lundi 30 août 2010

Brunelle IBULA (Pygmée)

Brunelle IBULA (Pygmée ) : Agent du Bureau de la coordination diocésaine des écoles conventionnées catholiques d'Inongo.

Le mardi 17 Août 2010 a eu lieu dans la salle épiscopale, ainsi qu'on peut le voir dans les photos, la réception de Brunelle IBULA entourée à gauche et à droite des abbés Alidor NZEKE et Pascal LEMENE respectivement coordinateur et vice coordinateur des écoles conventionnées catholiques d'Inongo. Cette réception organisée par les agents du Bureau de la coordination avait un double but :







Sa réussite aux examens d'Etat édition 2009-2010 et son engagement comme agent du Bureau de la Coordination diocésaine d'Inongo.Brunelle est une pygmée de la paroisse de Mpenzwa dans le territoire de Kiri qui est habité par les peuplades de races bantoues, les Ekonda et par les Pygmées, premiers habitants du pays sans doute mais marginalisés et laissés pour compte. Les Ekonda et les Pygmées ont entre eux des relations de maître a esclave. Chaque famille Pygmée appartient a une famille ou un clan Ekonda, maître. Le pygmée doit travailler pour son maître, "ses champs, etc..." En retour, le Pygmée reçoit protection: le maître pourvoit a ses besoins essentiels d'existence et met son Pygmée éternel mineur, sous sa responsabilité; mais avec interdiction doublée de malédiction de se marier entre eux, de manger avec un Pygmée ou la nourriture préparé par un Pygmée et enfin d'habiter ensemble, le Pygmée habitant toujours au bout du village.



Pour la libération humaine des Pygmées, un travail de changement de mentalité s'impose et de la part des Ekonda et de la part des Pygmées eux-mêmes. Les uns et les autres sont ancrés dans la tradition avec le complexe respectivment de superiorité et d'infériorité. Qu'on le veuille ou pas la promotion des pygmées passe par l'école, et par l'école uniquement qui leur ouvre des horizons nouveaux.
A cette occasion nous lançons un appel pathétique aux hommes de bonne volonté de venir en aide financièrement à la coordination diocésaine dans son projet de scolarisation en secondaire de 30 filles Pygmées en dehors de leurs milieux, à l'internat Salongo de Bokoro/Kutu pendant six ans et cela suivant l'adage : " qui éduque une fille, éduque toute une société."

Abbé NZEKE Alidor
adresse é-mail : coordinongo@yahoo.fr
Posted by Picasa

vendredi 27 août 2010

Adieu Willy



Posted by Picasa

Adieu

Posted by Picasa

Adieu Willy













C'est vers 14h qu'atterissait le peit porteur de MAF qui amenait le corps de Willy Lekobo. Cet avion est passé par Semendwa où il a deposé Dishou Mapesa, une autre victime du crash.
C'était l'émotion à la descente de l'avion et la sortie du cercueil a été un moment pathétique.
Après la bénédiction du cercueil par Mgr L'evêque; le cortège composé des autorités politico administratives, le personnel de santé et les membes de famille, amis et connaissances, s'est mis en route vers le domicile du defunt où sont organisées les funérailles.
L'enterrement aura lieu demain Samedi.
Cyprien qui a péri aussi dans l'avion est beau frère à l'abbé Lucien Ilibi et il aavait epousé sa cousine qui est tante maternelle de l'abbé Didier MOkuba.
Willy est oncle paternel des abbés Laurent Maa Ngende et Béni Mayo, Sr augustine Mayo.
Nous leurs présentons nos condoléances.
Posted by Picasa

Adieu Willy, adieu André, Adieu Dishou, Adieu Cyprien





Union avec tous.

Demain lors de la célébration de Mgr Philippe, je serai de tout coeur en pensées près de chacun de vous et spécialement près des familles en deuil.
Toutes mes sincères condoléanes à ces familles qui perdent un être cher et à tous ceux qui perdent un collègue.

Prions aussi pour que ceux qui ont responsabilité de vie humaines prennent leur tâche à coeur et assurent la sécurité de ceux qu'ils transportent en mettant à leur disposition des avions, des autos en bonne condition de fonctionnement. S.VP. ne laissez pas vous envahir par l'appât du gain. Une vie humaine est trop précieuse.
De tout mon coeur

Voyageuse.

jeudi 26 août 2010

Condoléances

Le diocèse d'Inongo présente ses condoléances à toutes les familles éprouvées par ce deuil. il les présente plus particulièrement à ceux de la Coordination Lèpre et Tuberculose/Inongo qui ont perdu un collègue de service , en la personne de Willy Lekobo, chaufffeur et mécanicien et ceux de PEV qui ont perdu un médecin, un administrateur... venus de Kinshasa en mission de service.
il y a aussi Monsieur Cyprien Mokweajibi, qui coordonnait le projet PSIDI (projet de pêche).


Demain, Vendredi, Mgr l'évêque présidera la messe de requiem à l'intention de tous nos frères et soeurs qui ont peri dans cet accident. Et le samedi c'est un culte œcuménique qui sera organisé. Les morts venus d'Inongo seront acheminés demain ici.

mercredi 25 août 2010

Un accident !

Nous aprenons q'un avion filair qui a atteri à Bokoro, Inongo, Kiri aurait fait un crash près de Bandundu sur le chemin du retour. Quelques passagers d'Inongo,Bokoro ont pris place à bord.
Nous sommes entrés en contact téléphonique avec Bandundu, mais il n' y a pas encore de précisions sur ceux qui y ont laissé leur vie.
Il faut souligner que l'Abbé Jean Willy Bomoi a pris place à l'aller pour Bokoro ( il doit arriver à Makaw pour la levée de deuil de papa et maman).

jeudi 19 août 2010

Espérons que le peuple se reveillera

La radio ou télé qu'on va installer apporte certes un peu de modernité aux populations longtemps privées du contact avec d'autres cultures, mais c'est plus un calcul politique de la part de ceux qui l'amènent. Cette télé sera un outil de propagande, rien d'autres, les élections s'approchant! Le peuple? Il sera toujours floué. Espérons qu'il se réveillera de son long sommeil!


Serge Bokuma

mercredi 18 août 2010

Ho que oui....

Il y a dans ce monde des choses bien absurdes. Comment ne pas aller à l'essentiel.
Non ce n'est pas le luxe de la modernité que le peuple attend, mais bien les moyens pour vivre.
Mais voilà ces innovations sont ils fait avec l'intention de rendre la vie du peuple meilleur?......Ou est ce pour avoir ses propres satisfactions...ses propres distractions?........Puis cela fait grand....fait de l'effet......
Alors le peuple se sent abandonnés, il est là devant les merveilles de la technologie , mais leur vie continue comme avant...Que faire pour le faire comprendre?
C'est là la question difficile à résoudre.
Le dire, réagir ....?
Courage à tous, j'espère qu'un jour quelqu'un aura la lumière et la volonté de dire quelles sont les réelles priorités.....et d'agir en conséquence.
Amicalement

Voyageuse

Bravo......

C'est avec quelques retard que je réagit aux belles festivités du 15 août. Mais voilà l'internet m'a aussi abandonné pendant quelques jours.
C'est donc avec joie que j'ai découvert que la fête de la Sainte Vierge a été magnifique a Inongo.
Assez souvent je me suis dis, et l'Institut Maris Stella? Il y a quelques années j'avais été touchée par l'existance de l'école. Se dévoué à ceux qui n'ont rien, qui sont laissés pour compte est une magnifique tâche. Jésus a dit " Ce que vous faites aux plus petits des miens, c'est a moi que vous le faites"
Aujourd'hui il y a là une réalisation de la parole de Jésus avec au bout un magnifique résultat. C'est lui qui guide, c'est nous qui mettons nos pas dans ses pas et réalisons ainsi un monde meilleur.
Bravo à tous ceux qui se sont dévoués, leur tâche est grande, et o combien difficile. Tenir compte de chacune de ces enfants qui vous sont confiés; leur caractère, leur problème familiaux , leurs révoltes devant l'injustice de la vie n'est pas chose aisée.
Et puis la magnifique tâche de d'éléver la femme, d'apprendre aux mamans qu'elles aussi ont leur rôle à jouer dans la construction du pays, dans la vie de leur famille....Magnifique !
C'est avec admiration que je dis à chacun de vous Merci, merci pour votre exemple !
Avec toutes mes amitiés.

Voyageuse

quelle joie....

Posted by Picasa

5 chantiers: lequel est premier?






















La cité d'Inongo est en ebullition, car dans deux jours arrive du materiel pour la télévision. Inongo sera connecté avec Kinshasa et pourra capter la tèlévision. Evidemment, c'est la fierté pour Inongo qui se sent desenclavé.
Mais les questions qui viennent à l'esprit sans trop refléchir: comment les paysans acheteront-ils le televiseur qui coute à peu près un an de salaire. Comment alimenter ce televiseur. Le moteur qui fera fonctionner avec l'antenne, comment sera -t-il alimenté, avec quel budget.
Entre temps, le paysan attend son chantier : la route pour eveacuer ses produits, pour voyager ...
Les deputés font don des radios aux populations ou des antennes paraboliques sans se préoccuper du reste. Mais, les paysans attendent leurs chantiers. Les vrais.

Vous avez dit cinq chantiers.
Posted by Picasa

lundi 16 août 2010

Une finaliste !





















C'est Niclette qu'elle s'appelle. Elle est sourde muette et a obtenue hier, avec les deux autres, son brevet au centre Maris Stella.
Assidue à la formation, elle a etonné ses encadreurs et les membres du jury.
Posted by Picasa

Mot de la soeur Directrice


Mot de circonstance de la sœur Charlotte Umba, directrice du centre Maris Stella à l’occasion de l’inauguration et bénédiction de la concession du cenntre ce dimanche 15 aout 2010.

Son excellence Mgr Philippe NKiere, évêque d’Inongo

Son excellence Mgr Léon lesambo, évêque émérite d’Inongo

Monsieur le commissaire de district de Mai ndombe

Révérende Mère Générale SCIC

Ma sœur supérieure de St Joseph de Calasanz

Monsieur les abbés

Révérends frères,

Révérendes sœurs

Distingués invités

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs,

Distingués invités,

La joie d’aujourd’hui est un événement pour le centre Maris Stella qui partage avec vous la joie de l’obtention d’une concession, mieux de son patrimoine propre. La date du 15 aout marque son inauguration, sa bénédiction par son Excellence Monseigneur Philippe Nkiere, évêque d’Inongo. La remise de brevets de fin d’études pour la première promotion du centre est l’un des événements que nous allons vivre tout à l’heure.

Chers invités,

Maris Stella est un centre de formation professionnelle et de promotion féminine pour le développement organisé et géré par les sœurs Congolaises de l’Immaculée Concption. Il est privé et agrée, il est baptisé Maris Stella quine traduit par « Etoile de la mer ». Le centre prend donc La sainte Vierge Marie comme modèle de vie, comme patronne. En voici l’historique.

Cette institution est le fruit d’une longue histoire vécue par une sœur, présente devant vous, dans le cheminent de sa vie religieuse. Tout est parti en 1977 à Makaw, une paroisse située sur le Kasaï. C’était la première mission d’affectation après le noviciat. En sa qualité d’initiatrice de Bilenge ya Mwinda, elle a encadré 12 jeunes garçons et filles désœuvrés et non scolarisés. Cette tache lui a inspiré beaucoup d’expérience dans la vie des jeunes. Le changement opéré dans le comportement de ces jeunes l’a fort marquée : ils ont su se prendre en charge eux-mêmes : chacun d’eux s’est trouvé un métier pour pouvoir dignement gagner a vie. Beaucoup parmi eux se sont engagés dans des mariages et d’autres sont bien épanouis en foyers heureux.

En 1981, mutée pour Inongo, la même sœur a été inspirée par la parole de Jésus que nous trouvons dans Luc 9, 56 : « Je suis venu appeler non les justes mais les pécheurs »

Soutenue par Mgr Léon Lesambo, par le curé de la paroisse St Albert, le Père Jules, CICM et également par des consœurs, j’ai entrepris l’encadrement des jeunes filles ouvrières, célibataires et des filles mères désœuvrées. Ici aussi comme à Makaw, plusieurs conversions se sont opérées. Ensuite comme religieuse j’ai connue des mutations successives.

Rappelée de nouveau à Inongo en 2001, quelques filles m’ont abordé pour réclamer leur encadrement. J’ai posé le problème à la hiérarchie.

Toutes, nous étions touchées en voyant les jeun es dont la plupart sont des filles de 15 à 25 ans désemparées, vivre en conflits continuels avec les parents certaines n’ont pas eu la chance de poursuivre leurs études soit à cause du divorce des parents soit par manque des moyens financiers ou encore à l’irresponsabilité de parents ou d’elles-mêmes. Alors s’ouvrent pour ces jeunes la voie de la débauche, de l’ivrognerie, de la mendicité, de vol …avec toutes les conséquences, comme les enfants non désirés, les avortements provoqués, les maladies sexuellement transmissibles, les enfants mal nourris, le sida et enfin la mort.

Devant une telle situation, rester indifférent serait pour nous non seulement une faute grave contre la dignité humaine, mais également contre le sens même de notre charisme.

En effet, nous sommes appelés comme religieuse de la congrégation des sœurs Congolaises de l’Immaculée conception à vivre et témoigner par le célibat consacré, l’amour de Dieu et celui du prochain. Et nous essayons de la faire non seulement en parole mais aussi par les différentes œuvres telles l’enseignement, la santé, catéchèse et tout apostolat jugé bon par l’évêque du lieu.

Cela nous est devenu une nécessité de travailler à la promotion intégrale de ces jeunes pour les rendre autonomes et capables de se prendre en main en toute vraie liberté du cœur, de corps et de l’Esprit au lieu de tout attendre d’un homme.

En effet, nous sommes conscientisées, cette prise de conscience nous a conduits à voir, juger et agir. Aussi, avec l’accord de la hiérarchie, j’ai accepté la mission après ma formation à EBES à Kinshasa/Gombe, que j’ai compris de créer un centre de formation à Inongo.

Avec l’accord de la hiérarchie de la congrégation et de l’évêque le centre fut créé en 2001. Au départ, le centre était purement professionnel. Et à la longue, à partir du 05 novembre 2005, le Centre est devenu privé et agrée par un arrêté du Ministre des affaires sociales qui dans une autre lettre du30 mars 2005, a confié au centre deux projets, à savoir :

La sécurité alimentaire, et

La promotion, l’encadrement des jeunes plus spécialement les jeunes filles mères désœuvrées et orphelines.

Dans le domaine de la didactique, Maris Stella comprend trois volets :

L’alphabétisation

Les sections organisées, et

L’action féminine ou foyer.

Il y a 3 sections organisées :

La nutrition qui va de paire avec l’art ménager pour répondre au vœu de sécurité alimentaire ;

L’hôtellerie pour l’accueil

La coupe couture et la broderie.

Les deux derniers aspects et l’alphabétisation répondent au voeu de la promotion humaine des jeunes filles mères

La durée de la formation est de 4 ans : 3 ans des cours et 1 de pratique professionnelle. Pour chaque option, il existe un programme des affaires sociales qui détermine la grille-horaire et les différentes matières à enseigner.

Parlons maintenant de son lieu de fonctionnement. Au début, les cours se donnaient sous les vérandas des maisons des SCIC. Deux ans après, la paroisse St Albert a cédé provisoirement l’ancien bureau de l’Inspection diocésaine, a coté de la cathédrale. Dans l’entre temps, les SCIC se démenaient pour trouver au centre un terrain avec des bâtiments scolaires propres. Ce lieu a été choisi et les travaux de construction ont vu le jour.

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous étions obligées de venir fonctionner dans ces assises avant même la bénédiction par Monseigneur l’Evêque et le finissage des travaux de construction. Nous sommes maintenant enfin dans la concession propre au centre Maris Stella.

Quant aux cours, ils sont assurés par 11 animateurs encadreurs secondés par 5 mamans pour le service de foyer. Par la fréquentation : cette année scolaire qui s’achève, le centre a encadré 76 jeunes filles et 45 mamans. Dans la déperdition, nous regrettons deux cas de folie.

A part l’encadrement des filles, le centre Maris Stella s’occupe aussi des mamans ; une action féminine ou le foyer s’exerce.

Cette section voudrait libérer les mamans de certaines normes révolues de la coutume.

Il faudra que les mamans deviennent libératrices de leurs familles. C’est ainsi que les actions suivantes sont menées pour elles :

Initiation au petit commerce, tenue du budget familial ;

Fabrication de savon de ménage, produits de nettoyage, la pâtisserie ;

Exercice sur des recettes complètes pour la nutrition, l’équilibre alimentaire ;

Initiation à la couture, tricotage, broderie

Exercice de service de table, literie et l’hôtellerie, potager ;

Sensibilisation et motivation aux activités de l’Eglise : catéchèse, Renouveau, légion de Marie sans oublier l’amour patriotique.

Du point de vue financier, signalons que les élèves ne payent pas les frais scolaires. La raison est qu’elles ne sont pas supportées, pou beaucoup, par leurs parents. Leur exiger de payer les frais scolaires, c’est les exposer au mal.

Le centre est soutenu financièrement par les SCIC. Nous n’oublions pas l’appui matériel pour une fois de l’Unesco, Unicef, du ministre des affaires sociales et du diocèse d’Inongo par le canal de l’abbé Lucien Ilibi.

Notre projet est ‘obtention d’un atelier et d’une hôtellerie pour la pratique professionnelle. Le centre dispose de beaucoup des machines à coudre.

Chers invités,

Le centre Maris Stella, dans sa logique, voudrait mettre en pratique les deux adages suivants :

« Si vous me donnez du poisson, j’aurai faim. Mais si vous m’apprenez à pécher, je n’aurai plus faim »

Eduquer un homme, c’est éduquer une personne. Mis éduquer une femme, c’est éduquer une société ou une nation.

C’est cela qui justifie l’identité de ce centre.

Bien chers invités,

Nous ne pouvons terminer notre adresse sans toute fois remercier son Excellence Mgr Léon Lesambo pour ses encouragements, lui qui a donné son accord pour cette initiative. Nos remerciements vont au Père Jules van Moerckeke, ancien curé de St Albert : il nous a beaucoup soutenue et conseillée.

Nous exprimons le même sentiment de gratitude à vous, Mgr Philippe NKiere. Dès votre arrivée dans le diocèse, vous avez exprimé votre joie en disant, nous citons : « Je croyais tut trouver à Inongo, sauf cela ». Vous avez ainsi bien senti le bien fondé de l’œuvre et vous avez mis la main dans la pate par votre conscientisation et vos multiples conseils.

A vous Mère Générale et chérées consœurs,

Les filles que nous sommes appelées à former affichent de fois un comportement qui laisse à désirer, qui décourage car c’est l’âge problématique. Mais, il faut cheminer avec elles. C’est l’œuvre que le Seigneur a placé sur notre chemin. Pardonnez leurs imperfections. Continuez à soutenir davantage cette œuvre qui donne aujourd’hui ces premiers fruits : 3 brièvetés. A vous tous nos sincères remerciements pour toutes les actions que vous avez posées et que vous poserez à l’avenir.

A vous agents de l’Etat,

Avec un accent plus particulier au groupe des affaires sociales, nous vous remercions pour les multiples contacts qui permettent une bonne collaboration, une certaine ouverture. Nous vous invitons à une sensibilisation accrue au niveau des jeunes qui vagabondent dans notre cité d’Inongo.

Ce centre est déjà un acquis, il est capable d’accueillir beaucoup d’apprenants.

A vous, le personnel enseignant de Maris Stella,

Vous qui peinez jour pour jour pour former ces jeunes, veuillez trouver en ce moment nos sincères remerciements et félicitations pour le rendement. Le travail que vous faites est un vrai apostolat. Que le Seigneur notre grand bienfaiteur vous récompense au centuple.

A vous chers élèves finalistes,

Lors du jury tant oral qu’écrit, vous avez épaté les examinateurs. Vous avez ainsi maitrisé les enseignements.

Tout à l’heure vous allez recevoir le fruit après 4 ans d’encadrement, d’effort intellectuel. Nos sincères félicitations. Nous osons croire que vous allez faire preuve de ce que vous avez appris partout où vous irez. Bonne chance.

A tous ceux et toutes celles qui de près ou de loin soutient spirituellement, matériellement ou financièrement le centre Maris Stella, nous réitérons nos sincères remerciements. Encore une fois grand merci à vous tous présentes en ce lieu.

Que Dieu notre père vous récompense poutre tout l’encouragement que vous nous témoignez aujourd’hui. Merci.

Sœur Charlotte Umba

Directrice du centre.

samedi 14 août 2010

Ordination sacerdotale à Sanga sanga, Une première

le 12 septembre 2010 aura lieu à la paroisse Ste Famille ( sanga sanga) l'ordination sacerdotale du Père Didier Mbo Mokuba, missionnaire combonien et originaire de sanga sanga .
La paroisse de Sanga sanga est la deuxième paroisse de la cité de Bokoro. Créee en 1966 par le Père J. Van Orshoven (CICM) , cette paroisse a été dirigée à un moment par un même curé que celui de Ste Croix/Bokoro.
En 2006, elle eut son propre curé.
Toutes les ordinations, meme pour ceux de Sanga sanga ont toujours eu lieu à Bokoro (ste Croix).


vendredi 13 août 2010

Joyeux anniversaire

Joyeux anniversaire aux abbés Béni Mayo et Henri Godé MbawMbaw qui fêtent aujourd'hui leur 10 ans de sacerdoce.
Ad multos annos.

Enfin, arrivé








Le minibus tant attendu est arrivé à Kinshasa. Ce minibus a été obtenu pour aider les pretres qui vont à Kinshasa en soins médicaux de se deplacer pour aller à l'hopital.
C'est grace aussi à Mme Suzanne Ngipenge (Suzy) qui s'est coupée en 4 pour mener les demarches necessaires ( acheter, expedier ).
Nous lui en savons gré.
C'est une joie et ce minibus sera un grand soulagement.
On sait combien le transport est un casse tete.
Posted by Picasa

mercredi 11 août 2010

Au bout du tunnel!

On peut dire, pour reprendre une expression : "on est sorti de l'auberge".
l'abbé José Monshengwo, l'économe diocésain, est revenu aujourd'hui de Kinshasa et est revenu aussi avec le nouveau router qu'il a ramené de Rome.
Maintenant nous sommes de renouveau connectés et nous espérons que ce sera pour longtemps.
Merci à tous ceux qui ont contribué à nous connecter encore.

contact

Nous demandons à Mr Donat Massanga de nous contacter à hokwanem@yahoo.fr ou eveche_inongo@yahoo.fr
Mgr l'Évêque voulait prendre contact avec lui.
Abbé Henri Godé MbawMbaw
secrétaire Chancelier
Diocèse d'Inongo.

vendredi 6 août 2010

Mgr Jan Van Cauwelaert














Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire sacerdotal
de Mgr Jan Van Cauwelaert. Ordonné prêtre le 6 Août 1939,
il fête ses 71 ans de prêtrise.
Il est le premier Evêque du diocèse d'Inongo.
Né en 1914, Mgr Van Cauwelaert vit actuellement en
Belgique dans la maison de retraite des Pères de Scheut à
Shilde.


"Bon Anniversaire Sacerdotal Mgr Van Cauwelaert, et que
Le Seigneur vous garde encore longtemps parmi nous.


Pour les lecteurs qui aimeraient mieux connaître Mgr Van Cauwelaert
et qui comprennent le Néerlandais, ils peuvent lire un entretien donné par lui le 13 janvier 2010.
sur le site de Congo forum, sous la rubrique " reportages" avec le titre " Mgr Van Cauwelaert praat over Congo"
C'est admirable de lire la vision qu'a cet homme de 96 ans
et comme il parle avec Amour du Congo. Oui il à l'espoir et à foi dans l'avenir du Congo. Après son retour au pays "Le Congo et les congolais n'ont jamais quitté son esprit"

Il termine cet entretien " Personne ne peut s'imaginer Dieu. J'attends qu'après ma mort ; être accueilli par Son Amour, cet Amour
où nous sommes tous un et qui rend tout le monde heureux"( traduction du Néerlandais)

Merci Mgr Van Cauwelaert pour votre travail réalisé chez nous à Inongo.
La photo ; 1) Mgr Van Cauwelaert Evêque à Inongo
2) Mgr Van Cauwelaert avec Ya Philippe à SchildePosted by Picasa

lundi 2 août 2010

Anniversaire sacerdotal

Aujourd'hui nous fêtons l'anniversaire sacerdotal de Ya Philippe notre Evêque.
Ya Philippe a été ordonné prêtre le 2 août 1964.
Nous lui souhaiton "bon anniversaire" et que Le Seigneur continue par le guider sur sa route
Posted by Picasa

Bon anniversaire


Ya Philippe bonjour,

Il y a 46 ans déjà que vous vous êtes mis en marche
sur la route de l'Evangile, à la suite de Celui qui vous a appelé.
Les pauvres, les exclus, les abandonnés ont toujours eu vos préférences.
Votre fondation "Ekolo Ya Bondeko" ( peuple de fraternité) et votre vie près du peuple en est le témoignage.
Nous vous souhaitons de tout coeur "bon anniversaire sacerdotal" et demandons au Seigneur qu'il vous garde et vous soutienne tout au long de votre chemin.

Vos amis : Jean- Bénédicte- Henry et Marie
Posted by Picasa

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)