samedi 6 octobre 2012

Piste de méditation sur les lectures du dimanche



Les lectures bibliques de ce dimanche nous adressent un enseignement de la plus haute importance sur la vie familiale et fraternelle. Elles nous donnent l'occasion de nous rappeler de vérités fondamentales qui risquent d'être oubliées dans notre société. L'évangile nous parle de la fidélité dans le mariage et de l'accueil des enfants. Sa lecture est préparée par le récit de la Genèse. Il nous dit que l'homme et la femme forment une union inséparable. La seconde lecture (lettre aux Hébreux) nous rappelle que le Christ est resté fidèle jusqu'à la mort.
Dans l'évangile, nous voyons les pharisiens interroger Jésus pour le mettre à l'épreuve : "Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ?" A l'origine, Dieu souhaitait que l'homme et la femme s'unissent dans une fidélité réciproque. Il a voulu qu'ils ne forment qu'une seule chair. Et Jésus conclut : "Ce que Dieu a uni, que l'homme ne le sépare pas."

Cet enseignement du Christ est très fort. Il défend la dignité du mariage. L'homme et la femme qui décident de se marier sont appelés à former une communauté de vie, de partage et d'amour. Tout cela ne va pas sans difficultés. Il suffit de voir le nombre de divorces. Certaines vies de famille sont très décevantes. Elles sont une simple juxtaposition de personnes. Il n'y a pas de vrai dialogue sur les questions essentielles...

Mais ces échecs ne doivent pas nous faire oublier ce qui a été voulu par Dieu depuis les origines. Le mariage c'est un homme et une femme qui choisissent de fonder librement une communauté de vie et d'amour. Ils s'engagent à rester fidèles l'un à l'autre toute leur vie. Leur amour doit rester ouvert aux enfants qui naîtront à leur foyer. Ces derniers ont besoin de grandir entre un papa et une maman qui les aiment.
La lettre aux hébreux ne parle pas spécialement du mariage. Mais elle nous révèle cet amour passionné de Jésus pour tous les hommes. C'est un amour qui est resté fidèle et qui s'est donné jusqu'au sacrifice de sa vie. Par sa Passion, sa mort et sa résurrection, il nous a ouvert le chemin de la vraie vie. Ce qu'il attend de nous, c'est que nous venions à lui comme les petits enfants dont nous parle l'Evangile. C'est autour de lui que doit se construire l'unité des familles et celle des communautés chrétiennes.

Dieu de l'alliance éternelle, "Toi qui es Lumière, toi qui es l'amour, mets en nos ténèbres ton Esprit d'amour".

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)