vendredi 24 décembre 2010

"Aujourd'hui vous est né un sauveur..."


MESSAGE DE NOËL 2010 AUX FRERES ET SŒURS CHRETIENS DU DIOCESE D’INONGO.

« AUJOURD’HUI VOUS EST NE UN SAUVEUR… » (LC 2, 11)

Le Sauveur est au milieu de nous, de qui aurions-nous peur ?

Frères et sœurs bien-aimés,

Joyeux Noël à vous tous et vous toutes.
« La bonté de notre Dieu, source de salut pour toute l’humanité, vous habite…toujours » (Tite 2, 11).

Chers frères et sœurs,

Aujourd’hui et durant tout le temps de Noël, nous nous rappelons avec joie et reconnaissance la venue du Fils de Dieu parmi nous les humains !
Pour nous chrétiens, c’est une véritable entrée dans une ère nouvelle. Nous croyons en effet qu’avec la venue du Fils de Dieu, notre terre est passée du négatif au positif. Nous participons à un temps nouveau de vie, le temps du salut.
Quand apparaît l’aube, la nuit tend nécessairement à sa fin…

Depuis que le Fils de Dieu s’est fait notre compagnon de route, vivant nos joies et nos peines, partageant même notre mort, l’histoire de Dieu se mêle à notre histoire, mais ressuscité d’entre les morts, il remplit l’univers entier de sa puissance de vie. Et à nous tous qui croyons en Lui, il nous a donné le pouvoir d’être comme Lui et en Lui, des enfants de Dieu (Jn 1, 12).

Chers frères et sœurs,

Un coup d’œil même raide sur l’année 2010 nous fait voir des nombreux signes de salut reçus de Jésus le Sauveur. Lisons-les à travers deux événements célébrés cette année qui s’achève.

Il y a avant tout la célébration du cinquantenaire de l’indépendance de notre pays. L’histoire de 50 ans de notre pays depuis son accession à l’indépendance est une histoire plutôt douloureuse. Après à peine quelques jours d’euphorie, rébellions, sécessions, coups d’Etat, guerres se succèdent avec toutes les conséquences néfastes pour une population déjà meurtrie.

Mais jamais le Seigneur ne nous a abandonnés. Pas un seul jour. Pour nous chrétiens, nous croyons que nous devons le salut de notre pays avant tout à Celui qui a reçu de son Père la mission de nous délivrer de tout esclavage, Jésus le Sauveur.

Il y a aussi la célébration du centenaire de la fondation de la Paroisse Ste Croix. Depuis la fondation de cette paroisse, le salut de notre Dieu s’est fait réellement visible au milieu de nos populations de Lukenie.
La Parole de Dieu a été proclamée ; les sacrements, signes vivants du salut ont été donnés ; les exemples de donation de soi-même aux autres ont été vécus. Tout cela est œuvre de l’amour salvifique de notre Dieu.

Chers frères et sœurs,

Ce qui étonne dans le récit de la venue du Fils de Dieu parmi nous, c’est la discrétion, l’humilité de sa naissance : « Vous le reconnaitrez à ce signalement : vous trouverez un nouveau né emmailloté et déposé dans une mangeoire ». Dieu vient s’insérer dans notre réalité humaine comme le sel dans la nourriture ! Dieu nous communique sa vie à travers l’effacement et la fragilité d’un enfant !

La fête de Noël nous invite ainsi à changer notre regard sur les autres. Les opprimés, les rejetés, les « vauriens » sont les premiers aux yeux de Dieu. Mais, en réalité, où en sommes-nous sur ce point ? Que pouvons-nous faire effectivement pour de nombreux pauvres qui nous entourent ? Chaque fête de Noël est comme une sonnette d’alarme. Plus on négligera les faibles et les démunis, plus s’enfoncera le déséquilibre du monde.

La fête de Noël nous invite également à une prise de conscience de l’unité fondamentale du genre humain : Dieu se fait un humain afin de nous rassembler tous. Noel, c’est la fête de toute la famille humaine. Sortons de l’individualisme mortifère : « ensemble dans la puissance de l’Amour nous vaincrons ».

Enfin, en ces jours il y a aussi la bonne nouvelle de notre nouveau Cardinal, Laurent Monsengwo. Il y a un mois il a été créé cardinal par le Pape Benoit XVI. C’est un fils de notre pays et de façon particulière de notre diocèse d’Inongo, dont il a été aussi Evêque auxiliaire. Prions pour lui, soutenons-le : qu’il accomplisse sa mission selon le cœur de Dieu pour le pus grand bien de nous tous.

Il nous a promis une visite pour Février 2011 (à Inongo). Accueillons-le comme un don de Dieu qui de différente façon, nous manifeste son amour toujours fidèle.

Encore une fois, Joyeux Noel.
Que le Seigneur qui est venu et vient chaque jour nous sauver nous délivre de tout esclavage. Qu’Il nous rende aussi des « sauveurs » les uns des autres et de notre terre.

Qu’à travers la toute-puissance de son Amour, Il nous conduise tout au long de l’année nouvelle 2011.

Qu’Il vous bénisse par mes mains, Lui le Dieu qui est, qui était et qui vient.

Votre Yaya (frère ainé),

Philippe NKIERE KENA

Evêque d’Inongo.

Inongo, ce 23 décembre 2010.

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)