mercredi 30 novembre 2011

La Toussaint ce 6 Novembre à Kutu








Dimanche le 6 Novembre, on a fêté la Toussaint au Congo. Ce fut, comme toujours, une grande fête. La messe à Kutu fut présidée par Mgr l’évêque entourée de 8 prêtres ( Abbés Ngara, Mputu André, Charles Mpia, Bernadone Mbomoyi, Pierre Mombilika, Henri Godé MbawMbaw, José Monsengo et moi,J.Willy). L'église était pleine, alors pleine à craquer. Ils étaient plus de 2000. Chez nous, quand c'est une solennité, on le sent et on le vit. La procession d’entrée nous a pris plus de 15 minutes, tout simplement parce que monter à l'altare de Yahvé avec des chants de joie est un moment à célébrer et à vivre. Là, on sent que l'on monte et quand on monte, il faut aller petit à petit, le regard fixé vers le "Mont Sion où trône Yavhé, le Très haut". Que dire de la joie de la foule, des pas cadencés des acolytes, des mouvements rythmiques de la foule! On sentait que l'on était entrain de vivre un événement. Et oui, le messe est aussi une fête.
C'était la Toussaint: la liturgie de la terre était unie à celle du ciel pour la gloire de l'unique Dieu.
Quelle nostalgie vivre une telle messe! Le gloria autour de l'altare, Mgr l’évêque avec l’encensoir à la main entrain de danser au rythme du tambour. Alors on comprend assez facilement que Dieu est grand là haut et sur terre, paix aux hommes de bonne volonté.
Les lectures, l'évangile chantée par l'abbé Charles avec une mélodie très nostalgique de l'Afrique noire dont l’écho est encore vivant en nous: Esengo na bato ba motema bobola, zambi bakomona Nzambe. Esengo na bato bazali kolela, zambi bakotangema bana ba Nzambe". Ces paroles écoutées dans un monde où l'on aspire à la paix, dans une société où les larmes deviennent le pain quotidien à cause de l’injustice, prennent une autre dimension. Là, on vit avec les opprimés, on est devant eux et Jésus leur promet la vraie paix.
La belle homélie de Mgr en dialogue avec son peuple, une homélie qui te fait voir et comprendre que l'évangile a une force libératrice, la prière des fidèles, l'offertoire où l'on offre au Seigneur les produits de notre terre ( papaye, poissons, canne à sucre, ignames...)..... la communion et la sortie après trois heures et trente de messe sans se fatiguer!

Oui, il est grand le mystère de la foi. Boyambi bwa biso bakristu , mobombamo monene!

mardi 29 novembre 2011

Recit du retour au pays natal (1)

En survolant Kutu, on aperçoit clairement les grandes avenues ( Keza, Basiki, Lonkesa...) et la Mfimi. Pour arriver à Kutu, nous avions du louer un avion de 5 places.






C'est toujours une joie immense qui envahit le cœur quand on retrouve sa terre natale. Le voyage vers le Congo a toujours été un des moments forts; on y va pour retrouver les nôtres, les amis, confrères et surtout ceux qui aspirent à un peu plus d'humanité. On y va avec un message d'espérance.
A notre arrivée à Kutu, à la piste, nous avons trouvé une foule immense qui nous attendait. L'abbé André Noble, curé, était lui-même en première ligne. Puis le corps médical de l’hôpital Bondo, les élèves et toute la population. Quand nous descendions de l'avion, le groupe folklorique Mikiankoto a commencé à danser. C'était beau et il y avait de quoi verser les larmes. Le pilote ne pouvait pas décoller tellement la piste était envahie. Il a lui aussi gouté ce beau moment. Après le groupe folklorique, c'était le bienvenue des élèves. Arrivés à la cure, un autre groupe nous attendait. Kutu avait très bien organisé notre accueil. Enfin, c'était Mgr l’évêque lui-même qui était arrivé d'Inongo (110km) par canot pour nous accueillir avec son secrétaire.
Nos hôtes, au nom de leur association, lui ont offert en cadeau, le livre du pape Benoit XVI: Jésus de Nazareth. ( suite demain).

lundi 28 novembre 2011

Que le Seigneur préserve notre cher Congo de tout mal !

Eee Nzambe, tokobondela yo, batela ekolo ya Congo e tata e.


Aujourd’hui’hui, on vote au Congo.



"Nous espérons que tous les candidats vont jouer le jeu démocratique dans la transparence

et le respect des principes qui régissent toute démocratie (...) et spécialement ceux votés par notre parlement.

Nous souhaitons que ces élections ouvrent des nouvelles perspectives pour un Congo uni, fort, solidaire et en marche sur le chemin de la prospérité et du bonheur pour les congolais". (Message de la conférence épiscopale nationale du Congo du 28 Octobre 2011).

Vive le Congo! Vive l'Afrique.

Eee Nzambe, tokobondela yo, batela ekolo ya Congo e Tata e !

E Nzambe, tokobondela yo, batela bakonzi ba Leta!


dimanche 27 novembre 2011

Voulez vous faire quelques pas....

Voulez vous faire quelques pas sur "La route de Noël " les Fraternités de Jérusalem animent une retraite sur intenet.

Elle commence aujourd'hui , pour terminer le 24 décembre. Déjà plus de 4000 inscrits du monde entier. N'est ce pas merveilleux de former ensemble une communauté mondiale priante.....

Chaque jour une méditation , des possibilités d'écrire des intentions de prières...qui sont repris dans la prière de chaque participant .

Chacun peut faire le petit pas qui lui est le mieux adapté.....aucune obligation....et une formidable
aide de préparer dans notre vie quotidienne , la venue du Seigneur.

Bonne soirée à tous

Veillons....

Dans l'Evangile de St Marc, un mot nous frappe; " Veillez ! et nous disons peut être Pourquoi veiller?

- Simplement et absolument parce que Le Seigneur vient et que nous devons l'accueillir.

- Il vient sauver le monde...et pour le Sauver Il a désiré passer par nous, par cette porte qu'est notre coeur.

- Et nous ne pourrons hâter le Salut que nous espèrons qu'en entrant dans cette rencontre vraie, personnelle, intime avec Le Seigneur.

( extrait de la retraite de l'Avent ; "La route de Noël " par les fraternités de Jérusalem.

Bonne période de l'Avent à tous

1er dimanche de l'Avent. Lomingo la yambo la Loya ( B)

Tokozila yo, tokoyamba Emanuel , Emanuel mobikisi. Mwana Nzambe akoya e mpo ya biso basumuki, tosepela , tobiki o liwa.

1ère lecture : Is 63, 16b-17.19b ; 64, 2b-7

Tu es, Seigneur, notre Père, notre Rédempteur : tel est ton nom depuis toujours. Pourquoi Seigneur, nous laisses-tu errer hors de ton chemin, pourquoi rends-tu nos coeurs insensibles à ta crainte ? Reviens, pour l'amour de tes serviteurs et des tribus qui t'appartiennent. Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais, les montagnes fondraient devant toi. Voici que tu es descendu, et les montagnes ont fondu devant ta face. Jamais on ne l'a entendu ni appris, personne n'a vu un autre die (...)

Psaume : Ps 79 (80) Yeruzalem, Yeruzalem, tala esengo ekoya o mboka yo.

1. Tika nayokemela mokonzi Nzambe, akoloba se maloba maboboto.

2. na bato ba ye na bandeko ba ye, na bango bazongeli ye.

3. Libiki libelemi na bato bakobanga Nzambe, nk

emba ya ye ndezongi lisusu o mokili mwa biso.

Litangi lya ibale : Mokanda mwa yambo mwa santu Polo na bakristu ba Korinti 1 Co 1, 3-9

Frères, que la grâce et la paix soient avec vous, de la part de Dieu notre Père et de Jésus Christ le Seigneur. Je ne cesse de rendre grâce à Dieu à votre sujet, pour la grâce qu'il vous a donnée dans le Christ Jésus ; en lui vous avez reçu toutes les richesses, toutes celles de la Parole et toutes celles de la connaissance de Dieu. Car le témoignage rendu au Christ s'est implanté solidement parmi vous. Ainsi, aucun don spirituel ne vous manque, à vous qui attendez de voir se révéler notre Seign (...)


Evangile : Mc 13, 33-37

Jésus parlait à se s disciples de sa venue : « Prenez garde, veillez : car vous ne savez pas quand viendra le moment. Il en est comme d'un homme parti en voyage : en quittant sa maison, il a donné tout pouvoir à ses serviteurs, fixé à chacun son travail, et recommandé au portier de veiller.
« Veillez donc, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l'improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez ! »
Lokumu na yo Kristu.

Bolala mpongi te.

vendredi 25 novembre 2011

25 Nov. 2009 - 25 Nov. 2011 : sont-ils morts en vain !

Beaucoup d’entre vous se souviennent que le 25 novembre 2009, ils ont ouvert le blog en découvrant des images horribles des noyés du lac qu’on entassait comme des bêtes qui ont succombé lors une épidémie. Cela a ému et révolté, à bon droit, beaucoup parmi vous.

3 ans après, nous nous souvenons de nos frères et sœurs qui ont succombé. Mais, aussi leur demandons pardon, parce que nous n’avons pas tenu parole. En disant, plus jamais ça, nous avons pensé que les moyens de transport au lac s’amélioreraient pour que plus jamais, une telle catastrophe n’arrive.

Hélas, rien n’a été fait. Rien. Il y a trois ans, certains membres du gouvernement, nos députés sont venus nous consoler. En 2003, le 25 Nov aussi, les promesses ont été faites. Tous ont cru qu’en 2009, on allait finalement tenir parole. Un bateau Onatra est venu et reparti pour ne plus revenir. Aucune solution n’a été trouvée. On attend sûrement une autre catastrophe pour venir au chevet d'Inongo.

Voici les temps des élections et encore des promesses. Beaucoup se font passer pour des défenseurs du peuple : « molobeli na bino na parlement » . N’a-t-il pas raison, celui qui a dit : « un homme d’Etat pense aux générations futures et un politicien pense aux prochaines élections ». Nos politiciens ne pensent pas à nous, serions- nous tentés de dire.

Les moyens déployés pour la campagne électorale nous montrent clairement que ce ne sont pas des moyens qui manquent.

Devons-nous alors attendre le salut des autres?

mardi 22 novembre 2011

le 21 Nov. 1969 - le 21 Nov. 2011 : 42 ans


Hier , les Sœurs Congolaises de l’Immaculée Conception d’Inongo ont fêté leur 42ans de fondation. La congrégation fut fondée le 21/11/1969 par Mgr Lesambo Léon.

Une messe d’action de grâce a été dite par Mgr Philippe Nkiere accompagné du père Théophile Bolampeti (Rosminien) à la chapelle des Sœurs. Au cours de cette messe, la soeur Clémentine Ngiseke a renouvelé ses vœux. La congrégation compte actuellement 137membres dont 115 de vœux perpétuels, 25 de vœux temporels ,15 novices et 9 postulantes. Le 8 décembre prochain, 4 sœurs professes(Srs Gorettie Nkumunue ,Gertrude Azabo,Seraphine Mputu,Wivine MboNSELE ) fêteront leur jubilé d’argent ,5 sœurs (Srs Gisèle Bolese ,Louise Bobeke , Annie Kasibi,Fifi Solange, Christine Mangongo) prononceront leurs vœux perpétuels et trois novices (Venance,Rachel,Clarisse)vont s’engager à prononcer leurs 1er vœux .

Le charisme de la congrégation :’’ Témoigner à travers toute notre vie que le célibat consacré n’est pas une malédiction mais plutôt une bénédiction de Dieu’’.

Œuvres caritatives : service médical, œuvres sociales, enseignement supérieur et Universitaire secondaire, primaire et maternel, communication et agriculture.

Que Dieu bénisse notre congrégation et tous ceux qui contribuent pour sa pérennité ; pour la plus grande gloire de Dieu et le salut des hommes.

Sœur Marie Jeanne Mboko

lundi 21 novembre 2011

L'Abbé Jean Willy rentre en Italie

L'Abbé jean-Willy Bomoi prend l'avion aujourd'hui à Ndjili pour l'Italie. Il est notre chargé des projets en Europe et il a accompagné les amis Italiens venus installer les matériels à Kutu et voir le travail déjà réalisé à Bokoro et Makaw; ; visiter d'autres centres susceptibles de bénéficier de ce projet. Il était resté pour quelques jours afin de finir certaines démarches.

dimanche 20 novembre 2011

Enfin en Italie

Nos hôtes italiens ont regagné leur pays le vendredi dernier. Nous les remercions pour tout ce qu'ils ont été pour nous et ce qu'ils ont fait.

(le signal vodacom est revenu depuis vendredi)

jeudi 17 novembre 2011

Communiqué

Il n'existe pas à Inongo une congrégation des Soeurs Missionnaires du Sacré Coeur de Jésus Agonisant dont une certaine soeur Marie Jeanne Pauline Amese Ikonga serait fondatrice . La dite soeur est porteuse d'un décret qui est nul. Elle ne peut donc introduire des projets au nom de cette "Congrégation" qu'elle dit implantée à Inongo, car Mgr l'Evêque n'a pas accepté l'implantation de cette congrégation qui n'existe pas.

mardi 15 novembre 2011

Inongo sans signal

Ne vous inquiétez pas quand vous appelez Inongo au téléphone sans suite. Depuis Lundi, le signal (Vodacom) a disparu. Nous espérons que tout sera arrangé dans un bref délai.

Repartis...

Le lac a été serein et cela a permis à nos hôtes de partir à Kutu à 8h00. Ils mettront 5 heures.

lundi 14 novembre 2011

La journée de nos hôtes à Inongo



Ce matin, nos hôtes et l'abbé Jean Willy ont eu une journée de travail. Tout a commencé par la messe présidée dans la cathédrale et présidée par l'abbé H Godé ; Mgr l'évêque et les abbés Pascal Lemene, Joseph Belepe, Didier Mokuba et Jean Willy ont concélébré: Avant la visite à l'hôpital d'Inongo; tous sont allés; accompagnés de mgr l’Évêque; saluer Mgr Lesambo. Aussitôt après; ce fut la visite à l'hôpital général d'Inongo et au centre de santé San Saturnino gérée par nos soeurs diocésaines; cet après midi; il est prévu à l'évêché une rencontre; Nous voulons aussi signaler que les abbés José Monsengo et André Mputu Noble ont accompagné nos hôtes à Inongo. Si le lac le leur permet; demain si le lac le leur permet, ils rentreront tous à Kutu où ils seront reçu par le corps médical et la communauté paroissiale ce mercredi. Le jeudi ils prendront l'avion pour Kin.

vendredi 11 novembre 2011

Après Kutu, Inongo et Oshwe ?


L'Abbé Jean Willy et 2 membres de la délégation des italiens sont allés à Oshwe mardi pour visiter l'hôpital d'Oshwe. Ils sont revenus Jeudi et ont continué sur Makaw, le premier centre à avoir bénéficié des matériels , il y a deux ans.
Dimanche, ils seront à Inongo pour parler avec l'évêque et s'entretenir avec le Bureau Diocésain des Oeuvres Médicales (BDOM) et visiter aussi l'Hopital général de référence d'Inongo pour voir comment aider cet hôpital aussi dans la mesure du possible.

mercredi 9 novembre 2011

Heureuse de lire des bonnes nouvelles....

Dans notre monde si bouleversée. Dans ce monde où les médias nous assomment avec les catastrophes, les crises, les guerres, les bouleversements de tous genres, et que chacun de nous se pose des multiples questions sur l'avenir de cette terre qui semble si bouleversée.....c'est un coin de cette terre qui nous apporte de l'espoir....
c'est un coin de l'Afrique, un coin où le peuple se bat pour vivre.....oui ce coin du Congo, et oserions nous dire un petit coin par rapport a ce grand monde que nous connaissons. Oui Inongo, coin du Congo et petit coin sur la mappemonde nous apporte le témoignage de l'espoir.
Espoir de vie meilleure pour la santé du peuple et de vie de foi dans l'assemblée qui réfléchit sur la vie rappelleront, vivre ensemble......
Parmi les animateurs je vois le nom de Mr Nzentolo. Je me rappelle très bien de lui, il y a quelques années maintenant il a perdu son épouse. Le récit et l'exemple d'amour de cet homme pour son épouse était très émouvant. Un animateur formidable pour témoigner au sien en quoi consiste la vie conjugale. Merci Mr Nzentolo , votre exemple passera aussi les frontières d'Inongo car je suis certaine que nombreux lecteurs se souviennent de vous...et dans des moments difficile de la vie se rappeleront avec quelle foi et quel amour vous avez ramené votre épouse à la maison et comment vous l'avez assisté.
Merci à tous les animateurs de cette belle journée et merci merci à l'Abbé J. Belepe de nous avoir partagé ces beaux moments.
Donnez à notre monde en dérive et avec l'aide du Seigneur l'espoir de pouvoir vivre une vie meilleure, une vie de foi réelle.

Voyageuse

PENTECOTE DES FAMILLES...


PENTECOTE DES FAMILLES DANS LA PAROISSE ST ABLERT D’INONGO

Dimanche, 06 Novembre 2011, en cette Solennité de la Toussaint, un vent nouveau a soufflé dans la Paroisse cathédrale d’Inongo. Plus d’une centaine de couples, venus à la Messe dominicale, s’est retrouvé, après lesdites cérémonies, à la Salle paroissiale, pour un rappel des enseignements de l’Eglise sur l’engagement actuel des Époux chrétiens ; plus précisément dans leurs rôles spécifiques à la fois comme époux et comme parents au sein de l’Eglise et dans la société.

Le premier conférencier du jour, Mr Nzentolo Michel, Conseiller d’enseignement au niveau primaire, avait centré son exposé sur l’harmonie conjugale comme étant un idéal à rechercher à tout prix par les époux, gage de stabilité, de communion, de fidélité, d’entraide, de respect mutuel, de réciprocité, de complémentarité et de tolérance. La deuxième contribution du jour fut celle de l’Auxiliaire de l’apostolat, nos avons nommé la Demoiselle Valérie Ndongo qui a prôné, quant à elle, la parité « Genre » pour bannir tout complexe dans les rapports homme – femme. Aimer sa femme sans condition et/ou obéir à son mari sans condition ( Cfr Eph 5, 25 - 33 ), telle nous a semblé la seule exigence qui, sans autre alternative, apaise toute forme de tensions, bannit tous arrières – pensées dans le foyer et aide enfin les époux à évoluer et à s’épanouir dans l’estime et le respect mutuel.

Au terme des débats et après une brève évaluation des points abordés, cette initiative a été saluée comme un renouveau de la pastorale familiale, dans notre Paroisse. Nombreux sont, en effet, aujourd’hui, des défis qui se posent au foyers chrétiens : pauvreté économique, perte et effritement de valeurs religieuses, perte de sens du mariage religieux, familles monoparentales, unions libres de fait, prostitution des mineures, cas de filles-mères, instabilité conjugale, fléau du VIH/Sida et des infections sexuellement transmises, perte de l’autorité parentale et autres, corruption généralisée même dans les secteurs de l’éducation.

Il n’est pas vain de mentionner, en outre, certaines recommandations d’ordre pratique, formulées après échanges :

- Une pastorale appropriée des couples qui n’en sont restés qu’au niveau du mariage coutumier pour leur bénédiction nuptiale

- La bénédiction des bébés et de leurs mères après la période de réclusion ( le « wale »)

- L’inscription des couples jubilaires dans le registre matrimonial de la Curie diocésaine pour demander la Bénédiction apostolique

- La mise sur pied d’une commission « Mabota » opérationnelle

- La multiplication des rencontres entre époux pour se parler en toute liberté

- Organiser la « Communauté chrétienne » pour une pastorale de proximité

Tout est bien qui finit bien. Cette première rencontre s’est terminée sur une note favorable : la conscientisation des époux sur leur mission commune dans l’Eglise et dans la société. Une mission librement consentie par amour et par fidélité à l’autre et à l’Evangile du Christ.

Abbé Joseph Belepe, Curé.-

mardi 8 novembre 2011

Le Seigneur console son peuple...

Mgr l'évêque est revenu de Kutu aujourd'hui. Il y est allé pour accueillir les italiens qui sont arrivés à Kutu Jeudi le le 3 Novembre pour installer à l'hôpital Bondo des matériels modernes.
L'hôpital Bondo appartient à Mr Bondo Nsama. Et le diocèse a signé avec un partenariat. Ainsi, le diocèse s’emploie à réhabiliter et entretenir l'hôpital afin de le rendre apte à fournir les soins de qualité aux malades .Medicus Mundi a donc été contacté.
Le matériel obtenu a été embarqué dans le bateau Totaka qui est arrivé à Kutu Samedi le 5 Nov. avec le container contenant les materiels. Et le Dimanche après la messe de la Toussaint et la pluie qui s'en est suivie, la population est descendue à la rive pour aider au dechargement de la cargaison. Elle a fait avec joie et satisfaction.
Cette population qui a tant souffert. Elle qui, pour les soins appropriés , devait aller à Bokoro (en pirogue svp., n'ayant pas de moyens de transport publics). Plusieurs ont succombé en cours de route.
Elle est donc contente d'avoir une radio, une échographie, des matériels pour la salle d'opération et de l'énergie solaire,etc.
Le Seigneur console son peuple.





mardi 1 novembre 2011

Vivre de nos mains...


"Vivre de nos mains ", c'est le pari des anciens lépreux de Nkosenzale. Ce centre , situé à 3 km d'Inongo, fut, dans le temps un centre qui hébergeait les lépreux. Il n' y a plus pour les moments des lepreux à part 2 qui y vivent. Les autres ont regagné leur famille.
Les deux qui y vivent ont difficile à vivre. Ils doivent se débrouiller à fabriquer des mortiers(servent à piler ou à broyer les feuilles de manioc, le fufu...) et pilons qu'ils revendent. Ce n'est pas facile pour eux qui n'ont plus tous leurs membres en intégralité (certains ont perdu quelques doigts-cas sur la photo).
Ils travaillent de leur mains et tiennent à vivre de leur travail. Ils ne veulent pas passer pour des mendiants.
Une leçon de courage.
(Deux anciens lépreux parlant avec Mgr à Nkosenzale, un ancien lépreux fabriquant un mortier (remarquez ses mains qui manquent des doigts)

Il est bien arrivé...

L'Abbé Jean Willy Bomoi est bien arrivé hier à Kinshasa à 14h00'.
C'est Jeudi qu'il prend l'avion avec les hôtes italiens pour Kutu.

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)