mardi 31 juillet 2012

Réponse d'une blogueuse à lecteurs et lectrices du blog.

Donnons nous la main de tout notre coeur Avec Christ nous vaincrons....

Sr Christine Massa

A vous tous ; lecteurs et lectrices du blog.


Demain vers 16h30 ( heure de Paris) 15h30 à Inongo aura lieu la marche de l'Espérance, marche qui sera menée par Ya Philippe. Puis- je vous faire la proposition de nous unir tous ensemble à cette marche. Tous nous vivons loin, dans tous les pays du monde, nous vivons intensément ce que vit le peuple congolais. Que ce soient les originaires du pays, que ce soient les anciens missionnaires religieux, laïcs ou ayant appartenu à des groupes ONG, ou y ayant vécu pour un moment,ou simplement des amis qui connaissent le Congo pour avoir des amis congolais.

Alors je me permets de faire la proposition suivante;

Demain mercredi à l'heure que démarrera la marche à Inongo, donnons nous virtuellement la main pour former une chaîne de solidarité. GARDONS UNE MINUTE DE SILENCE et selon nos convictions demandons au Seigneur d'accorder la "paix" au peuple qui nous tient tant à cœur.

Puis là où nous nous trouvons faisons un geste de paix selon notre situation, notre ressenti et nos moyens. Pour ceux qui sont en vacances ils peuvent peut être eux même organisé une marche en partant seul ou en groupe vers une Eglise, chapelle proche et y prier. Ou pourquoi pas une marche vers un bois tout proche où se trouve à l'entrée un crucifix, s'y arrêter et prier. Tant de choses sont possibles, mais demain soyons tous uni pour que la "paix" règne dans ce magnifique pays si accueillant. Prions pour que " le peuple " puisse réaliser son rêve qui se trouve si bien exprimé dans son hymne national.:
NOUS BÂTIRONS UN PAYS PLUS BEAU QU'AVANT DANS "LA PAIX"

Merci à vous tous chers lecteurs, lectrices , amis et amies de répondre à cet appel, afin que ce rêve puisse se réaliser. Le peuple compte sur nous.

lundi 30 juillet 2012

A partir d'aujourd’hui dans toutes nos paroisses...

Conformément au programme de la conférence épiscopale nationale du Congo, dans toutes nos paroisses du diocèse commence aujourd’hui le triduum de prière qui se conclura le Mercredi 1er Aout par une marche de l’espérance à la tête de la quelle sera Mgr l’évêque.

Le but de ce triduum est de demander la paix, l’unité et l’intégrité du territoire au Seigneur pour notre cher Congo. Depuis quelques mois en effet, sévit la guerre à l’Est de notre pays. La marche de l’espérance organisée veut être une expression de tous pour la non balkanisation du Congo tel que voulu par nos évêques réunis en assemblée plénière.

A Inongo, la marche commencera à Likwangola St Jean Apôtre devant la cure. Le cortège ensuite marchera vers la ville. Enfin, tous rentreront dans la cathédrale pour une prière de paix.

Tous nos chrétiens et les hommes de bonne volonté y sont invités. Le Congo doit reste UN.

dimanche 29 juillet 2012

XVIIéme dim. du TO: Lomingo la zomi na nsambo o Mobu ( B)

1ère lecture : 2 R 4, 42-44

Il y avait alors une famine dans le pays. Sur la récolte nouvelle, quelqu'un offrit à Élisée, l'homme de Dieu, vingt pains d'orge et du grain frais dans un sac. Élisée dit alors : « Donne-le à tous ces gens pour qu'ils mangent. » Son serviteur répondit : « Comment donner cela à cent personnes ? » Élisée reprit : « Donne-le à tous ces gens pour qu'ils mangent, car ainsi parle le Seigneur : On mangera, et il en restera. » Alors, il les servit, ils mangèrent, et il en resta, selon la parole du (...)

Psaume : Ps 144 (145), 10-11, 15-16, 17-18

Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce et que tes fidèles te bénissent ! Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits. Les yeux sur toi, tous, ils espèrent : tu leur donnes la nourriture au temps voulu ; tu ouvres ta main : tu rassasies avec bonté tout ce qui vit. Le Seigneur est juste en toutes ses voies, fidèle en tout ce qu'il fait. Il est proche de ceux qui l'invoquent, de tous ceux qui l'invoquent en vérité. (...)

2ème lecture : Ep 4, 1-6

Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous encourage à suivre fidèlement l'appel que vous avez reçu de Dieu : ayez beaucoup d'humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez à coeur de garder l'unité dans l'Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il n'y a qu'un seul Corps et un seul Esprit. Il n'y a qu'un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de (...)



Evangile : Jn 6, 1-15

Jésus était passé de l'autre côté du lac de Tibériade (appelé aussi mer de Galilée). Une grande foule le suivait, parce qu'elle avait vu les signes qu'il accomplissait en guérissant les malades. Jésus gagna la montagne, et là, il s'assit avec ses disciples. C'était un peu avant la Pâque, qui est la grande fête des Juifs. Jésus leva les yeux et vit qu'une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour qu'ils aient à manger ? » Il disait cela pour le mettre à l'épreuve, car lui-même savait bien ce qu'il allait faire. Philippe lui répondit : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun ait un petit morceau de pain. »
Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit : « Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons, mais qu'est-ce que cela pour tant de monde ! » Jésus dit : « Faites-les asseoir. » Il y avait beaucoup d'herbe à cet endroit. Ils s'assirent donc, au nombre d'environ cinq mille hommes.
Alors Jésus prit les pains, et, après avoir rendu grâce, les leur distribua ; il leur donna aussi du poisson, autant qu'ils en voulaient. Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Ramassez les morceaux qui restent, pour que rien ne soit perdu. » Ils les ramassèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restaient des cinq pains d'orge après le repas.
A la vue du signe que Jésus avait accompli, les gens disaient : « C'est vraiment lui le grand Prophète, celui qui vient dans le monde. » Mais Jésus savait qu'ils étaient sur le point de venir le prendre de force et faire de lui leur roi ; alors de nouveau il se retira, tout seul, dans la montagne.

samedi 28 juillet 2012

Partage de la parole de Dieu de ce dimanche

Cinq pains et deux poissons

1ère lecture : 2 R 4, 42-44

Psaume : Ps 144 (145), 10-11, 15-16, 17-18

2ème lecture : Ep 4, 1-6

Evangile : Jn 6, 1-15

Quand nous lisons les textes bibliques de ce dimanche, nous sommes impressionnés par la place donnée aux chiffres : 20 pains d'orge pour cent personnes, cinq pains et deux poissons pour cinq mille hommes, douze paniers pleins de miettes… Et comment ne pas penser à d'autres chiffres qui en disent long : des centaines de milliers de tués dans les guerres, des millions d'affamés dans le monde, des zones entières sans hôpital, les élèves qui ne peuvent étudier parce que les parents n’ont rien, des malades « prisonniers » dans nos dispensaires parce qu’ils ne peuvent payer les soins reçus, des foules contraintes de marcher à pied par manque de moyens de transports…. Ces chiffres nous dispensent de paroles . C’est l’horreur.

Les lectures bibliques de ce dimanche nous montrent justement la disproportion entre la « nourriture disponible » et les besoins énormes : "Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d'orge et deux poissons, mais qu'est-ce que cela pour tant de monde ?" Nous aussi, nous sommes affrontés aux mêmes questions : devant toutes les catastrophes, devant les guerres et les famines, devant les demandes légitimes des parents et enfants acculés.. nous nous sentons désemparés et impuissants: que pouvons-nous faire ?

Et c'est là qu'il nous faut revenir à l'Evangile et regarder ce que fait Jésus. En ce jour, il nous propose de revoir d'une autre manière notre table de multiplication. Tout d'abord, il accepte le modeste goûter d'un enfant. Rien n'aurait été possible si cet enfant n'avait accepté de tout donner. Dieu a besoin de nos gestes de partage pour réaliser de grandes choses. C'est ainsi que les cinq pains et les deux poissons ont servi à nourrir cinq mille hommes. Une précision : le pain d'orge c'est celui des pauvres. C'est avec ce pain des pauvres qu'il nourrit toute cette foule. Il suffit du peu que nous avons, un peu d'amour, un peu de biens matériels et un peu de disponibilité pour vaincre la « faim », celle du corps et celle du cœur. Ce peu, nous le remettons entre les mains du Seigneur. C'est avec cela qu'il peut réaliser de grandes choses.

Une autre question se pose : Jésus a nourri les foules un jour. Et le lendemain ? Ils se retrouveront dans une situation tout aussi misérable. Alors pourquoi Jésus a-t-il fait de tels actes sans rien changer aux situations ? Quand on veut lutter contre la famine en effet, on ne se contente pas de donner à manger. On agit contre les causes qui provoquent la famine.

Le but de Jésus n'est pas de changer les situations ; il est de changer le cœur des hommes. C'est aux hommes renouvelés par l'Evangile d'opérer les redressements nécessaires. Quand on est imprégné du message d'amour du Christ, plus rien ne peut être comme avant. L'important c'est que nous donnions le meilleur de nous-mêmes. Ce sont nos gestes d'amour et de partage qui font la valeur de notre vie.
La multiplication des pains est bien plus qu'un miracle ; c'est un signe qui nous parle de Dieu.

En lisant cet évangile, nous ne devons pas nous limiter au pain matériel. Bien sûr, ce pain est nécessaire pour notre vie. Mais le Christ voudrait nous inviter à faire un pas de plus. Il nous dit que Dieu est présent dans toutes les réalités et les événements de notre vie. C'est dans la foi que nous le rencontrons. Nous vivons de son amour. Autrefois, il a multiplié les pains. Ce geste est le signe de la multiplication de l'amour qu'il continue à réaliser en nous. Il nous envoie pour le distribuer à tous ceux et celles qui ont faim d'amour. Ainsi, il dépend de nous que le miracle ne s'arrête jamais, le miracle de l'amour entre les hommes.

En ce dimanche, c'est lui qui nous rassemble autour de la table du Christ ressuscité pour partager son pain. Nous le supplions : "mets en nous ton Esprit Saint pour que par nos gestes , nous continuons à contribuer au miracle que tu veux opérer dans notre monde." Amen

vendredi 27 juillet 2012

NOMINATIONS Juillet 2012


Nous, Philippe Nkiere Kena, par la grâce de Dieu et la bienveillance du Siège Apostolique, évêque d’Inongo;

Aux lecteurs du présent décret, salut et bénédiction dans le Seigneur ;

Considérant la vacance intervenue dans certaines fonctions au sein du diocèse ;

Considérant l’urgence de procéder à certaines nominations par suite de cette vacance ;

Eu égard à notre droit de pourvoir librement à la collation des offices ecclésiastiques dans le diocèse (Can. 157) ;

Après consultation de personnes sages et avisées ;

En vertu de notre pouvoir ordinaire (Can.381) et par la teneur des présentes ;

DECRETONS :

1. Secrétaire-Chancelier : Abbé Fidèle IKOMBILA

2. Coordination Sous-Provinciale d’Inongo Nord/Siège : Inongo :

- Coordinateur (1 an) : Abbé Alidor NZEKE

- Vice-Coordinateur et vicaire dominical à St Jean Baptiste/Inongo : Abbé Pascal LEMENE

3. Coordination Sous-Provinciale d’Inongo Sud/Siège : Nioki

- Coordinateur : Abbé Henri-Godé MBAW-MBAW

4. Caritas et Développement

- Directeur Adjoint : Abbé Pierre WELO IKAMBA (avec résidence à St Jean Baptiste-INONGO)

5. Justice et Paix

- Responsable diocésain : Abbé Jean-Paul LOKUTU (Avec Résidence à Mushie)

6. Petit Séminaire

- Abbé Marcel NDWAYA : Recteur

- Abbé Michel MBAKA : Professeur et Directeur Spirituel

- Abbé Alain-José MONSEMBULA : Professeur et Econome

- Alfred MBENGE : Stagiaire

- Jude MABU : Stagiaire

- Narcisse BIONGO : Régent

7. Economat

- Justin MALIKI : Stagiaire (Résidence-Procure Inongo)

8. Maison Ndolo (Kinshasa)

- Procureur et Recteur : Abbé Bernadone MBOMOYI

- Régent : Yannick NYAMAZOMI

LES PAROISSES

REGION PASTORALE EST

1. Oshwe

- Vicaire : Abbé Floribert IKAMOTON

2. Lokolama

- Curé : Abbé Jean Claude NSHOLE

- Vicaire : Abbé Jean Marie IYEMVULA

3. Kangara

- Curé : Abbé Patrick NDWAYA

- Régent : ---------

4. Nkaw

- Régent : ----------

5. Taketa

- Vicaire : Abbé Richard MAWA

REGION PASTORALE OUEST

1. Mushie

- Curé : Abbé Evariste ILANZOLI

- Préfet de l’Institut Bwanya : Abbé Dieu-Merci PAKASA

2. Nioki :

- Curé : Abbé Anatole MBEMBE

- Vicaire, Professeur et Aumônier diocésain des jeunes : Abbé Jean IYOMPOLE

3. Kutu

- Vicaire et Professeur au Collège Molende : Abbé Frédéric MBO MOLEKANTONI

4. Makaw

- Vicaire : Abbé Teddy IYEMEBWI

5. Semendwa

- Stagiaire : Herman OPWEMBIO


REGION PASTORALE NORD

1. INONGO-Procure

- Professeur à l’INTOSA et Vicaire Dominical à St Albert: Abbé Francky BOLAMBULI

2. INONGO-St Jean-Baptiste

- Professeur à l’Institut Bosembo et Vicaire : Abbé Justin MONDIO

3. BANZOW

- Curé: Abbé Godé NGABELO

- Régent: ----------

4. Ntandembelo

- Régent : -------

5. Mpenzwa

- curé : Abbé Pierrot EZOKA MATSAN

- Stagiaire : Claude ILIKIWA

6. Kiri

- Vicaire : Abbé Hervé NSELE

7. Ibamba

- Régent:-----------

N.B: Les « Régents » prévus dans les paroisses susmentionnées, seront ultérieurement nommés.

· Ces nominations entrent en vigueur à la date de leur promulgation.

· Chacun rejoindra son poste au plus tard le 31 Août 2012, en prenant soin de faire la remise et reprise avec son remplaçant.

Fait à Inongo, en notre curie épiscopale, le 25ème jour du mois de Juillet de l’année deux mille douze en la fête de St Jacques, apôtre.

Vous êtes tous des frères,

+ Philippe Nkiere Kena

Evêque d’Inongo

Par mandement de Mgr l’évêque

Abbé Fidèle Ikombila

Secrétaire-Chancelier d’Inongo

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967) dcd 18.08.16

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005) dcd 19.11.17