinal archevêque de Buenos Aires, Bergoglio
Le conclave
L'élection par les cent quinze cardinaux réunis en conclave dans la chapelle Sixtine a été annoncée par l'émission rituelle d'une fumée blanche et par les cloches de la basilique Saint-Pierre, qui ont retenti à toute volée.
L'archevêque de Buenos Aires a choisi le nom de "François", qui sera porté pour la première fois par un pape.
Les deux papes se rencontrent: l'un émérite et l'autre en fonction. Il faut remonter dans la nuit de l'histoire du catholicisme pour  comprendre le caractère particulier et unique de cette photo!
Les huit cardinaux chargés d'aider et de conseiller le Pape pour la reforme de la curie !

dimanche 29 décembre 2013

La Sainte Famille, Fête du Seigneur ! Eyenga ya libota lisantu !

  Sainte Famille !
***************
 En ce premier dimanche après Noël, l'Eglise nous invite à fêter la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph. Elle nous est présentée comme le modèle de toutes les familles

1ère lecture : Les vertus familiales ( Si 3, 2-6.12-14)
2ème lecture : Vivre ensemble dans le Christ ( Col 3, 12-21 )
Evangile : La Sainte Famille en Égypte et à Nazareth ( Mt 2, 13-15.19-23 ) 
********
En ce dimanche, nous rendons grâce au Seigneur pour l'exemple que nous donne sa famille terrestre. Nous lui confions toutes nos familles de la terre, en particulier celles qui connaissent de douloureuses épreuves. Il est là, "au cœur de nos vies".
Nous t'en prions, Seigneur, que toute notre vie soit imprégnée de ta parole et de ton amour pour que nous puissions en témoigner auprès de tous ceux et celles que nous croiserons sur notre route. Amen.  

****
Bonne fête patronale à la paroisse Ste Famille de Sangasanga/ Bokoro

vendredi 27 décembre 2013

L'éveil de conscience chez nos chrétiens: la prise en charge de l'Eglise...

Nous nous rappelons tous des travaux de la réfection de la toiture de notre cathédrale d'Inongo ( St Albert) réalisés en grande partie grâce à la contribution locale des chrtéteins de la cité d'Inongo eux-mêmes. A l'occasion, nous les avions félicités pour cette prise en charge de l'Eglise par ses propres fidèles.  A la Paroisse Saint Jean-Baptiste, toujours à Inongo centre,  les chrétiens avaient parmi les résolutions du temps de l'Avent, levé entre autre l'option de  cotiser  de l'argent  pour répeindre leur église paroissiale . L'union faisant la force, la mission a été accomplie. Avec grande joie, ils ont fêté Noel avec une église toute resplendissante.
 L'église St Jean-Baptiste d'Inongo  repeinte par ses propres chrétiens
 Les chrétiens de la paroisse St jean Baptise se sont organisés pendant  la période de l'Avent pour avoir l'argent nécessaire afin de repeindre leur église.
 Ils ont fêté Noël avec une église toute neuve
 La propreté à coté de l'église..... Joyeux Noël et nos sincères félicitations !

mercredi 25 décembre 2013

Lettre pastorale de Mgr l' évêque pour Noël 2013: version française !



MESSAGE DE NOEL (2013)

Aux Frères et Sœurs chrétiens du diocèse d’Inongo  et  autres personnes de volonté
« Aujourd’hui, nous est né un Sauveur….un nouveau-né» ( Lc 2,11-12)

Frères et Sœurs bien-aimés,
Joyeux Noël à tous et à toutes!
Cette fête de Noël 2013 est remplie sûrement de sa densité propre. Que le Seigneur nous accorde de la vivre dans toute sa profondeur. C’est un événement qui nous concerne aujourd’hui ; toute notre humanité actuelle et tout l’univers.
Pour nous disciples de Jésus-Christ en effet, nous croyons à cette réalité inédite : un jour, en Palestine de cette époque là, le Fils de Dieu a pris chair de notre chair humaine. Il est né comme un petit enfant, d’une femme de notre terre, du nom de Marie. Il est né comme un petit enfant pauvre. Il est dit en effet dans l’Evangile de Luc : « vous trouverez un nouveau-né emmailloté et déposé dans une mangeoire » (Lc2, 12)
Chers frères et sœurs,
Oui, la naissance du Fils de Dieu sauveur comme notre frère humain, nous introduit radicalement, nous et tout l’univers, dans un temps nouveau. C’est le temps d’une alliance nouvelle entre Dieu et nous les humains et l’univers tout entier.
Le Fils de Dieu a pris le visage d’un nouveau-né : désormais tout visage humain, en particulier celui du pauvre, du faible devient le visage même de Dieu.
Notre Dieu est le Dieu des pauvres, le Dieu des vauriens, le Dieu des faibles. Sa puissance est dans cet amour immense qui l’a poussé à se faire le dernier, un nouveau-né. Sa puissance est dans cet amour immensément gratuit, sans barrière et miséricordieux qu’Il nous a manifesté de par sa naissance. Et Il continue à nous le manifester aujourd’hui de différentes manières ! Oui, le ciel et la terre sont remplis de sa gloire, de sa miséricorde pour nous tous, pauvres. Pauvres, nous le sommes tous de quelque façon, qu’on en soit conscient ou pas, qu’on l’accepte ou pas.
Temps d’alliance nouvelle, c’est le temps de sortir de nos peurs; Dieu a accepté lui-même de revêtir notre condition humaine dans toute sa nudité et sa dureté.
Temps d’alliance nouvelle, c’est le temps de regarder notre monde avec émerveillement et espérance. Dieu lui-même a mis ses pas dans les nôtres pour marcher avec nous, inscrit dans notre histoire humaine, celle d’hier et d’aujourd’hui, comme celle d’ici et de partout ! Oui, Noël, c’est la fête de la radicale fraternité entre le Fils de Dieu et nous, ses frères et sœurs humains. Il est venu partager notre vie, au quotidien comme toujours, par le sacrement du pauvre. Même le culte rendu à Dieu n’est réel que s’il s’accompagne de gestes de miséricorde pour le pauvre. Sinon, il est vain et devient même une insulte : «  qui écrase le pauvre, insulte son Créateur ; qui a pitié des indigents lui rend hommage » (Proverbe 14, 31). Quand tu commences à ouvrir ton cœur et à considérer un pauvre comme la chair de ta chair et le sang de ton sang (Is.58, 8), alors se dévoilera aussi pour toi le visage de Dieu. Tout comme le Seigneur se laisse aussi voir par le visage du pauvre. Ainsi chaque fois que tu méprises ton prochain, tu méprises également le Seigneur. Quand tu nourris un affamé, tu nourris aussi le Seigneur. Si au contraire tu refuses de donner à manger à ton frère affamé ou tu refuses de donner à boire à ton frère assoiffé, tu l’as refusé également au Seigneur (Mt 25,31-46). Le « dernier jugement » se fait ici et aujourd’hui, dans ton ouverture ou ton refus à donner vie à l’autre plus démuni.
               Le Pape François ne cesse de nous rappeler la nécessité d’une présence efficace auprès des frères et sœurs blessés de la vie : «  Je vois avec clarté la chose dont a le plus besoin l’Eglise aujourd’hui, c’est la capacité de soigner les blessures …Il faut commencer par le bas » (Interview du Pape François aux Revues jésuites, oct.2013).
                La fraternité ou la mort, tel est le terrible défi auquel est confrontée notre humanité aujourd’hui. L’heure est venue, frères et sœurs, de lutter pour la dignité des plus démunis dont le Fils de Dieu a voulu revêtir la condition en vue de nous rassembler tous et toutes dans une même famille humaine. Aujourd’hui, dans notre pays RDC comme partout ailleurs dans le monde, le chemin qui conduit à bâtir un « monde nouveau » passe par la reconnaissance effective de la dignité des plus petits. C’est cela d’ailleurs la volonté du Seigneur. Si nous ne suivons pas ce chemin là, nous ne ferons que creuser les différences et construire un « enfer » sur terre : un monde de continuelles divisions et de violences meurtrières.
             Frères et sœurs,
Face à tous ceux qui, chez nous comme ailleurs, ne songent qu’à gagner leur argent, à sauvegarder leur pouvoir et leurs succès, à bien manger et bien boire, que faisons-nous ? Les envier ou pleurnicher sur notre misère ne sert absolument à rien. Quelle est ta mission à toi, disciple de Jésus-Christ ?
Tous ceux qui, à travers l’histoire, ont lutté pour un monde différent, comme le grand africain Nelson MANDELA en Afrique du sud, ont mis en avant plan l’intérêt de leurs frères et sœurs, surtout les plus petits. Ils ont enduré des persécutions et des souffrances de tout genre pour s’opposer à la domination de quelques uns sur les autres en vue de la dignité humaine de tous et de chacun.
Si nous voulons réellement un vrai changement dans nos familles, dans nos cités et villes, dans notre pays et dans l’Eglise, il nous faut impérativement donner aux petits et faibles la place qui leur revient : la première !
Voilà le message révolutionnaire que nous apporte le Fils de Dieu qui a accepté de naître comme un nouveau-né pauvre. Là où l’on méprise les autres, le Seigneur n’est pas là : il n’y a ni justice ni paix. Là au contraire où l’on donne aux petits leur vraie valeur, là le Seigneur lui-même nous exaltera. Là nous pouvons dire : « aujourd’hui le salut du Sauveur s’est manifesté au milieu de nous. L’heure de la vraie fraternité avec les pauvres a sonné !
Frères et sœurs bien-aimés,
Joyeux Noël. Remercions le Seigneur pour les 50 ans du sacerdoce de notre Cardinal Laurent MONSENGWO célébrés ce 22 décembre. Que le Seigneur le comble de ses bénédictions.
Je prie le Seigneur pour vous tous. Qu’Il nous accorde de bâtir un nouveau Mai-Ndombe selon l’esprit du message de Noël que nous venons de lire ou entendre lire. Que le même Seigneur vous bénisse et fasse de vous une bénédiction tout au long de l’année nouvelle 2014.
Paix et fraternité à vous.
             Paternellement,

   + Philippe NKIERE KENA                                                             
 Evêque d’Inongo
Inongo, le 24 décembre 2013

mardi 24 décembre 2013

Lettre pastorale de mgr l’évêque pour Noel : version lingala !

Mokanda mwa Tata Episkopo po ya Mbotama (2013)
*****************************************


Ona bandeko bakristu ya Diocèse ya Inongo

« Lelo baboteli bino Mobikisi….,mwana abotami sika» (Lc 2,11-12)
Ntango ya bondeko bwa solo na babola yango oyo 
Bandeko ba bolingo,
Natombeli bino Eyenga elamu ya mbotama!
Mokonzi afungolela biso mitema mpo tobikela Eyenga ya Mbotama eye na bozindo ya likambo likweli biso bato mpe mokili mobimba ; ezali likambo litali biso mpe lelo.
Biso bakristu tondimi ‘te mokolo moko Mwana Nzambe akomi moto ; abotami lokola mwana moke, na mama moko ya biso ya nse, Maria. Abotami lokola mwana moke mobola. Na Nsango Elamu ya Luka elobami boye : « bokokuta mwana abotami sika, bazingi ye na bilamba, alali o elielo ya bibwele » (Lc2, 12).
Bandeko ba bolingo,
Ya solo, mbotama ya Mokonzi ememeli biso bato mpe mokili mobimba ntango ya sika: ntango ya bondeko ya sika ya Nzambe na biso bato, awa Mwana-Nzambe akamati elongi ya mwana abotami sika; ezali elembo ‘te elongi ya moto nyonso, elongi ya mobola, elongi ya moto motau ekomi elongi Nzambe alati.
Nzambe ya biso amimonisi bongo Nzambe ya babola, Nzambe ya bato mpamba, Nzambe ya bato batau. Nguya ya ye amonisi yango na kati ya bolingo bonene oyo bomemi ye mpo ‘te amikomisa moto ya nsuka, mwana abotami sika! Nguya ya ye ezali bolingo ofélé, bolingo ndelo te, bolingo ya ngolu amemeli biso mpe azali kokoba komemela biso lelo. Ya solo, likolo na nse bitondi na kilo ya bolingo, ya ngolu ya ye mpo ya biso babola: zambi moto nyonso, soko amitali malamu, azali mobola, andima to andima te. Ntango oyo ezali ntango ya kotika bobangi, ntango Nzambe ye moko, mpo ya bolingo, andimi kolata bomoi ya mpasi ya biso babola. Ntango yango oyo ezali ntango ya kotala mokili oyo na miso ya esengo mpe ya elikya, awa Nzambe ye moko, mpo ya bolingo, andimi kotambola na biso ntango inso mpe bipai binso.   Mbotama, feti ya kokundola ntango ya sika oyo ekomeli biso bato awa mwana Nzambe amikomisi mobola. Totondo Nzambe oyo amikomisi ndeko ya biso, na kati ya bomoi ya biso ya mokolo na mokolo. 
             Bandeko ba bolingo,
Awa Nzambe andimi kokoma moto na kati ya bomoi ya mwana moke mobola, apesi biso bongo lotomo ya kopesa kilo na bato bake, bato bataw, bato mpamba. Okokumisa Nzambe solo bobele “soko oyokeli mpe moto  wa mawa ngolu” (Prov.14,31b), lokola mpe “moto anyokoli moto motaw, atumoli mozalisi wa ye” (Prov.14,31a). Okokutana solo na Nzambe soko obandi komona mobola oyo azali mpe nsuni ya nsuni ya yo, makila ya makila ma yo (Is.58,8); soko mpe obandi komona elongi ya ye Nzambe na elongi ya mobola. Mbala inso otali moninga moto mpamba, otali mpe Nzambe mpamba. Oleisi moto azali na nzala, oleisi mpe Mokonzi; oboyi koleisa moninga ya nzala to kopesa ye ata mai, oboyi mpe kosala bongo na Mokonzi. Ekomami polele na esambi ya nsuka (jugement dernier): Mt 25, 31-46. Esambi ya nsuka esi ebandi lelo, na ndenge tokosimba babola.
Papa François azali kolemba te koyebisa biso bato ya lelo likambo yango. Ezali likambo likomema bomoi ya sika na mokili mobimba to liwa ya nsomo na biso banso mpe na bikelamo bisusu ya mokili. Bandeko, ntango yango oyo ya kopesa babola kilo ya bomoto mpe ya bondeko bozali kosangisa biso banso o kati ya mwana-Nzambe akomi moto. « To bondeko to liwa”. Lelo, na ekolo ya biso RDC mpe  na mokili mobimba, soko topesi bato bake lokumu la bomoto lokola esengeli na moko moko wa biso, wana nde tokokota na “mokili ya sika”, ndenge Nzambe alingi. Soko te, tokotonga mokili ya moto (linfelu) awa o nse, esika ya bokabwani mpe ya bobomani.
Bandeko,
Ntango bato ebele na ekolo ya biso, bazali kokanisa bobele na mbongo ya bango moko, na pouvoir ya bango moko, na succès ya bango moko, kolia mpe komele ya bango moko, biso tozali kosala nini? Koluka kozala lokola bango, to kolelalela? Ekobongisa eloko te. Ozali mokristu to nani ozali?
Bato babongisi mokili oyo mpe bakotisi basusu na ntango ya sika, lokola Monsieur Nelson Mandela na Afrique du sud, ezali bato batiyi liboso bolamu ya baninga bato, mpenza mpenza bolamu ya bato bake; ezali bato bandimi minyoko mpe mpasi ndenge na ndenge mpo bato basusu batika konyata baninga bato mpe banso bazwa dignité ya bomoto.
Soko tolingi ‘te mabota matambola, mboka etambola, Ekolo etambola, Eklezya etambola, tosengeli kopesa bato bake esika ya bango oyo Mokonzi Yezu apesi bango awa andimi kobotama lokola mwana moke mobola; ezali esika ya liboso. Kasi soko totali bato basusu mpamba, esika ndenge wana Mokonzi azali te, bosembo bozali te, boboto mpe te. Kasi esika eye totomboli bato mpamba, esika wana Nzambe akotombola biso. Na esika ndenge wana, tokoki koloba: lelo libiki lya Mobikisi limonani o kati ya biso. Ntango ya bondeko bwa solo na babola, yango oyo…
Bandeko ba bolingo,
Mbotama Elamu !  Totondo Nzambe elongo na Tata Cardinal Laurent Monsengwo oyo asepeli mibu 50 (ntuku mitano) ya bonganga bwa ye le 22 décembre. Mokonzi atondisa ye na bolamu…
Mpo ya bino banso nasengi na Mokonzi nguya ya ye mpo totonga Mai-Ndombe ya sika ndenge toyoki na mokanda. Nzambe abenisa biso banso mobu moye mwa sika mokomi penepene 2014. Boboto mpe bondeko na bino.

  Wa bino Tata Episopo
+ Philippe NKIERE KENA                                   
Episopo wa Inongo 
  Inongo, Mwa le 24 décembre 2013

lundi 23 décembre 2013

Ils étaient hier au stade à KInshasa pour la messe du cardinal !

 Le père J.Jacques Ezoka ( Svd, curé de ST Felix- Mombele, originaire de Sanga sanga), l'abbé Seba Ekoko, le père Richard Nkwaka ( rédemptoriste, originaire de Bomo/ Kemba lolabu), l'abbé DD Gabidi (Idiofa), Mgr Evariste Mputu et l'abbé Jean-Marie Ntesa)
 Les pères Maurice Nsambo et  Lesalia Honoré, Scheutistes originaires de Bokoro....
 Ils étaient là pour le cardinal...
 Hier au stade des martyres pour la messe
 L'abbé Laurent Maa, notre économe diocésain, et l'abbé Seba  Ekoko au stade hier
C'était la fête pour les 50 ans de vie sacerdotale du cardinal.

dimanche 22 décembre 2013

IVème Dimanche de l'Avent !

Lomingo la Inei o eleko ya Loya  
******************************

Nous sommes à quelques jours de Noël. Nous nous y préparons tous. Les lectures bibliques de ce dimanche nous montrent que Dieu est à l'initiative de ce grand mystère. Nous ne l'avions pas demandé. Nous ne l'avions pas imaginé. C'est lui qui a pris l'initiative de faire le premier pas. Il l'a fait pour notre salut. Il a voulu établir sa présence au milieu de nous pour nous faire entrer en communion avec lui.

Nzembo: Mosikoli wa biso Yezu yaka tokozela yo ozalaka o mitema, yaka, yaka yaka!

1ère lecture : Dieu promet un sauveur (Is 7, 10-16) 
2ème lecture : L'Apôtre annonce le salut en Jésus Christ (Rm 1, 1-7) 
Evangile : La venue de l'Emmanuel annoncée à Joseph ( Mt 1, 18-2

****
 A Kinshasa, messe du jubilé d'or d'ordination sacerdotale du cardinal Laurent Monsengwo

21 Décembre 1963 - 21 Décembre 2013

50 ans  de vie sacerdotale.
A Kinshasa au stade des martyres: le cardinal Laurent Monsengwo célébrè la messe à l'occasion des 50 ans de sa vie sacerdotale avec toutes les paroisses de Kinshasa. La délégation de notre diocèse, partie d'Inongo hier par avion, est composée de Mgr l’évêque, du vicaire général (a pris l'avion à partir de Nioki) et des abbés Jean-Marie Ntesa, Didier Mokuba et Peter Ikamba. Bonne fête papa cardinal.

samedi 21 décembre 2013

Il fête son jubilé de 50 ans de vie sacerdotale aujourd’hui..!

Joyeux anniversaire d'ordination sacerdotale et bonne fête de jubilé de 50 ans de sacerdoce à son Éminence le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa.

*** Photo et décoration du site de l'archidiocèse de Kinshasa .

vendredi 20 décembre 2013

La vie consacrée

Mokonzi oyokela biso mawa, Tata Nzambe oyokela biso mawa. Kristu, oyokela biso mawa ; Elimo santu, oyokela biso mawa...!
Deux novices  au "calvaire" au Petit séminaire de Bokoro...

jeudi 19 décembre 2013

Nos sœurs avaient une session sur l'exercice du leadership religieux !

 Quelques photos souvenir de beaux et inoubliables moments, passés dans la fraternité lors de la session sur l'exercice du leadership religieux, avec toutes les supérieures des communautés de nos sœurs diocésaines SIC, à Bokoro, session animée par le père Cyrille Mpuki, omi Prêtre et Psychologue clinicien.

mercredi 18 décembre 2013

Trois nouvelles nécrologiques..!

1. Décès de mr Mabele Mokonzi de Tolo

2. Décès depuis l'Italie de l'abbé Alphonse Ndeki du diocèse de PopoKabaka. Programme: ce Mercredi 18 Décembre à Rome (11h00) célébration eucharistique; 12h30: départ pour l'aéroport de Rome; 16h00 départ de l'avion pour Bruxelles et Kinshasa. Nos sincères condoléances au diocèse de PopoKabaka.

3. Nous avons appris le décès hier dans la soirée, à Ilombe,  de la maman de la sœur Noëlle Kaniki. Cette dernière, partie précipitamment de Rome lundi matin pour Kinshasa après avoir appris la nouvelle de l'état critique dans laquelle se trouvait sa mère, voyage ce matin par avion (Kinshasa- Bokoro) pour rejoindre Ilombe où se tient le deuil. L'enterrement aura lieu cet après midi à Ilombe.
RIP

mardi 17 décembre 2013

Les vœux du 9 Décembre ...Celles qui attendent leur tour l'année prochaine...!

 Vœux de nos sœurs ce 9 Décembre 2013 à Bokoro
Un des moments  des voeux...!
Voeux perpétuels: litanie des saints...!

Elles émettront leurs premiers vœux le 8 Décembre 2014, sauf imprévu...!
 L'année prochaine le 8 Décembre, sauf imprévu, il y aura au moins 10 novices qui émettront leurs premiers vœux dans la congrégation des  nos sœurs diocésaines. Elles sont encore jeunes, leur age nage entre 20 à 22 ans.  Les voici....!








Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)