lundi 28 février 2011

Jour J-5


Le Diocèse d'Inongo s’apprête à accueillir ce samedi 5 Mars 2011, son fils et Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, pour sa première visite.
Inongo est en ébullition pour cet accueil.

dimanche 27 février 2011

VIII ème dimanche du temps ordinaire. Lomingo la mwambe o Mobu.



Luka naino bokonzi bwa likolo, bisusu binso nde bozwi byango nsima.

1ère lecture : Is 49, 14-15

Psaume : Ps 61 (62), 2-3

2ème lecture : 1 Co 4, 1-5

Evangile : Mt 6, 24-34

Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Aucun homme ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera l'un et aimera l'autre, ou bien il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent. C'est pourquoi je vous dis : ne vous faites pas tant de souci pour votre vie, au sujet de la nourriture, ni pour votre corps, au sujet des vêtements. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ?
Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils ne font pas de réserves dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? D'ailleurs, qui d'entre vous, à force de souci, peut prolonger tant soit peu son existence ?
Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'était pas habillé comme l'un d'eux. Si Dieu habille ainsi l'herbe des champs, qui est là aujourd'hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ?
Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : 'Qu'allons-nous manger ?' ou bien : 'Qu'allons-nous boire ?' ou encore : 'Avec quoi nous habiller ?' Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d'abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché.
Ne vous faites pas tant de souci pour demain : demain se souciera de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. »

Lokumu na yo,
Kristu!

samedi 26 février 2011

Mgr l’Évêque à Kinshasa


Mgr l’Évêque est arrivé aujourd'hui à Kinshasa où il va participer à la réunion de l'ASSEPKIN.

le week end au village. Et en ville comme Inongo ?

Le week end, jour de la détente.
Généralement l'on s'adonne aux travaux ménagers et à la préparation du dimanche. Pendant que les hommes vont à la pêche ou ou s'occupent du jardinage, les femmes, elles, mettent la propreté dans les maisons ou vont laver les habits au beach. C'est le cas ici à Inongo, chef-lieu du district de Maindombe.




"Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n'est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur" ( Vatican II, Gaudium et Spes, 1).

jeudi 24 février 2011

Finalement!


Mgr l’Évêque est finalement arrivé à Inongo. Mais il a eu un lac houleux.
A la traversée (Kesenge-Inongo), ils ont été (avec l'Abbé Franco, curé d'Oshwe) sérieusement secoués.
Ne pouvant continuer jusqu'au beach de l’Évêché, ils ont du accoster à la rive TSF (pour ceux qui connaissent Inongo).

MGR ARRIVE AUJOURD'HUI

Mgr l’Évêque est arrivé hier à Kutu et c'est aujourd'hui qu'il devait continuer pour Inongo. Mais, le lac est un peu agité. Il est obligé de patienter.

Sincères condoléances

Posted by Picasa

mercredi 23 février 2011

Nouvelle de déces!

Regret annoncer le décès de l'ex sœur Marcelline Monkima survenu ce soir à l'hôpital chinois de Ndjili. Le corps est dans la morgue. Le programme des obsèques sera fixé dans les prochains jours.
Marcelline Monkima a beaucoup souffert. Elle est restée à l'hôpital pendant 9 mois.
RIP

mardi 22 février 2011

Et le transport public?


Le transport public, le transport des biens et des personnes dans nos villages, cités n’existent presque pas. Mais devant cette difficulté ou cette démission de l’Etat, le petit peuple n’a pas croisé les bras. Il utilise certains moyens de bord, au risque de sa vie.

Prenons le cas d’Inongo (même s'il existe un bureau de transport et communications). Inongo est le chef lieu du District de Mai-Ndombe et il n’a comme moyen de transport en commun que le Bac Mai-Ndombe qui assure le transport de biens et de personnes entre Selenge et Inongo et certains villages riverains environnants. Et cela c’est deux fois par semaine. Et ceux qui doivent voyager plus loin n’ont d’autre choix que les embarcations en bois.

Et le transport routier?. Il n’existe pas. Il faut marcher à pied, à vélo,… Pour le transport des biens ? Là, ce sont des charrettes qui font l’affaire. Elles assurent le transport des marchandises, des biens…ces charrettes appartiennent à certains particuliers qui les font louer. A la fin de la journée, les pousse- pousseurs versent un certain montant fixe au propriétaire. Malheur à ceux qui n’auront pas atteint le montant à verser. Ils auront travaillé en vain. Et souvent, c’est à deux ou à trois qu’ils travaillent.

Devant la démission de l’Etat, le peuple sait, souvent au prix de sacrifice, trouver un palliatif. Mais pour combien de temps ?

un pousse-pousseur a d'ailleurs écrit au devant de sa charrette: "Toyota ya bana mboka" (Notre toyota local). Qui le contredirait ? Surement pas ceux qui ont dans leurs prérogatives, le devoir de chercher les "Toyota" pour les bana mboka.....

Posted by Picasa

MGR A MIS FIN A LA TOURNEE PASTORALE..

Mgr l’Évêque quitte Oshwe aujourd'hui pour Bokoro. Il a été à Kangara et ne saura plus aller à Nkaw et Lokolama. Il est rappelé d'urgence à Kinshasa pour participer à une réunion de l'ASSEPKIN (Assemblèe des Évêques de la Province Ecclésiastique de Kinshasa).

Le 22 Février au diocèse d'Inongo !

* Anniversaire de naissance de l'abbé Alidor Nzeke, coordinateur diocésain des écoles conventionnées catholiques


* Anniversaire d'ordination sacerdotale des abbés :
- J.Pierre Mabruki ( curé de Mushie, 24 ans de vie sacerdotale),
-Jean-Michel Botoko ( préfet de l'institut Bwanya et vicaire à Mushie, 13 ans de vie sacerdotale), - Jean-Claude Nshole Kuri (Curé de Kangara, 13 ans de vie sacerdotale),
- Christian Masofete (en soins médicaux à Kinshasa, 13 ans de vie sacerdotale)
- Marcel Etwamena ( à Kinshasa, 13 ans de vie sacerdotale).

* Anniversaire de décès de l'abbé Jacques Bokolo, fondateur de la paroisse de Tolo et ex aumônier général des forces armées zairoises ( FAZ), décédé en 1983 et enterré à Inongo. RIP

Photo:
1. Abbé Nzeke et l'abbé Ngara
2. Abbé J.Pierre Mabruki
3. Abbé Christian Masofete, le premier à gauche

lundi 21 février 2011

Joyeux anniversaire de naissance à notre évêque, Philippe Nkiere Kena


Joyeux anniversaire de naissance à notre évêque, son excellence Mgr Philippe Nkiere kena, communément appelé au diocèse et par les familiers "Ya Philippe".
Né à Nioki le 21 Février 1938, il est depuis 2005,le pasteur du peuple de Dieu qui est à Inongo.
Merci au Seigneur pour le don de ce pasteur: notre père dans la foi, notre grand frère et notre ami.


dimanche 20 février 2011

7e dimanche du Temps Ordinaire. Lomingo la nsambo o Mobu




Bolingo e bolingo e bandeko, moto azangi bolingo akomona Nzambe te, bolingo boleki e.

1ère lecture : Lv 19, 1-2.11-18

Psaume : Ps 102, 1-4.8

2ème lecture : 1 Co 3, 16-23

Evangile : Mt 5, 38-48

Vous avez appris qu'il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent. Eh bien moi, je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu'un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l'autre. Et si quelqu'un veut te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu'un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. Donne à qui te demande ; ne te détourne pas de celui qui veut t'emprunter.

Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense aurez-vous ? Les publicains eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n'en font-ils pas autant ? Vous donc, soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

Lokumu na yo, Kristu!

samedi 19 février 2011

Le week end et la vie au village !

Un peu de réminiscence. Le poème récité à l'école primaire: Mon beau village. Connais-tu mon beau village?






Connais-tu mon beau village
Qui se mire au clair de l’eau ?
Encadré sous le feuillage
On dirait un nid d’oiseau.
Ma maison parmi l’ombrage
Me sourit comme un berceau.
Connais-tu mon beau village
Qui se mire au clair ruisseau ?Qui se mire au fond du ruisseau?
Encadré dans le feuillage,
On dirait un nid d'oiseau
Ma maison parmi l'ombrage,
Me sourit comme un berceau,
Connais-tu mon beau village,
Qui se mire au clair du ruisseau?

Loin du bruit de la grand'ville,
A l'abri du vieux clocher,
Je cultive un champ fertile,
Un jardin près d'un verger,
Sans regret ni vœu stéril:
Mon bonheur vient s'y cacher,
Loin du bruit de la grand'ville,
A l'abri du vieux clocher.


Mon village est le plus beau!

mardi 15 février 2011

16 Février 1992 - 16 Février 2011

COLLECTIF DU 16 FEVRIER

16 février 1992 – 16 février 2011

Ensemble, construisons un Autre Congo avec des hommes nouveaux

Ensemble, il y a 19 ans, nous sommes sortis dans la rue pour réclamer la réouverture de la “Conférence Nationale Souveraine” qui exprimait notre volonté de bâtir un Autre Congo, “un Congo plus beau qu’avant”.

Des frères et sœurs sont tombés sous les balles meurtrières de l’armée répressive du dictateur. Au prix de leur sang, la “Conférence Nationale Souveraine” a été rouverte.

19 ans après, nous voulons, non seulement faire mémoire de nos martyrs de la démocratie, mais surtout poursuivre le combat pour lequel ils ont donné leur vie en nous engageant dans un processus électoral véritablement libre, transparent et démocratique.

En cette année des élections générales, il nous faut choisir des hommes nouveaux pour bâtir un nouveau Congo. Ces hommes et femmes nouveaux dont le nouveau Congo a besoin répondront au profil suivant:

· des hommes et des femmes d’action, pénétrés de l’intérêt supérieur de l’Etat, de vrais patriotes;

· des hommes et des femmes intègres, compétents, travailleurs, meneurs d’hommes;

· des hommes et des femmes tolérants, rassembleurs, mais intraitables lorsqu’il s’agit de défendre l’intérêt général;

· des hommes et des femmes capables de réaliser beaucoup avec peu de moyens;

· des hommes et des femmes qui n’aiment pas le pouvoir pour le pouvoir, mais pour qui ce dernier ne constitue qu’un instrument leur permettant de réaliser leur idéal au profit de la communauté nationale, et qui sont capables de s’en dessaisir dès lors que, pour une raison ou une autre, ils estiment ne pas être en mesure de réaliser cet idéal.

Ensemble, mettons-nous à la recherche de ces hommes et femmes qui existent dans nos milieux de vie; responsabilisons-les.

Ensemble, cherchons les moyens matériels et financiers qui soient réellement propres à nous en vue de sortir du diktat de ladite “Communauté internationale” qui représente les nouveaux maîtres du monde.

Ensemble, partageons la même vision du Congo, une terre de participation, d’égalité, de liberté et de justice, qui nous guidera dans le choix des dirigeants qui incarnent cette vision.

Que les martyrs de la démocratie soient avec nous et qu’ils soient honorés par notre clairvoyance dans le choix de nouveaux dirigeants pour un nouveau Congo!

Fait à Kinshasa, le 3 février 2011

Pour le Collectif du 16 février

Groupe Jérémie, RODHECIC, Toges Noires, CIAM-KIN, MIEC, MIIC, Ekolo ya Bondeko, ASCOVI, Groupe Amos, Amis de la Prison, Amis du CIAM

dimanche 13 février 2011

6e dimanche du Temps Ordinaire. Lomingo la motoba o Mobu


1ère lecture : Si 15,15-20

Psaume : Ps 118 (119), 1-2.4

2ème lecture : 1 Co 2, 6-10

Evangile : Mt 5, 17-37

"Ne pensez pas que je suis venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la Loi jusqu'à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera sera décla (...)".

samedi 12 février 2011

Après les funérailles, c'est le retour aux activités.



"Mets ton plus joli pagne, viens la lampe allumée, à la rencontre de l'Époux".




Fini le deuil, c'est le jour de retour dans les milieux respectifs de vie. Totaka part de Bokoro aujourd'hui avec la délégation de Mfimi , du lac et de Lutoyi. Ceux de la Lukenie ( Tolo, Taketa, Oshwe, Bongimba, Nkaw, Lokolama aussi voyagent aujourd'hui. Mgr l'évêque retournera à Oshwe pour continuer le programme de confirmation dans ce doyenné.
Oui, c'est le retour aux activités. Mais on se souviendra toujours de ces serviteurs de Dieu. Comment ne pas réfléchir et méditer sur ces jeunes serviteurs de Dieu ? La sœur Odette est décédée à 46 ans, la sr Marie-Thérèse Boduka à 43 ans, la sr Constantine Ivinya à 36 ans et la novice Fancisca Ibuni à 19 ans! Et que dire des abbés Benjamin Molasoko décédé à 47 ans et Jean Jacques Keliki décédé à 36 ans, après seulement trois ans de vie sacerdotale. Ils sont nombreux, la liste continue..... On ne peut les énumérer tous.
Qu'ils se reposent dans la paix.

RIP

vendredi 11 février 2011

La sœur Odette Massamba inhumée ce matin à Bokoro


"Mets ton plus joli pagne, viens la lampe allumée, à la rencontre de l'Époux", voici le chant exécuté par nos religieuses de l'Immaculée conception, en larmes, durant la longue procession qui a conduit la dépouille mortelle de notre regrettée sœur Odette dans sa dernière demeure.
L'Eglise Ste Croix de Bokoro était pleine à craquer ce matin pour la messe des funérailles célébrées par Mgr l'évêque: tous étaient là: élèves, agents de l'hôpital de Bokoro ( la sr Odette fut L'A.G de cet hopital), les amis et connaissances . Elles étaient plus de cents, nos religieuses diocèsaines présentes aux obsèques.
Que l'Époux Éternel à qui elle a dédié sa vie l'accueille dans la joie sans fin.

Journée Mondiale du malade





Outre la messe celebrée par le curé, l'Abbè Joseph Belepe, La Caritas-Developpement a voulu marquer cette journée par une visite aux malades à l'Hopital général de réference/Inongo. Une visite dirigée par le Medecin Directeur du BDOM, Dr Olako Rodolphe, accompagné des agents munis de quelques plateaux d' oeufs qui ont été distribués aux malades.
(Photos, 2è : Dr Rodolphe Olako, Mr Bossy (caritas), Mme Iseka (caritas), Mme Laurette Yongo (A.G./HGR)- 3è photo : Mme Norvège Mboliasa, distribuant les oeufs aux malades)
Posted by Picasa

MERCI A TOUTES ET A TOUS

Je voudrais remercier, au nom des Soeurs Congolaises de l'Immaculée Conception et au mien propre, toutes les personnes qui nous ont été proches en ce moment de deuil. Par leurs prières, leur mots aimables et d'encouragement , elles ont ravivé notre foi en la Résurrection.
Beaucoup nous ont aidé financièrement et matériellement du début de la maladie de la soeur jusqu'à ses derniers jours sur cette terre; et aussi pour son acheminement à Bokoro où elle repose. Que Dieu leur rende au centuple le bien qu'ils nous ont fait. Et que la Soeur Odette leur obtienne des grâces nécessaires.

Mère Jacqueline BOLINGA,
Supérieure Générale des Soeurs Congolaises de l'Immaculée Conception (SCIC).

Qu'elle repose en paix.

La messe de funérailles a débuté à 8h30'.Elle a été présidée par Mgr l'Évêque. L'homélie a été prononcée par Mgr Évariste Mputu, vicaire général. A la fin de la messe, la Mère Jacqueline Bolinga a fait le témoignage sur la vie de la sœur, suivi de l'Abbé Joseph Monshengwo Tati (économe diocésain) qui a eu à travailler avec la sœur jusqu'à sa maladie. Son papa a pris la parole pour remercier et demander pardon au nom de sa fille si elle avait blessé certains.
Après la messe, le corps de la sœur a été acheminée au petit séminaire où elle repose.

jeudi 10 février 2011

L'avion avec la dépouille mortelle arrivé à Bokoro à 11h15






L'avion qui transporte la dépouille mortelle vient d'atterrir à Bokoro. Le départ de Kinshasa, prévu à 8h00, a été retardé à cause de la pluie qui s'abattait sur Bokoro où la piste d'atterrissage n'est pas asphaltée.
La délégation partie de Kinshasa, dans cet avion, est composée de deux abbés (Mgr Le vicaire général et l'abbé Jean-Paul Lokutu) , 6 religieuses ( la mère générale - sr Jacqueline Bolinga-, sr Tantine Munsho, sr Anto Bantekaje, Sr Chantal Mokuba, Sr Rosalie Iyetuli et la sr Ivette Bekamba) et de 4 membres de la famille de la sr.
Mgr l'évêque est déjà à Bokoro depuis hier dans les après midi. Il est parti d'Oshwe d'où il était en tournée pastorale avec l'abbé Franco Nekotsheke. Les sœurs de Makaw sont arrivées par bicyclette (120km). Le canot qui devait partir d'Inongo ce matin avec les abbés Alidor Nzeke, Jean-Marie Ntesa, Joseph Monsengwo et Pascal Lemene est bloqué au beach . Le ciel s'est assombri.
Après la bénédiction de la dépouille mortelle à la piste de Bokoro par Mgr l'évêque, tous s'achemineront en procession vers l'Eglise Ste Croix de Bokoro où sera exposé le corps de la sr jusqu'à demain matin. Il est prevu des séances de prières et toute la nuit, se tiendra la veillée animée par les groupes de prières de Bokoro et Sangasanga.
Demain après la messe, la sœur sera inhumée au cimetière des ecclésiastiques à Bokoro aux côtés de l'abbé Benjamin Molasoko. Ce cimetière est situé entre le petit séminaire et le noviciat des sœurs de l'Immaculée conception.
Dernière photo en bas: la tombe de l'abbé Benjamin Molasoko. La sr Odette sera enterrée là à coté.
RIP

mercredi 9 février 2011

Nos pensées vous accompagnent

C'est avec une grande émotion que j'ai appris cette nouvelle de la Sœur Odette Massamba.
Je vous prie de croire en mon affectueux soutien dans cette épreuve.
Nos pensées vous accompagnent. Recevez nos plus sincères condoléances.
Donatien Bile

En route pour Bokoro


La délégation du lac a quitté aujourd'hui Inongo à 11h00' pour Bokoro. Ceux de Kiri, Mpenzwa sont arrivés tard la nuit pour rejoindre ceux d'Inongo. Ceux de Mushie, Nioki sont déjà à Kutu depuis hier. Tandis que ceux d'Oshwe arrivent demain jeudi à Bokoro.
Le corps de la Soeur sort de la morgue aujourd'hui et sera exposée l'Eglise St Eloi avant d’être acheminée à Bokoro où la soeur sera inhumée.

mardi 8 février 2011

Le diocèse en deuil...dans la foi en la résurrection




Au diocèse, l'on note des mouvements ici et là pour rejoindre Bokoro où auront lieu la messe des funérailles et les obsèques de notre regrettée sœur Odette Massamba. Ceux de Mpenzwa, Ibamba, Beronge partent de Kiri aujourd'hui pour Inongo. Demain, Totaka voyage pour Bokoro. Ceux de la ligne d'Oshwe sont dans les préparatifs. La délégation de Mushie viendra rencontrer ceux de Nioki (où se trouve la famille de la sr Odette) pour remonter la Mfimi et la Lukenie.
Dans l'entre temps, dans la plupart de nos paroisses, l'on passe des nuits à veiller dans la prière. A Kinshasa, pendant que le corps de la sœur est toujours dans la morgue, les démarches sont en cours pour finaliser l'obtention d'un avion à affréter pour Bokoro et finir avec les démarches administratives relatives au transfert du corps d'un défunt.
La soeur Odette sera la 4ème religieuse qui sera enterrée à Bokoro après les sœurs Francisca Ibuni ( novice), Albertine Ngapa et Marie Thérèse Boduka. La Sr Constantine Ivinya, décédée à 36 ans, est enterrée à Inongo.

Photo 1: la sr Odette Massamba décédée hier
2. La sr Constantine Ivinya, décédée à 36 ans et enterrée à Inongo

lundi 7 février 2011

Merci pour ce qu'elle a été...


C'est avec effroi que j'ai appris ce matin, juste avant la messe, le départ de la soeur Odette vers le Père Cèleste. Nous avons offert l'Eucharistie en sa mémoire et en signe de remerciement à Dieu pour la vie qu'Il lui avait pretée et qu'aujourd'hui il lui a plu de reprendre.Merci pour tout ce que Sr Odette a été et fait pour nous.
Mes condoléances les plus chrétiennes à la Mère Jacquy et à toute la congrégation.Qu'elle repose en paix.
Abbé José Mamfisango

Le diocèse d'Inongo en deuil. Tozali na matanga....!

Mgr l'Evêque et la mère générale de nos sœurs diocésaines d'Inongo ont la profonde douleur d'annoncer à tous le décès de la sœur Odette Massamba survenu ce matin ( 6h45') à Ngaliema à Kinshasa.
La sœur a été opérée il y a 3 mois dans ce même hôpital. Elle suivait les soins post-opératoires. Le 2 Février, elle a été de nouveau amenée à l'hôpital . De là, les choses se sont empirées. A minuit, on l'a amenée à la salle de réanimation et à 6h45, le Seigneur l'a rappelée à Lui.
Née à Nioki le 2 Avril 1964, elle est la fille ainée du directeur Antoine Massamba et de Marie Nzambe. Elle entre au couvent en 1980 (à 16 ans !), prononce les premiers vœux à Bokoro le 8 Décembre 1983 et les vœux perpétuels, le 8 Décembre 1989. Le 8 Décembre 2008, elle a fêté les 25 ans de vie religieuse. Elle fut professeur au lycée Iyembe/Oshwe (1988-1990); elle a étudié à L'ISTM de Kinshasa - gestion des institutions de santé de 1990-1997)- puis un an d'informatique (1998). De 1995-2005 elle est AG de l'hôpital général de référence de Bokoro; en 2006, elle travaille à Inongo à l'économat général des SCIC; de 2007-2011: elle travaille à la caisse de l'économat diocésain et au bureau diocésain des œuvres médicales (BDOM). La sœur Odette est décédée entre les mains de la mère générale Jacquie Bolinga et de sa maman.
Le programme des obsèques n'est pas encore fixé. Le corps de la sœur, après la sortie de la morgue, sera exposé à la Paroisse St Eloi à Kinshasa. Le Jeudi, il sera ramené au diocèse par avion et plus précisément à Bokoro où aura lieu l'enterrement.
Mgr l'évêque en tournée pastorale (aujourd'hui, il devait partir d'Oshwe pour Kangara) se voit contraint de retourner à Bokoro pour la messe des funérailles. La délégation d'Inongo se mettra en route par Totaka, le Mercredi.
Un coup dur pour le diocèse et la famille de la sœur. L'an passé, la petite sœur de la sœur Odette est décédée des suites de complications d'accouchement.
le tél. de la Mère Jacqueline pour ceux qui veulent lui présenter des condoléances : 00243 81 29 52 308
A Inongo, une messe sera dite à la Cathédrale à 18h30' et une veillée suivra, animée par différents groupes apostoliques. La soeur était encadreuse (Mamera) des jeunes Kizito et Anwarite (K.A.).

Apema na boboto !

dimanche 6 février 2011

5e dimanche du Temps Ordinaire. Lomingo la itano o mobu.


"Bino bozali mungwa mwa nse; bino bozali mwinda mwa mokili".

1ère lecture : Is 58, 7-10

Psaume : Ps 111, 1-4.9

2ème lecture : 1 Co 2, 1-5

Evangile : Mt 5, 13-16

Nsango elamo lokola santu Mateo akomi

Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Vous êtes le sel de la terre. Si le sel se dénature, comment redeviendra-t-il du sel ? Il n'est plus bon à rien : on le jette dehors et les gens le piétinent.
« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l'on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire, et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors en voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)