mercredi 30 mars 2011

L'Eglise au village et l'Evangile aux pauvres !


Appelée à annoncer l'Évangile à tout homme, l'Eglise opère souvent dans des conditions de vies très difficiles. Elle est au milieu des pauvres , alors des pauvres qui frisent une vie de misère. C'est à ce peuple qu'elle doit annoncer la Bonne nouvelle.
Le cri de l'Eglise est celui du Seigneur: J'ai vu la misère de mon peuple.





L'Eglise vit avec le peuple, partage la situation du peuple et cherche à faire de son mieux pour un mieux être intégral de l'homme.
L'Eglise connait la vraie réalité des faits car elle côtoie les chrétiens, les écoute et partage leurs joies et ses peines.
L'Eglise est dans la cité mais aussi au village. Elle voit et elle apprécie.
Son discours part de la réalité du terrain et des faits concrets de chaque jour.
C'est un discours qui prend en compte les problèmes pratiques auxquels le peuple est confronté au quotidien.
L'Eglise vit avec les pauvres.
Son discours est vrai et véridique" J'ai vu la misère de mon peuple": la misère dans nos hopitaux où l'on manque parfois le strict minimum, les routes impraticables, les vélos devenus des taxi avec le système toleka, la vente des "makayabu" en plein air avec un bébé en main pour avoir de quoi s'acheter un savon, la corbeille pleine de bois pour chauffer le maison et faire la cuisine, le risque sur des pirogues en pleine rivière...voilà la vie de notre peuple et cela s'appelle: misère. Ces réalités, l'évêque, le clergé et le peuple de Dieu les vivent. C'est dans ces conditions et dans ce contexte que l'Eglise travaille et opère.

dimanche 27 mars 2011

IIIème dimanche de carême . Lomingo la isato la karezimo.



Yezu akutani na mwasi mosamaria na libulu la mayi.
« Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : ‘Donne-moi à boire’, c’est toi qui lui aurais demandé et il t’aurait donné de l’eau vive. »

1ère lecture : Ex 17, 3-7 ;Psaume : Ps 94 (95), 1-2,; 2ème lecture : Rm 5, 1-2.5-8

Evangile : Jn 4, 5-42

samedi 26 mars 2011

Mgr l'évêque arrivé à Inongo hier dans la soirée.

Partis de Kutu hier au début de l'après midi, Mgr l'évêque et son secrétaire sont bien arrivés à Inongo hier vers 17h40. Avec son canot de 45 CV, mgr l'évêque met trois heures de temps, sans escale, entre Kutu et Inongo. Tout le voyage se fait sur le lac où parfois l'on est perdu dans les étendus immenses d'eau sans voir les deux bords.



Le bateau du diocèse, Totaka, met huit heures de temps entre Kutu et Inongo. Et dire qu'après Inongo, en descendant le lac, la première paroisse est Kutu. Donc pour partir d'une paroisse et arriver dans celle qui est plus proche, il faut faire trois heures de canot ou mettre huit heures de temps avec un bateau! Le diocèse d'Inongo s'étend sur 100.000 Km carré, le troisième diocèse le plus grand au Congo.

vendredi 25 mars 2011

voeux perpétuels et félicitation


Elle a émis ses vœux perpétuels cet après midi dans la congrégation des sœurs de la Compassion, la sœur Cécile Muayonde, de la paroisse Ste Croix Bokoro. La messe a eu lieu à Naples/Italie. Étaient aussi présentes à cette cérémonie, sa mère (arrivée de Bokoro) et sa tante maternelle (arrivée de Kinshasa); toutes deux ont débarqué à Rome ce matin à 5h00. Nos sincères félicitations à la sr Cécile.

25 mars : Solennité de l'Annonciation de l'Archange Gabriel à Marie

Anzelu Gabriel alobi: Maria losako, otondi ngrasya, mokonzi azali na yo"

TEXTES LITURGIQUES (In Annuntiatione Domini)

- Isaïe 7, 10-14 ; 8, 10 : Prophétie d’Isaïe sur l’Emmanuel

- Psaume 39 : Écoute ma prière Seigneur

- Hébreux 10, 4-10 : Supériorité du Sacrifice unique et efficace du Christ

- Luc 1, 26-38 : Annonciation de l’Archange Gabriel à Marie

« Je Vous salue, pleine de grâce. Le Seigneur est avec Vous,

Vous êtes bénie entre toutes les femmes ! » (Luc 1, 28)

Pour réparer l'injure infinie faite à la Divinité par le péché, il faut une réparation infinie et par conséquent divine : le Fils de Dieu descendra de Son Trône éternel, Il prendra une chair humaine et sera tout ensemble Dieu et Homme. Le message céleste est confié à l'Archange Gabriel.

jeudi 24 mars 2011

Mgr l'évêque bloqué à Kutu, le lac est très agité .



Mgr l'évêque devait normalement arriver à Inongo aujourd'hui mais le lac ne le lui a pas permis.Il traine encore à Kutu . Si demain la situation change, il regagnera Inongo.

Nos évêques et l'année électorale. Suite

12. Nous n’ignorons pas les avancées réalisées par l’Etat congolais en ce domaine. Mais, comme Pasteurs, témoins de la clameur de notre peuple (cf. Ex 3, 7), nous invitons le Gouvernement à redoubler d’efforts. La souffrance de la grande majorité de la population est évidente et indiscutable. La misère est devenue le mode d’existence quotidien pour la majorité des Congolaises et Congolais, dans un contexte d’inégalité criante et de prédation chronique au profit d’un petit groupe d’intérêts et d’une certaine élite socio-économique.

13. Nous restons toujours préoccupés par la corruption. Son ampleur et son ancrage au plus haut niveau de l’appareil de l’Etat constituent un handicap pour le développement économique et social de notre pays. L’Eglise catholique, déjà engagée dans la lutte contre la corruption, offre sa disponibilité au Gouvernement en vue d’une synergie d’efforts pour combattre ce fléau



.

14. Dans le cadre de ce combat, la signature du traité d’adhésion à l’OHADA3 est un signal positif pour la sécurité des affaires dans notre pays. La RD Congo a tout à gagner en déposant l’instrument de ratification de ce traité dans les meilleurs délais.


"Extrait de l'exhortation du comité permanent de la conférence épiscopale nationale du Congo du 25 Février 2011 aux fidèles catholiques, aux hommes et aux femmes de bonne volonté", l'intégralité du texte à lire sur le site de l'archidiocèse de Kinshasa: www.archikin.org

mercredi 23 mars 2011

"Année électorale: que devons-nous faire"? (Ac 2, 37). Nos évêques préparent la population congolaise aux élections.

(....)

7. Dans la perspective des prochaines échéances électorales, la Constitution a été révisée. La CENCO en prend acte, mais elle ne saurait s’empêcher de relever que la Constitution, gage du consensus national laborieusement obtenu et retrouvé, approuvée par référendum, a été révisée de manière précipitée et expéditive. En effet, la Constitution modifiée a été votée et promulguée en moins de deux semaines, en fin d’une session extraordinaire du Parlement à l’ordre du jour de laquelle elle n’avait pas été inscrite initialement alors qu’elle aurait pu intervenir en toute sérénité, plus tôt, sur base d’une large concertation et d’un débat public et parlementaire ouvert.

8. Cette procédure a suscité beaucoup d’inquiétudes dans l’opinion nationale. Ce qui a amené certains à s’interroger sur la visée réelle de la révision constitutionnelle. Nous craignons que cette révision ne prélude à d’autres qui conduiraient au retour du monopartisme, à la fin de la démocratie et à l’instauration d’une nouvelle dictature.



9. Nous avons été fortement affectés et indignés par la virulence de la réplique du Gouvernement et ses propos désobligeants à l’égard de Son Éminence Laurent Cardinal Monsengwo. Nous estimons que son intervention ne comprend rien qui mérite une réaction aussi acerbe et irrévérencieuse. Le débat d’idées en démocratie n’autorise pas des attaques personnelles. A cet effet, la CENCO invite la population et les acteurs politiques à éviter tout discours discourtois et discriminatoire et à adopter des attitudes et des propos capables de favoriser l’unité de la Nation congolaise. (.....)

"Extrait de l'exhortation du comité permanent de la conférence épiscopale nationale du Congo du 25 Février 2011 aux fidèles catholiques, aux hommes et aux femmes de bonne volonté", l'intégralité du texte à lire sur le site de l'archidiocèse de Kinshasa: www.archikin.org

mardi 22 mars 2011

Bonjour Valentin

Je viens de lire ton témoignage. Dommage que tu n'as pas pu faire tes études et très dommage que l'enseignant ne t'as pas pardonné ton erreur. C'était une erreur bien sûr, mais que l'on peut comprendre , car la faim et la pauvreté provoquent des tentations.
Pour toi c'est une leçon , qui te dit en toute circonstances soit honnête.
Je ne connais pas ton age, mais tu as l'air bien jeune, alors dis toi bien, qu'il y a toujours moyen de trouver une solution . Il n'y a pas de parenthèses dans la vie, mais elle continue. Et si vraiment tu veux étudier, tu trouveras le moyen de le faire.
Ne perds pas courage, mon ami quelque part un petit signe t'attends peut être qui te dis ;" Voilà c'est le moment, lance toi et va de l'avant."
Le passé c'est le passé, il nous sert de leçon et nous permet d'avancer . Je te souhaite de tout coeur " Bon courage et bonne chance"
Avec toute mon amitié pour toi et tout ceux qui se trouvent dans la même situation.

Voyageuse.

Voici pourquoi je n'ai pas fini mes études. Témoignange!



Je suis Valentin . J'ai un grand regret dans ma vie, celui de n'avoir pas pu étudier. Vous vous demander certainement pourquoi. Cette fois, la faute n'est pas due à mes parents bien qu'ils n'étaient pas du tout en mesure de payer mes études. Malgré leurs efforts continus de payer et mes études et la prime pour compenser le salaire misérable des enseignants, j'ai eu une histoire drôle.
J'étais en 6ème primaire et avais 12 ans. Notre enseignant apportait avec lui à l'école un paquet de cigarette à vendre. Il le confiait à un vendeur qui avait sa boutique près de l'école. Un jour, après s'être rendu compte que ce vendeur n'était pas digne de confiance, il me le confia pour que je le vende à la cité et que chaque matin, je lui apporte les recettes. C'est ce que je fis. Malheureusement, il m'est arrivé un jour d'utiliser l'argent perçu pour m'acheter à manger. A la maison, en effet, il n'y avait rien. Cet enseignant commençait à me chercher et je n'avais plus le courage de fréquenter l'école. Je me suis dès lors adonné à la pêche..... c'est la vie.

lundi 21 mars 2011

Malgré les conditions difficiles, nos prêtres dans l'apostolat: pour la cause de Jésus c'est possible!






Nos curés doyens qui étaient en réunion à Kutu avec Mgr l'évêque et le vicaire général ont regagné chacun sa paroisse. Le compte rendu de la rencontre sera rendu public dans les prochains jours. Dans l'entre temps, mgr l'évêque a fini sa visite pastorale à Bokoro où il a confirmé 500 jeunes de cette contrée. Pendant que nous couchons ces lignes, il est dans son canot en route pour Kutu. Il voyage avec son secrétaire et l'abbé Bernadone Mbomoyi.
Outre les facultés leur accordés par le droit particulier, les curés doyens ont aussi l'obligation et le droit de promouvoir et coordonner l'action pastorale commune dans le vicariat forain. Tache pas toujours facile vu le manque de moyens de communication et surtout l'état désastreux de nos routes.
Il nous faut reconnaitre et louer le zèle de ces amis et frères prêtres dans l'apostolat . Ils ne perdent aucune occasion pour visiter les chrétiens perdus dans les zones difficilement accessibles. Ces photos le démontrent: l'abbé chancelier en apostolat à pied entrain de traverser un ruisseau avec de l'eau jusqu'aux genoux, un autre confrère en moto sur un pont où il n' a pas droit à l'erreur, enfin un autre abbé sur une pirogue entrain de pagayer pour rejoindre un village pour la messe .....
La cause de Jésus n'a pas de prix.

dimanche 20 mars 2011

IIème dimanche de carême . Lomingo la ibale la Karezimo.



1ère lecture : Gn 12, 1-4a

Psaume : Ps 32(33), 4-5, 18-19

2ème lecture : 2 Tm 1, 8b-10

Evangile : Mt 17, 1-9

Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. »

Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre ; et, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! » Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d’une grande frayeur. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et n’ayez pas peur ! » Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul.

En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »

samedi 19 mars 2011

Mgr l'évêque est arrivé cet après midi à Bokoro



Aussitot terminée la réunion des curés doyens à Kutu (15-17 Mars), Mgr l'évêque a repris le bâton de pasteur. Il est arrivé à Bokoro aujourd'hui l'après midi avec son secrétaire. Demain, il conférera le sacrement de confirmation aux jeunes des paroisses Ste Croix et Ste Famille. Initialement prévu le 27 Février, ce programme a été modifié suite au décès de la sr Odette et la réunion de l'Assepkin .

St Joseph, patron du noviciat de nos soeurs diocésaines.




Aujourd'hui le 19 Mars, l'Eglise fête St Joseph, époux de la Vierge Marie. Une fête particulière aussi pour le noviciat de nos sœurs diocésaines d'Inongo car St Joseph en est le saint Patron.
La discipline de l'Eglise exige, pour le noviciat, que cette étape de formation du religieux (se), sous l'autorité du maitre ou de la maitresse des novices , soit un temps de vérité où le novice se prépare à mener la vie qui sera la sienne plus tard. Cette étape qui suit un éventuel postulat dure une à deux années. L'age minimal requis est de dix- sept ans. Le noviciat se termine soit par la sortie de l'institut, soit par la profession religieuse provisoire. Au diocèse d'Inongo, le noviciat de nos sœurs diocésaines se trouve à Bokoro.
Bonne fête à la sr Gertrude Azabo, maitresse de novices et à toutes nos novices.

vendredi 18 mars 2011

A l'occasion du 40 ème jour du décès de la sr Odette Massamba...la communauté d'Inongo à Rome...



" Seigneur souvenez vous de nos frères, de ceux que nous aimions sur la terre. Accordez leur enfin, la lumière et la vivante paix de votre amour".

Ce vendredi 18 Mars, la communauté d'Inongo a Rome, sur l'initiative de la sr Georgine Kelikwele, s'est réunie pour célébrer la messe à l'occasion du 40 ème jour du décès de la sr Odette Massamba. Cette célébration eucharistique a eu lieu dans la chapelle de l'université pontificale salésienne. Pendant l'homélie, l'abbé Didier Epambale a insisté sur notre espérance commune à la résurrection des morts et a attiré l'attention de tous sur la conversion. Après la messe, la sr Georgine qui était accompagnée de certaines sœurs de la communauté où elle habite à Rome et de ses connaissances, a offert à tous un repas.
Nous rappelons que cette même communauté d'Inongo à Rome s'était réunie aussi le 5 Mars dans la chapelle des Marianistes pour la messe des suffrages pour les nôtres qui nous ont précédés à la maison du Père. RIP

jeudi 17 mars 2011

l'Eglise au village !

Envoyée par Dieu aux nations pour être « le sacrement universel du salut »

, l’Église, en vertu des exigences intimes de sa propre catholicité et obéissant au commandement de son fondateur (cf. Mc 16, 16), est tendue de tout son effort vers la prédication de l’Évangile à tous les hommes.

Les Apôtres eux-mêmes, en effet, sur lesquels l’Église a été fondée ont suivi les traces du Christ, « ont prêché la parole de vérité et engendré des Églises ».
Le devoir de leurs successeurs est de perpétuer cette œuvre, afin que, « la Parole de Dieu soit divulguée et glorifiée » (2 Th 3, 1),


le Royaume de Dieu annoncé et instauré dans le monde entier.

Mais dans l’ordre actuel des choses, dont découlent de nouvelles conditions pour l’humanité, l’Église, sel de la terre et lumière du monde (cf. Mt 5, 13-14), est appelée de façon plus pressante à sauver et à rénover toute créature, afin que tout soit restauré dans le Christ, et qu’en lui les hommes constituent une seule famille et un seul Peuple de Dieu (Ad Gentes, Décret sur l'activité missionnaire de l'Eglise, 1).

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)