vendredi 26 novembre 2010

Mgr Philibert à Bokoro



Arrivé le 20 Nov., Mgr Philibert est passé au Petit séminaire pour saluer les séminaristes qu'il a encouragés.
Il y est resté pour un moment pour suivre en direct les cérémonies du consistoire public à Rome avec quelques pretres venus pour les ordinations.

Posted by Picasa

jeudi 25 novembre 2010

Mgr Philibert à Bokoro

25 nov. 2009- 25 nov. 2010 : ces morts oubliés !


Il y a une année, jour pour jour, certains de nos frères et soeurs ont quitté cette terre des hommes lors d'un naufrage.
Quel bilan, après une année? Doit-on encore pleurer ? Qu'a-t'on fait pour que ce drame ne se reproduise plus?
Rien n'a été fait, presque rien. On s'est apitoyé, on s'est servi de ce naufrage pour des raisons politiques peut-etre. Mais on est sur place.
Un seul bateau de l'Onatra (Lukamba) est arrivé le 14 mars et s'est limité à Inongo sans arriver à Kiri. Il est rentré à Kin, presque vide, et on n'en parle plus. La sodefor a commencé a distribuer quelques bancs aux écoles d'Inongo...
Nos morts doivent etre honteux de nous. Leur mort n'a servi à rien.
Les gens reprennent encore les embarcations de fortune (ils n'ont pas le choix) et les mêmes causes reproduisant les mêmes effets, on risque de revivre les mêmes choses.
Sur qui doit-on compter? Sur nos politiciens? Eux, pensent aux prochaines élections. (les hommes d'Etat pensent au peuple, les politiciens aux prochaines élections! qui dit mieux!)



MERCI

Merci aux serviteurs de Dieu attachés au diocèse d'Inongo qui nous ont permis de vivre cet événement combien historique de très près. Moi, je vis au Danemark mais avec les reportages réguliers sur ce site, je me sentais physiquement à Rome. J'étais vraiment près de l'événement. Persévérez et continuez dans ce sens. Que le Tout-Puissant bénisse vos efforts

Le retour au diocèse...






Demain Jeudi le 25 Juillet, une partie de la délégation d'Inongo venue à Rome pour le cardinalat de son Éminence le cardinal Monsengwo Pasinya, rentre au Congo; à l'exception de Mgr l'évêque qui doit prendre encore quelques jours- très peu de jours- en Europe et de la Mère Agnès qui regagnera Kinshasa le 26 Juillet. Mgr Léon Lesambo, quant à lui, voyagera pour Kinshasa ce samedi 27 Novembre.
A ce groupe qui rentre à Inongo, s'ajoute l'abbé Jean-Willy Bomoi. Lui aussi fait un saut au diocèse, sur demande de Mgr l'évêque, pour soutenir et appuyer le travail qui sera fait dans le cadre de la pastorale sanitaire en collaboration avec la conférence épiscopale italienne et la medicus Mundi italienne. Il rentrera à Rome le 13 Décembre.
A tous, un très bon retour/ voyage vers notre Inongo natal

mercredi 24 novembre 2010

Qui l'avait imaginé? Comme les plans de Dieu sont insondables!






Qui l'avait imaginé?
Ils ont grandi dans la foi catholique
Jeunes, ils ont vu et admiré le vicaire apostolique qui passait par leur paroisse ou village
Ce vicaire apostolique s'occupait et de Kinsahsa et d'Inongo;
Ils ont initié leurs études puis envoyés au petit séminaire de Bokoro.
L'un a senti l'appel de Dieu dans la vie religieuse, il est allé allé chez les scheutistes;
L'autre est resté diocésain,
Qui l'avait imaginé?
Aujourd'hui l'un est successeur du vicaire apostolique à Kinshasa et l'autre à Inongo.
Qui l'avait imaginé?
Celui qui avait choisi la vie religieuse est rentré chez lui dans son Inongo natal, devenant ainsi "diocésain" et celui qui a choisi d'être diocésain devient "missionnaire" à Kinshasa!
Comme les plans de Dieu sont insondables!
Le missionnaire religieux par vocation rentre chez lui,
le diocésain séculier s'en va et sort de son monde natal.
Qui l'avait imaginé!
Mystère de la vie!

Quelques photo de la rencontre d'hier soir. Le cardinal est venu nous rejoindre

Le cardinal est venu nous rejoindre hier soir où nous étions réunis. Ya Philippe, comme il le fait chaque fois qu'il vient à Rome, a réuni tous ses " fils" du diocèse d'Inongo. Il devait nous partager la vie au diocèse, les orientations pastorales , les joies et les souffrances de notre peuple au Maindombe et au Congo.
Le cardinal, en bon fils d'Inongo, est venu à cette rencontre. Nous l'avons accueilli avec joie. Nous avons exécuté le chant improvisé par Ya Philippe: Inongo sepela, tonda na esengo, tozwi mwana akomi cardinal.
Tous avons pris conscience qu'il nous faut beaucoup prier pour sa mission.



La communauté d'Inongo à Rome se réunit. Une surprise agréable.....

Hier, le cardinal a concélébré à l'Eglise st Ignace de Rome entouré de 8 autres évêques du Congo et de plus de 100 prêtres. Après la messe, un cocktail a été offert.
Ce soir, ya Philippe a réuni tous " les fils" d'Inongo à Rome comme il le fait chaque fois qu'il vient à Rome. C'était l'occasion des retrouvailles surtout avec ceux qui sont venus pour le cardinalat de Mgr Monsengwo et qui ont prolongé le séjour. Certains sont rentrés un ou deux jours après les évènements.
La plupart d'entre nous étaient habillés en tissu imprimé à Kinshasa: Monsengwo, cardinal. C'est l'événement du jour.


Et là, notre rencontre a été rehaussé par une présence extraordinaire: le cardinal. Il est lui aussi venu, sur invitation de Mgr Philippe, pour partager ce moment. Nous étions comblés de joie. La rencontre a eu lieu dans la paroisse Santa Felicita où notre confrère Seba Apete est vicaire paroissial.
Ya Philippe, notre évêque, a été le premier à prendre la parole. On a senti toute son émotion et la joie de voir le cardinal issu de notre terre au milieu de nous. Il a dansé pour le cardinal, son jeune frère et ami. Puis ce fut le discours de la communauté d'Inongo à Rome suivi du mot de Mgr Léon Lesambo. Enfin, le cardinal a parlé: "Inongo m'en engendré, Kisangani m'a emporté et Kinshasa me tient " pour paraphraser Virgile.
Nous étions tous très contents de passer cette soirée entourés de nos trois évêques qui ont une très longue histoire commune et qui s'aiment bien.







Enfin, après le repas, nous avons dansé le Moyene en faisant cercle autour de nos trois évêques . Il ne nous manquait plus que le tam tam traditionnel "munkla" pour honorer le cardinal car il est selon la culture, un chef coutumier.
Avant de nous séparer, nos trois évêques nous ont béni et nous avons chanté: Bolingi bwa ye , bolingi bwa seko.

Photo: la rencontre d'hier . Ya Philippe a dansé de joie pour le cardinal exhibant , à notre grande surprise, des pas cadencés avec le chant improvisé : "Inongo sepela, tondo Nzambe". C'était de toute beauté et il a ajouté "comprenez mon émotion" . En effet, il était ému et son discours nous l'a fait sentir. Mgr Lesambo, à droite du cardinal, a demandé qu'on le soutienne surtout par nos prières. C'est par la croix qu'on sauve les pécheurs, a-t-il ajouté.

A la table d'honneur: Mgr le cardinal Laurent Monsengwo, Mgr Léon Lesambo, Mgr Philippe Nkiere, Mgr Bolengo, l'abbé Ignace Ngara, la mère Bolinga ( actuelle mère générale des sœurs d'Inongo) et la sr Agnès Boduka(ancienne mère générale des soeurs d'Inongo.

lundi 22 novembre 2010

Les nouvelles de Rome et de Bokoro






A Rome aujourd'hui à 16h00, le cardinal Laurent Monsengwo célèbre la messe d'action de grâce en présence de tous les congolais dans l'église St Ignace des Jésuites, non loin de Panthéon.
Au diocèse , à Bokoro, nos deux confrères Jean-Marie Iyembula et Alain José Mbula ont été ordonnés prêtres hier par mgr Philbert, évêque de Budjala. La messe qui a commencé avec deux heures de retard vers 9h30 à cause d'une forte pluie qui s'est abattue sur Bokoro, a pris fin vers 13h30. Directement après la messe, Mgr Philbert a pris le canot pour Nioki car il devait , selon son programme, être à Kinsahsa aujourd'hui. Les manifestions preuves dans les après midi n'ont pas eu lieu car il a commencé à pleuvoir et ce, jusqu'à la nuit.
Ce matin à 8h00, Jean-Marie dit la première messe à Ste Croix Bokoro. A 12h00, diner offert à tous les invités par sa famille et dans les après midi, danses folkloriques et réjouissances populaires. Demain à 8h00, Alain José Mbula dit sa première messe à Ste Famille Sangasanga. Il ne pouvait plus la célébrer le dimanche 28 comme prévu puisque la plupart des invités sont de Kinshasa ( dont le deputé National Nsinga Udju- son oncle paternel) et doivent reprendre le travail. Après cette messe de demain, diner offert par sa famille . Les après midi, danses folkloriques. Mercredi 24, retour des invités à Kinshasa par avion.

dimanche 21 novembre 2010

Certains de nos évêques qui ont accompagné le cardinal à Rome


Certains de nos évêques ont accompagné le cardinal Monsengwo a Rome: Mgr Djomo, président de la conférence épiscopale du Congo (RDCOngo), Mgr Nkiere, évêque d'Inongo, Mgr Lesambo, évêque émérite d'Inongo, Mgr Mununu, évêque de Kikwit, Mgr José Moko, évêque d'Idiofa, Mgr Nzala, évêque de PopoKabaka, Mgr Landu, évêque de Matadi, Mgr Ambong, évêque de Bokungu Ikela, Mgr Kisonga, évêque auxiliaire de Kinsahsa.

Du coté de Congo Brazza, il y avait aussi une délégation des évêques. Plusieurs autres évêques africains et européens, amis du cardinal, sont venus à Rome pour cette cérémonie. Notre ancien nonce apostolique, Giovanni d'Anielo, était aussi là .
A noter aussi la présence de l'abbé Santedi, secrétaire général de la conférence épiscopale du Congo et de l'abbé Donat Nshole, 1er secrétaire adjoint de la même conférence du Congo (RdCongo)



Les évêques présents à la cérémonie.

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)