jeudi 30 juin 2011

Un exemple à imiter: les anciens séminaristes de Bokoro ont décidé de refectioner les bâtiments du Petit séminaire de Bokoro

Il est des efforts à louer et à encourager. Nos lecteurs savent que tous les anciens séminaristes de Bokoro ( devenus prêtres ou non: laïcs, prêtres diocésains ou religieux...) sont réunis derrière une cause avec la "bénédiction" de mgr l’évêque: la cotisation d'argent pour la réparation des tous les bâtiments du petit séminaire de Bokoro.
Ils ont pris conscience de l'état de délabrement de certains de ses bâtiments construits avant l'indépendance et qui n'ont plus été entretenus... nos petits séminaristes aujourd’hui ne bénéficient plus des mêmes conditions de vie et d'études que leurs ainés.





Là, il fallait un sursaut d'orgueil et faire quelque chose. Nous sommes ce que nous sommes aujourd’hui grâce aussi à ce petit séminaire.

Oui, on pouvait passer par des projets à introduire auprès des organismes ou solliciter des dons des bienfaiteurs mais là, les anciens séminaristes de Bokoro ont dit: que chacun donne ce qu'il peut, l'union fait la force.
Jean-Claude Kiringa et Fede Wandey ont pris l'initiative de coordonner les choses. Ils ont sensibilisé tous. En effet, ils sont très nombreux ceux qui sont passés par le petit séminaire de Bokoro.
Un premier cap vient d’être franchi: on a atteint, avec les cotisations, le montant voulu pour la réfection du réfectoire des petits séminaristes (10.000 $, nous disons dix mil dollars américains).

Les cotisations continuent car il nous faut trouver l'argent nécessaire pour la réfection des dortoirs ( 3), du bâtiment scolaire, de la chapelle, de la cuisine et du bâtiment des abbés professeurs.
Tous sont décidés et veulent que ces travaux soient faits. Selon les estimations et le devis présenté, si chacun des anciens donnait 800 $, tous les travaux seront faits.
Qu'il nous soit permis de remercier tous et surtout ceux qui ont contribué, chacun selon ses moyens, à la réalisation du premier objectif. Un mot spécial va à ceux qui ont donné un grand coup de pousse pour accélérer ce processus. Nous pensons à mr Robert Umba (à Kinshasa), à Jean-Lokenga (Bénin) et Florent Booto (Kinshasa).

Ceux de Kinshasa versent leurs cotisations chez l’abbé Donat Nshole ; les autres peuvent contacter soit Fede Wandey (fwandey@gmail.com) soit Jean-Claude Kiringa (kiringa@siteuottawa.ca).

Félicitation. Allons, enfants de St Aloisus... nous honorerons notre petit séminaire de Bokoro, nous le rendrons plus beau et nous donnerons à nos cadets les mêmes chances que nous avions eues.

Les chantiers oubliés




Pour qui fait la route menant à Oshwe en moto , les ponts sur la route et le ruisseau Lukolela restent un calvaire. La population du coin a cru que la vague des chantiers allait les sortir de cette situation. Mais ce n'était pas encore une priorité.
A l'approche des élections, c'est encore des promesses.Et la population a encore droit aux T-shirt, les jeunes ont droit à un ballon et une paire de maillots pour leur équipe de football. On pourra aussi lui offrir une radio FM ou une antenne parabolique (elle se débrouillera à trouver du carburant) pour se distraire. Entre-temps, elle continuera à souffrir pour évacuer le fruit de son travail. Les enfants seront encore assis par terre et leur cuisse servira d'écritoire, dès qu'il menace de pleuvoir, ce sera la fin de classe, à cause de la toiture qui suinte.....
Qui a dit que c'est le souverain primaire qui élit des personnes à son service? Qui détermine les priorités... Le peuple pourra encore attendre.

Du Nouveau à la maison Ndolo.






La maison Ndolo est la procure de la résidence du diocèse d'Inongo à Kinshasa. Cest une maison de passage pour les prêtres en séjour à Kinshasa pour diverses raisons, surtout de maladie.
Avec la présence des nombreux malades, notamment ceux qui souffrent de la paralysie, un projet de lessiveuse et de lavage à sec a été initié en 2010 pour soulager le travail de la lavandière.
A présent, un pressing et une buanderie moderne sont organisés pour répondre à ce besoin hygiénique de lessive pour les malades et ceux qui sont de passage.

mercredi 29 juin 2011

Imposition du pallium au Vatican aux archevêques métropolitains...dont un congolais




Aujourd'hui au Vatican, dans la basilique St Pierre, à l'occasion de la solennité des bienheureux apôtres Pierre et Paul, le saint père Benoit XVI a imposé le pallium à 41 archevêques métropolitains dont un congolais: son excellence mgr Jean-Pierre Tanfunga, archevêque de Lubumbashi .
Le pallium est une bande de laine blanche tissée de six croix noires, remise par le pape au métropolitain (archevêque d'une province ecclésiastique), comme insigne de sa fonction (can.437). Jadis, le pallium pouvait être donné à titre honorifique; depuis 1978 (motu proprio Inter Eximia), le pallium est réservé aux archevêques métropolitains et au patriarche latin de Jérusalem.
Aujourdh'ui, le saint père Benoit XVI fête aussi ses 60 ans de vie sacerdotale. Il fut ordonné pretre le 29 Juin 1951. A lui, nos meilleurs vœux et notre attachement indéfectible à son ministère et à sa doctrine.

dimanche 26 juin 2011

Corpus Domini. Eyenga ya Nzoto na makila ma Yezu





Ecclesia de Eucharistia vivit.



Nzoto na makila ma Yezu e, bilei bya solo e; toteleme banso mpe toliya e, Nzoto ya mobikisi.
1. Evandi Yezu na Bapostolo o meza, alobi na bango mingi, atomboli miso epayi ya Nzambe, mpe abenisi mampa.
2. Abuki mampa mpe apesi na balei, alobi na bango ye 'te: ya mampa kamatani banso bolia, nzotomei ya ngai wana.
3. Asimbi nkeni mpe asambeli lisusu, alobi na bango ye 'te: ya vino kamatani banso bomele, nkeni ya libiki e.
4. Bozwi nde nzoto na makila ma bondeko, bwa sika mpe bwa seko e, sikawa bino mpe bosala se boye mpo 'te bato babika.

Aujourdh'ui, l'Eglise célèbre la solennité de Corpus Domini, la fête-Dieu, eyenga ya Nzoto na makila ma yezu. L'Eglise vit de l'Eucharistie. Ecclesia de Eucharistia vivit (Encyclique de Jean-Paul II) .
Photo: Dans nos paroisses, se tient aujourdhui après la messe, la procession en l'honneur du très Saint sacrement. Les rues sont pavées des images et desseins représentant les mystères de l'Eucharistie. A la fin de la procession auront lieu l'adoration eucharistique et la bénédiction solennelle. Les premières photo montrent la procession à la paroisse Ste Croix à Bokoro où cette fête est dénommée: "Mufante". La dernière photo montre le pretre, ministre de l'Eucharistie entrain de donner la communion à une de nos religieuses de la congrégation du très Saint sacrement.

Boyambi bwa biso bakristu, mobombamo monene!

samedi 25 juin 2011

Bonnes vacances .......







Oui à tous les enfants du diocèse d'Inongo, bonnes vacances. Aujourd'hui mes pensées vont vers chaque enfant du diocèse et il y en a beaucoup......Je pars du plus petit village, le plus éloigné dont on ne connaît pas le nom. Caché dans la savane, presqu'invisible au passage. Mais là aussi il y a des enfants qui vont à l'école, qui vont à l'école du village ou qui font des km pour arriver à l'école du village voisin. Eux aussi préparent leur vacances...Comment ? Tout d'abord de la plus petite classe à la plus grande ils attendent leur résultat. Que vas dire le maître d'école ou la maîtresse. Auront ils bien travaillé, auront ils donné satisfaction à leurs enseignants qui se sont dévoués pendant toute l'année scolaire et surtout aussi à leurs parents qui se sont sacrifiés pour leur permettre d'aller à l'école.
Je m'imagine ces enfants trépignant de curiosité , un petit serrement au cœur et puis leur explosion de joie et la course pour arriver vite au village brandissant leur bulletin. Je m'imagine la fierté et les rires des mamans et les papas qui regarde fièrement ce bout de papier qui dit "votre enfant a réussi."
Et les enfants eux sont déjà reparti, qui à la rivière, qui au champs, au jeux, les garçons joueront au foot avec le premier ballon venu , mais il y aura aussi des tâches à accomplir, accompagner papa à la pêche, couper du bois pour le feu et peut être aussi aller vendre dans les villages le résultat de la culture ou de la pêche.? Mais en route ils trouveront l'occasion de faire un jeu et de rire entr'eux.
Les filles eux joueront des petits jeux de leur invention , fabriquerons des petits jouets , iront au champ avec maman et à la rivière ou le lac pour aider a la lessive. Toutes ces petites têtes seront pleins de rêves et selon ce qu'ils entendent raconter , ils rêveront qu'un jour ils vivront autrement...et mieux.......
En partant de ce petit village si éloigné je rejoins tous les enfants de ces petits villages ou enseignants et parents ont fait des sacrifices pour voir arriver leur enfant avec ce petit bout de papier qui dit "votre enfant peut aller une classe plus haute " ou lire cette belle phrase; " votre enfant peut aller dans les grandes " écoles "
Puis il y a ceux des grandes écoles, ils ont fini les examens et attendent avec angoisse leurs résultats. Ils vont aussi bientôt retourner au village, il y a en a qui font chaque jour la distance, d'autres sont restés à l'internat et n'ont plus vu les leurs depuis plusieurs mois et peut - être sont ils rester absent toute l'année scolaire. Eux aussi ont leur tête pleins de rèves, ils ont vu qu'ils pourront améliorer leur vie et y pensent. Les plus grands savent qu'ils aideront dans le ménage comme les plus petits, mais espèrent aussi peut-être recontrer leur première amitié...
Je pense ici aussi a ma petite amie de la savane, qui se fait bien silencieuse....Elle dont je ne connais l'age, ni dans quelle année elle étudie. Je suis certaine qu'elle a bien grandit, qu'elle a fait des gros efforts pour avoir le beau bulletin qui l'aidera à réaliser tous les rèves qui trottent dans sa petite tête.
Et je conclu en ayant aussi une pensée toute spéciale pour nos petits amis les pygmées qui pour la première fois ont terminé leur année scolaire loin de leur village. et qui vont y retourner leurs têtes pleins de projets. J'espère qu'il y a aussi dans leur petite tête le message qu'ils porteront au leur ; comment il est bon d'avoir de l'instruction et comment il est bon d'être des hommes et des femmes à part entière, et de vivre libre.....
A Brunella Ibula, j'espère qu'elle a bien réussi son année et que son expérience comme Agent de coordination est un merveilleux témoignage pour son peuple ...
A tous ces enfants, en passant par les plus petits villages aux plus grands, a ceux qui vivent dans les centres.; de tout cœur " Bonnes Vacances " " profiter de la vie telle qu'elle vous est donné et ayez la tête pleins de projets pour quand vous serez plus grands....chacun selon vos aspirations.
A ceux qui sont un peu déçu de leur résultat, ne laissez pas trop la déception vous envahir. Dites vous l'année prochaine je vais faire mieux....moi aussi je veux réaliser mes rêves et puis profiter de vos vacances pour reprendre des forces et faire le plein de la joie de vivre....

C'est avec toute mon amitié que je vous souhaite à tous le meilleur.

Voyageuse

Le week end dans nos villages !






Chez nous au diocèse , comme dans la plupart des villages africains, le week end est consacré aux travaux de ménage. L'on travaille pour préparer le dimanche qui est un jour de prière et de repos. Généralement, les femmes et jeunes filles lavent des habits ou s'adonnent à chercher à manger pendant que les hommes s'attellent aux travaux qui sont de leur compétence: la pêche, la réparation de la maison, le jardinage...
Au fait, c'est toujours le même rythme de vie: on lutte pour la survie, pour affronter les urgences et les émergences. L'Eglise est là présente aux côtés du peuple pour étudier avec lui des voies et moyens qui favorisent une vie digne.
Les solutions techniques ne sont certainement pas de sa compétence mais réfléchir et travailler pour tirer notre peuple de la misère est une tache à la quelle elle ne saurait se dérober.
Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses de hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ.. (Vatican II, Gaudium et Spes, 1)

vendredi 24 juin 2011

Un de nos abbés du diocèse publie un livre...


Bientôt dans les librairies, un nouveau livre écrit par notre abbé Félecien Boduka: Le mystère de l'Esprit Saint dans l'œuvre du père Henri de Lubac. Éléments de Pneumatologie.

Préface de Mgr Eric de Moulins-Beaufort.

Publié à l'Harmattan.

Toutes nos félicitations mr l'abbé.


mercredi 22 juin 2011

Photo jubilé de Tolo





L'abbé Egide Mabwana remercie...







L'abbé Egide Mabwana, curé de Tolo, remercie de tout cœur toutes les personnes de bonne volonté qui ont contribué à la réussite de la fête du jubilé de 50 ans de la paroisse de Tolo.
Tous, unis dans un même élan, ont participé à des façons diverses pour que ce moment de grâce soit une réussite.
A Dieu, Père de notre Seigneur Jésus-Christ, gloire et honneur dans les siècles sans fin.

mardi 21 juin 2011

Joyeux anniversaire de naissance à Mgr Léon Lesambo, notre évêque émérite.






Né à Mushie le 21.06.1929, fils cadet de Dominique Lesambo et de Marie Ndamwize. Ecole primaire à Mushie – Sainte Anne à Kinshasa - à Mushie -; fin 1940, Petit Séminaire de Bokoro .
Après 6 années à Bokoro, il est admis au Grand Séminaire régional de Kabwe au vicariat apostolique de Luluabourg. Il y passe 8 ans (3 années de philosophie et 5 de théologie) .
Fin 1955, il termine le grand séminaire et regagne son vicariat d’origine (vicariat d’Inongo) pour y faire la probation comme professeur en 2è moyenne, avant l’ordination sacerdotale qui aura lieu à Mushie le 21 juillet 1956.
Après trois semaines de vacances passées à Kinshasa et à Mushie, il regagne Taketa. Il y est directeur d’école primaire pendant trois mois avant d’être affecté au poste de mission bicéphale (Ibeke-Kiri) où il sera directeur d’école primaire et voyageur d’Ibeke et de Kiri.
En 1957, il fut envoyé à Lumen Vitae de Bruxelles pour y attendre l’exposition universelle de 1958 et y faire ensuite les études de régence à Arlon. Vers la fin de l’exposition universelle, c’est à Lovanium qu’il devait se rendre pour y faire des études de théologie dogmatique qu’il terminera par le doctorat après 5 ans : deux ans de baccalauréat, deux ans de licence et un an de doctorat ou, pour plus de précisions, un an et quelques 5 mois.
Revenu au diocèse après son doctorat, l’évêque, sans une nomination formelle, lui demande de s’occuper de sa bibliothèque et de sa correspondance. Puis il fut nommé curé à Kutu, avec comme vicaire, le scheutiste congolais, le père Jean Kamanda. De Kutu, il fut transféré à Inongo où il devint curé de Saint Albert avec comme vicaire, les pères Duvejonck, Gustave et l’abbé Nzengeri tandis que le frère Bonsenkwe dirigeait l’école primaire des garçons. Peu de temps après, il fut nommé vicaire général et commença à habiter sa maison actuelle avec le père Simons. Enfin, éveque d’Inongo ( 1967-2005) : pendant 38 ans. Aujourd'hui, il fête ses 82 ans.
Longonya tata episkopo.

21 Juin: St Louis de Gonzague. Fête patronale de notre Petit séminaire de Bokoro

Allons enfants de St Aloisus le jour de fête est arrivé...



Bonne fête patronale à notre Petit séminaire de Bokoro, au corps professoral, aux élèves et à tous les anciens. Petit séminaire de Bokoro, notre Alma mater.
Une initiative est en cours, organisée par tous les anciens du petit séminaire de Bokoro, prêtres et laïcs pour restaurer ses bâtiments. La coordination est assurée par Jean-Claude Kiringa (kiringa@site.uottawa.ca) et Fede Wandey (). Que Dieu bénisse cette institution et cette initiative.
3ème photo: image dessinée de St Louis de Gonzague par un décorateur sur le mur du 3ème dortoir des petits séminaristes de Bokoro à l'entrée du séminaire.

lundi 20 juin 2011

L'écho du jubilé de Tolo et la gymnastique pour mgr l'évêque

La fête du jubilé de Tolo s'est bien passée, dans la joie et la paix. Mgr a présidé la sainte messe (9h30-12h30). Après le repas, alors que tous suivaient les manifestations populaires organisées, il a pris le canot avec mgr le vicaire général pour Nioki.


Ils devaient parcourir 140 km. Arrivés à Kutu, ils faisaient déjà noir et ils ont du y passer la nuit.
Tot ce matin, ils ont poursuivi leur voyage et à 9h20, mgr a pris l'avion à Nioki pour Kinshasa où il devait participer à la reunion de tous les évêques.

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967) dcd 18.08.16

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005) dcd 19.11.17