mercredi 29 février 2012

Un anniversaire de naissance pas comme les autres !



Elle est née le 29 Février. Vu que cette date ne revient qu'une fois tous les quatre ans, elle a toujours refusé de fêter son anniversaire de naissance soit le 28 Février soit le 1er mars parce que , dit-elle, " je suis née le 29 Février et non un jour avant ou un jour après".
Aujourdh'ui, elle a donc l’occasion de fêter cet anniversaire de naissance. Il s'agit de la sœur Euphrasie Bethe, religieuse de notre congrégation diocésaine de l'Immaculée Conception.
Pour récupérer ce "retard", ses consœurs à Inongo lui feront faire une bonne fête aujourd’hui car contrairement à tous les autres, elle doit attendre 4 ans pour fêter de nouveau son anniversaire.

Joyeux anniversaire ma sœur!

mardi 28 février 2012

Le nouveau secrétaire de l’évêque, le diacre Ikombila, déjà à Inongo!





Lors des dernières nominations faites au diocèse par notre évêque mgr Philippe Nkiere, le diacre Fidèle Ikombila était nommé secrétaire de l’évêque. Il devait donc partir de Tolo où il était avec l'abbé Egide pour être à Inongo avec mgr l’évêque. C'est chose faite.
Fidèle est déjà à Inongo et petit à petit, il entre en contact avec son nouveau monde. Dans le passé, avant de rejoindre le diocèse, Fidèle était secrétaire du secrétariat de la conférence épiscopale nationale des évêques du Congo au centre interdiocésain. Il travaillait en étroite collaboration avec l'abbé Santedi, l'actuel secrétaire général de la conférence de nos évêques du Congo.
Fidèle Ikombila n'est pas un nouveau venu au diocèse d'Inongo. Il y a grandi et y a fait toutes ces études : école primaire à Semendwa; secondaires et humanités au petit séminaire de Bokoro (6ans) ; 3 ans de philosophie à Kalonda et 4 ans de théologie à Kikwit ; un an de stage à la paroisse Ste Thérèse de Makaw, une autre année de stage à Bokoro Ste Croix, toujours comme grand séminariste d'Inongo. Licencié en théologie au facultés catholiques de Kinshasa puis une expérience dans une congrégation religieuse. Enfin, il nous est revenu à la grande satisfaction de tous. Il a été ordonné diacre le 18 Septembre dernier à Bokoro et nommé secrétaire de l’évêque.
Il est de la promotion des abbés Béni Mayo et Henri Godé MbawMbaw. 12 ans après, il les rejoint dans le clergé d'Inongo.

Bon travail cher Fidèle!

lundi 27 février 2012

Le cardinal Monsengwo a commencé à prêcher la retraite hier au Vatican !



La retraite, prêchée par notre cardinal, son Éminence le cardinal Laurent Monsengwo Pasinya au pape et à la curie romaine en la chapelle Redomptoris Mater du Vatican, a commencé hier dimanche au Vatican et se conclura au matin du samedi suivant, 3 mars. Le thème de cette année est « La communion des chrétiens avec Dieu".

Nous prions pour que l'Esprit saint inspire des paroles justes à notre cardinal. Nous sommes aussi convaincus que tous les participants profiteront de l'occasion pour prier pour le Congo, défini par plus d'un comme "don béni de Dieu".

Ceux qui ont pu suivre les images du Vatican hier (ou les photos du service Vatican) ont vu le cardinal Monsengwo en pleine retraite avec devant lui la curie romaine et sur une porte latérale, le Saint Père entouré de ses secrétaires, entrain de suivre la prédication de notre cardinal .

Radio Vatican salue en la personne du cardinal Monsengwo «un prélat toujours très engagé en faveur du dialogue, de la réconciliation, et de la défense des droits des personnes».

dimanche 26 février 2012

1er dimanche de Carême. Lomingo la yambo la Karezimo

Nzembo: Toyei o mboka yo Mokonzi, e Nzambe ndima losambo.

1. Tala ko biso bana e, bana ba yo basumuki; limbisa biso nyongo e, mpo ya malozi ma Yezu.

2. Awa tosangani boye, nsambo ya biso yambani; boyisa mposa ya mabe tolonga zabolo seko.

3.Nsoni ekangi biso e, nsomo, bolozi na mawa; bikisa biso o liwa, toliya Pasika noki.

Toyei o mboka yo Mokonzi, e Nzambe ndima Losambo.

O Nkombo ya Tata, mpe ya Mwana, mpe ya Elimo santu. Amen!


1ère lecture : Gn 9, 8-15

Dieu dit encore à Noé et à ses fils : « Voici que moi, j'établis mon alliance avec vous, avec tous vos descendants, et avec tous les êtres vivants qui sont autour de vous : les oiseaux, les animaux domestiques, toutes les bêtes sauvages, tout ce qui est sorti de l'arche pour repeupler la terre. Oui, j'établis mon alliance avec vous : aucun être vivant ne sera plus détruit par les eaux du déluge, il n'y aura plus de déluge pour ravager la terre. » Dieu dit encore : «Voici le signe de l'alliance (...)

Psaume : Ps 24 (25), 4-5ab, 6-7, 8-9

Seigneur, enseigne-moi tes voies, fais-moi connaître ta route. Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve. Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours. Oublie les révoltes, les péchés de ma jeunesse ; dans ton amour, ne m'oublie pas. Il est droit, il est bon, le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin. Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin. (...)

2ème lecture : 1 P 3, 18-22

C'est ainsi que le Christ est mort pour les péchés, une fois pour toutes ; lui, le juste, il est mort pour les coupables afin de vous introduire devant Dieu. Dans sa chair, il a été mis à mort ; dans l'esprit, il a été rendu à la vie. C'est ainsi qu'il est allé proclamer son message à ceux qui étaient prisonniers de la mort. Ceux-ci, jadis, s'étaient révoltés au temps où se prolongeait la patience de Dieu, quand Noé construisit l'arche, dans laquelle un petit nombre de personnes, huit en tout, f (...).

Bandeko, liloba lya Nzambe wana. Tondimi yango.

Nsango elamo : Mc 1, 12-15

Aussitôt l'Esprit pousse Jésus au désert. Et dans le désert il resta quarante jours, tenté par Satan. Il vivait parmi les bêtes sauvages, et les anges le servaient.
Après l'arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. »

Lokumu na yo! Kristu

samedi 25 février 2012

Toyota ya bana mboka ! Le transport à Inongo, chef-lieu du diocèse et du district!

A Inongo, chef-lieu du diocèse et du district de Maindombe (promis comme chef-lieu de la province dans les années à venir), la population peine à se déplacer et à transporter les biens. Le moyen le plus usé pour le transport des personnes est la bicyclette tandis que les charrettes hyper chargées portent des biens de consommations ou autres.
Quand le bac ou un hors-bord arrive d'en face, les porteurs de charrette sont dans la joie car c'est l'occasion pour eux de toucher quelque chose. Les voyageurs en effet, auront besoin d'eux pour transporter leurs biens jusqu’à la destination finale.
La plupart de ces "pousse pousseurs" ont baptisé leurs charettes: Toyota ya bana mboka , entendez par là, notre toyota local!
Si tel est le cas à Inongo, chef-lieu du district, imaginez ce que cela peut être dans les chefs-lieux des communes ou dans le reste des nos villages !

vendredi 24 février 2012

Le dimanche 19 Février à la paroisse St Paul de Mbali





Le dimanche dernier 19 Février 2012, a eu lieu la prise de possession canonique de la paroisse St Paul de Mbali par le curé nommé: l’abbé Jean-Pierre Isapo Nzenkoy. La cérémonie a été présidée par mgr le vicaire général, Evariste Mputu. Ils étaient nombreux, les fidèles venus participer à cette cérémonie. Mbali, cité de plus moins 7.000 chrétiens, dépendait jusquede la paroisse de Nioki et les prêtres s’y rendaient une fois l’année. A entourer le vicaire général à l’autel, outre l’abbé Isapo, il y avait les abbés de cette zone pastorale : Mushie, Nioki et Ntanembelo. L’abbé Michel Mbaka, curé de Mbanzow, n’a pas pu s’y rendre à cause de la forte pluie qui s’était abattue sur cette zone la nuit.

Abbé Jean-Pierre, reçois les clefs de la paroisse st Paul de Mbali, qu’elle soit le lieu par excellence du culte à rendre au Seigneur, de la dévotion à la Mère de Dieu, la très sainte Vierge Marie et de la croissance de la spiritualité chrétienne du peuple de Dieu. Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen. »

Avec cet acte, le Vicaire général a commencé la solennelle célébration de cette possession canonique.

Puis le vicaire général a fait endosser au nouveau curé l’étole violette,en disant: sois le ministre de la réconciliation et manifeste le salut de Dieu dans le pardon et la miséricorde. En lui remettant la clef du tabernacle il prononça ces paroles: cher abbé, que le tabernacle soit le cœur de ton ministère pastoral et conduis les fidèles confiés à tes soins vers le Christ , notre unique sauveur».

Enfin, à la fin des cérémonies, le nouveau curé a remercié mgr l’évêque, le vicaire général, le clergé et tous les fidèles. Un membre de la nouvelle communauté paroissiale a pris aussi la parole pour dire la joie de tous de voir un prêtre définitivement installé dans leur paroisse. Pour dire combien le prêtre était attendu, il a annoncé à tous que l’abbé Jean-Pierre, leur curé, sera pris en charge par cette communauté qui lui assurera le manger, le transport et le carburant pour allumer le groupe électrogène le soir. Comme preuve, un éleveur de la zone lui a offert une vache.

Ainsi commence une nouvelle histoire dans cette paroisse, rassuré que la Providence accompagnera le nouveau curé et assistera toujours son peuple. Au Seigneur, maitre de l'histoire, gloire et louange dans les siècles sans fin.

jeudi 23 février 2012

Cela fait déjà un an...!



Il y a un an, jour pour jour, le Seigneur rappelait à lui notre sœur Marcelline Monkima (pour les familiers Celio), après une longue maladie aggravée par des douleurs atroces. Qui l'a connue se souviendra de sa gentillesse et de sa volonté de rendre service. Malgré ses souffrances, elle a gardé son sourire. C'était elle-même à appeler le pretre pour lui administrer l'onction des malades et la confesser quand elle avait compris qu'elle était à la fin de ses jours.
Sœur Marcelline, merci et paix à ton âme. Du haut du Ciel, prie pour nous.

mercredi 22 février 2012

Tobandi eleko ya Karezimo. Mercredi des cendres. Eyenga ya Putulu



Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême, est marqué par l’imposition des cendres : le prêtre dépose un peu de cendres sur le front de chaque fidèle, en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance en la miséricorde de Dieu.

Le terme pénitence peut se résumer en trois actions : la prière, l'aumône et le jeûne. Le but essentiel est de se préparer à la fête de Pâques , résurrection du Christ. C'est une manière concrète pour le chrétien de s'unir à Jésus Christ, qui lui-même avait jeûné 40 jours dans le désert pour se préparer à sa mission, celle de sa mort et de sa résurrection. C'est aussi l'occasion de se détacher de tout ce qui éloigne de Dieu.

Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle

Nzembo: Masumu ma ngai olimbisa, yo Nzambe nta bolamo.

Jubilé d'argent de vie sacerdotale et autres anniversaires...

- Ils fêtent leurs 25 ans de vie sacerdotale aujourd’hui: les abbés Édouard Ngongo (ordonné prêtre à Oshwe le 15 Février 1987) et l'abbé Jean-Pierre Mabruki (ordonné à Kutu le 22 Février 1987).
L'abbé Ngongo actuellement est le curé nommé de Nkaw après ses études de théologie pastorale à l'université catholique de Kinsahsa) tandis que l'abbé Jean-Pierre Mabruki est en année sabbatique en France. A tous deux, une bonne fête.
- Les abbés Etwamena Marcel, Jean-Claude Nshole (Kuri), Christian Masofete et Jean Michel Botoko fêtent aujourd’hui leur 14ème anniversaire d'ordination sacerdotale.
- Anniversaire de naissance: Joyeux anniversaire de naissance à l'abbé Alidor Nzeke, coordinateur des écoles conventionnées catholiques Nord du diocèse d'Inongo.
- Anniversaire de décès: Dans nos prières, pensons à l'abbé Jacques Bokolo, ex aumonier général des forces armées zaïroises. Il est décédé le 22 Février 1983.

mardi 21 février 2012

21 Février, anniversaire de naissance de notre évêque, ya Philippe

Joyeux anniversaire,
joyeux anniversaire,
joyeux anniversaire ya Philippe,
joyeux anniversaire.




Joyeux anniversaire de naissance à notre évêque, son excellence mgr Philippe Nkiere, pasteur de notre Eglise d'Inongo à qui le Seigneur a confié la lourde mission d’être maitre de doctrine, prêtre du culte sacré et ministre du gouvernement de cette portion du peuple de Dieu dans le Maindombe. Il accomplit aujourd’hui 73 ans.
Au diocèse d'Inongo, nous l'appelons "yaya" (grand-frère), plus nous disons "Ya" Philippe. Outre sa fonction de sanctifier, d'enseigner et de gouverner, il est pour nous un grand-frère, un ainé avec qui nous partageons les joies et les peines de la vie quotidienne dans la compréhension et le respect. Il encourage à aller de l'avant, il exhorte et prêche par l'exemple de vie. Il nous fait voir que nous sommes tous frères.
Qui va à Inongo, chef-lieu du diocèse, se rappellera ces paroles de St Augustin:" vous voulez savoir où est la maison de l’évêque? Avancez: là où vous verrez les pauvres réunis, là ou vous verrez des hommes en prière, là où vous verrez une table pour les pauvres et les exclus.... là est la maison de l’évêque".


Ya Philippe, tout le diocèse d'Inongo vous souhaite un joyeux anniversaire et vous rassure ses prières.



** Anniversaire de décès: il y a 7 ans, le Seigneur a rappelé à lui notre confrère et ami l'abbé Jean-Jacques Keliki, quatre ans après l'ordination.
RIP


lundi 20 février 2012

La sœur Pascaline Ntosule visite Rome









Une de nos religieuses diocésaines en vacances en France séjourne depuis Mardi dernier à Rome. Il s'agit de la sœur Pascaline Ntosule. La sœur en effet, a profité de ses vacances en famille pour visiter Rome, la Ville éternelle qui préside à la charité universelle. Elle est logée chez sa consœur, la sœur Georgine Kelikwele.
Dès son arrivée, la sœur a mis à profit son temps en visitant le Vatican et d'autres sites touristiques. Son amie, la sœur Fifi (Théresienne de Kinshasa) a été à ses côtés pour l'accompagner ici et là.
Puis, elle a eu l'occasion de s'entretenir avec certains d'Inongo qui habitent Rome. Elle en a profité pour raconter l’expérience de l'apostolat qu'elle fait dans sa communauté de Mpenzwa. Là, des initiatives sont prises pour travailler ensemble avec la population . La sœur est aussi très engagée dans les groupes apostoliques de la paroisse.
Enfin aujourd’hui, elle a visité la sœur Agnès Kilingi, elle aussi religieuse originaire d'Inongo (paroisse d'Oshwe), œuvrant dans la congrégation des servantes des Pauvres. Ce furent des retrouvailles. La sœur Agnès Kilingi en effet, a été la "yaya de malongi" de la sœur Pascaline. Toutes deux puis, ont travaillé ensemble dans le groupe des jeunes à la paroisse d'Oshwe.


Demain dans les après midi, la sœur Pascaline voyagera pour Paris avant de regagner Kinshasa et de là, sa communauté de Mpenzwa où elle est affectée par les autorités de sa congrégation.

Voyager par voie fluviale dans le Maindombe

La plupart de nos paroisses sont situées le long de nos rivières ou lac. Pensons à Mushie, Nioki, Kutu, Inongo, Kiri, Biokoro, Tolo, Oshwe, Makaw....... Cela oblige parofois et bien souvent à emprunter la voie fluviale pour le déplacement ou pour faire l'apostolat.
Le diocèse quant à lui, a un petit bateau (Totaka) pour faciliter l'apostolat. Certaines de nos paroisses disposent des moteurs hors bord.
La population quant à elle, se contente des moyens de transport des privés qui bien souvent, n'ont pas un horaire précis. Un passager qui veut voyager peut facilement attendre pendant une semaine sans voir un moyen de transport. Pour éviter ces retards et vu le cout du voayge, la plupart vont d'un village à l'autre par des pagaies et pirogues!
Dans le Maindombe, le transport des passagers par voie fluviale n'est pas organisé. Il n'y a pas un moyen de déplacement mis à la disposition de la population. Rien ne vous garantit que vous pouvez partir d'une telle cité tel jour pour rentrer tel autre jour, à moins que vous disposiez de votre propre moyen de transport.

dimanche 19 février 2012

VIIème dim. du T O. Lomingo la nsambo o Mobu





1ère lecture :Liloba lya Nzambe lokola profeta Izaya akomi ( Is 43, 18-19.21-22.24-25 )

Ne vous souvenez plus d'autrefois, ne songez plus au passé. Voici que je fais un monde nouveau : il germe déjà, ne le voyez-vous pas ? Oui, je vais faire passer une route dans le désert, des fleuves dans les lieux arides. Ce peuple que j'ai formé pour moi redira ma louange. Toi, Jacob, tu ne m'avais pas appelé, tu ne t'étais pas fatigué pour moi, Israël ! Au contraire, par tes péchés tu m'as traité comme un esclave, par tes fautes tu m'as fatigué. Mais moi, oui, moi (...).

Psaume : Ps 40 (41), 2-3a.4a, 5-6, 11a.12a.13

Heureux qui pense au pauvre et au faible : le Seigneur le sauve au jour du malheur ! Il le protège et le garde en vie, heureux sur la terre. Le Seigneur le soutient sur son lit de souffrance : J’avais dit : « Pitié pour moi, Seigneur, guéris-moi, car j’ai péché contre toi ! » Mes ennemis me condamnent déjà : « Quand sera-t-il mort ? son nom, effacé ? » Mais toi, Seigneur, prends pitié de moi ; Oui, je saurai que tu m’aimes Dans mon innocence tu m’as soutenu et rétabli pour toujour (...).

2ème lecture : Mokanda mwa santu Polo na bakristu ba Korinti (2 Co 1, 18-22)

Frères, j'en prends à témoin le Dieu fidèle : le langage que nous vous parlons n'est pas à la fois «oui » et « non». Le Fils de Dieu, le Christ Jésus, que nous avons annoncé parmi vous, Silvain, Timothée et moi, n'a pas été à la fois « oui » et « non » ; il n'a jamais été que « oui ». Et toutes les promesses de Dieu ont trouvé leur « oui » dans sa personne. Aussi est-ce par le Christ que nous disons « amen », notre « oui », pour la gloire de Dieu. Celui qui nous rend solides pour le Christ dan (...)

Evangile : Nsango elamo lokola santu Marko akomi (Mc 2, 1-12)

Jésus était de retour à Capharnaüm, et la nouvelle se répandit qu’il était à la maison. Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, même devant la porte. Il leur annonçait la Parole.
Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes. Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon fils, tes péchés sont pardonnés. »
Or, il y avait dans l’assistance quelques scribes qui raisonnaient en eux-mêmes : « Pourquoi cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » Saisissant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenir de tels raisonnements ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? de dire au paralysé : ‘Tes péchés sont pardonnés’, ou bien de dire : ‘Lève-toi, prends ton brancard et marche’ ? Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre, je te l’ordonne, dit-il au paralysé : Lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi. » L’homme se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient stupéfaits et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

Lokumu na yo, Kristu!

samedi 18 février 2012

Les infrastructures routières au diocèse d'Inongo








Dans le passé, on voyageait facilement par route au diocèse d'Inongo. On pouvait par exemple partir de Bendela et arriver à Oshwe le même jour. Il y avait une route qui reliait Oshwe- Lokolama et Beronge. Le voyage Mpenzwa- Kiri se faisait en deux heures de temps. La jeep du petit séminaire partait de Bokoro à 9h00 et à 12h00 elle était déjà à Makaw. Les abbés de Mushie arrivaient facilement à Nioki avec leur jeep.
Aujourd’hui, une telle aventure n'est plus possible. Les routes sont réduites à des petits sentiers, faute d'entretien. Ceux de Beronge ne peuvent plus arriver à Lokolama . La jeep de Makaw met plus de 6 heures pour arriver à Bokoro (120km). S'il pleut, pas de voyage. Parfois, les chauffeurs sont obligés de laisser la route principale, tellement qu'elle est pleine des trous, pour passer dans la savane.
Ironie du sort: tous les candidats députés, pour battre la campagne, sont passés par ces routes; ils ont vu dans quel état elles se trouvent. Malheureusement, certains d'entre eux ne se sont contentés que d'offrir un peu de savon, de pétrole ou des tricots à la pauvre population. Les quelques tronçons qui sont encore en bon état sont les fruits des travaux des nos jeunes volontaires ou des certaines sociétés qui le font pour augmenter la productivité de leur compagnie.
Le diocèse d'Inongo avec sa superficie de 100.000 Km carré, n'a aucune route asphaltée. Et pourtant, il se trouve sur un plateau; on aura pas besoin de creuser des montagnes, de faire des tunnels pour entreprendre un travail.
Le temps des pluies est une période d'épreuve pour les chauffeurs. Certains sont restés trois jours dans la boue, dans des trous...
Vous allez aujourd’hui et vous rentrez demain, vous trouverez la même situation.
Le même trou qui vous a causé d'ennui l’année passée, vous la retrouvez une année après.
Parfois plus vous avancez, plus vous vous demandez où vous allez finir.
C'est dans ces conditions que les prêtres font l'apostolat dans les villages, en cherchant eux aussi, comment améliorer cette situation désastreuse des routes en appelant à des travaux communautaires.

Les routes d'hier sont devenues des sentiers...

1ère photo: un prêtre en apostolat entre la paroisse de Nkaw et Oshwe/ Diocèse d'Inongo

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)