vendredi 30 juillet 2010

L'A.Jean Willy Bomoi est bien arrivé à Kinshasa

L'A.Jean Willy Bomoi était bien arrivé hier à Kinshasa dans les après-midi.
Aujourd'hui est prévue à 14 heures la levée du corps de la morgue et l'exposition au terrain de la paroisse Marie Auxiliatrice/Masina.A 19 heures,la messe des funérailles sera célébrée par Mgr Philippe Nkiere,notre éveque,accompagné de Mgr Jean Bolengo ,de tous les confères pretres d'Inongo à Kin et autres.
Demain à 10 heures,l'A.Jean Willy présidera la messe des funérailles.Puis s'en suivra l'enterrement de notre chère et regrettée maman au cimetière de Kinkole où elle reposera aux cotés du papa.
Que nos prières accompagnent toute la famille.

mercredi 28 juillet 2010

Je viens d'apprendre.....

Mr l'Abbé Jean Willy,


Je viens d'apprendre la triste nouvelle qui vous a touché...Ce deuil nous désole tous.
Je souhaite par la présente vous faire savoir que, mon amitié vous accompagne dans cette épreuve et que du fond du coeur, je vous exprime mes condoléances les plus sincères.

Le votre Ir Donatien Bile



Je veux m'associer à tous ceux qui prennent part à votre douleur.
Veuillez recevoir mes très sincères condoléances et croire en mes respectueux sentiments.

Les mots n'y pourront rien, Néanmoins croyez en notre affectueux soutien dans cette terrible épreuve.

Le malheur qui vient de toucher votre famille nous a pétrifiés.
Nous sommes de tout coeur avec vous. Soyez assurés de notre chaleureuse sympathie et de notre indéfectible amitié.

Le votre Ir Donatien Bile

Je voyage ce soir pour Kinshasa


Merci à tous pour le mot des condoléances. Ce soir, je voyage pour Kinshasa. L'arrivée est prévue le jeudi 29 à 12h30 avec l'Ethiopian Airlines.
Vendredi 30, le corps sortira de la morgue des cliniques Bondeko vers 12h00, destination le terrain de Marie Auxiliatrice où se tiendra à Masina abattoir, la veillée mortuaire.
18h00, messe présidée par Mgr l'évêque Philippe Nkiere.
Samedi 31 Juillet, messe à 10hoo que je présiderai, assisté de tous les confrères présents à Kin puis inhumation du corps au cimetière de Kinkole aux cotés de papa. A Kin , je suis joignable au num 00243819258650.

Photos: une des dernières photo faites avec maman sur son lit d'hôpital , quelque jours après la mort de papa .

Oui c'est dur....

Ha oui, c'est dur cher Jean Willy, du courage et surtout
vis ces épreuves dans la foi comme prêtre. Consolide la famille et assure-toi de nos prières. Puisse l'âme de votre chère maman reposer en paix et qu'avec celle du papa qui vient juste de nous quitter. Que Dieu par eux, solidifie l'unité de vos familles. Cher grand, du courage et je vous exprime ma sympathie. Tiens bon et que les saints du ciel l'accueillent dans la splendeur de Dieu.


Père José Mbianshu,msc

mardi 27 juillet 2010

Femme-mère, je te dirai à jamais le chant de ma reconnaissance!


La vie des hommes.

Ce matin: un coup de fil de Mgr l'évêque à partir de Kinshasa. C'était pour m'annoncer le décès de maman aux cliniques Bondeko.
Le 24 Mai, dans ce même hôpital, mourrait papa, un jour seulement après son hospitalisation.
Le coup a été dur pour maman. Les médecins ont fait ce qu'ils pouvaient faire. Nous avions demandé à Dieu dans nos prières que sa volonté soit faite. Maman s'en est allée.
Femme-mère, je te chanterai toujours le chant de ma reconnaissance.
Jean-Willy

Photo: Avec mes parents , Décembre 2009

papa

maman

Ce n'est qu'un au revoir

Un jour nous nous reverrons.

A l'intercession de la Vierge mère,
de St Michel et
de tous les saints amis

Nous vous confions. Banzelu ba Mokonzi,bakamba bino o paradizu!

Merci!
Posted by Picasa

La maman de l'A.Jean Willy Bomoi nous a quittés ce matin

Avec profonde peine, nous tenons à vous informer che la maman de notre frère et ami l'A.Jean Willy Bomoi ,hospitalisée ces derniers temps aux cliniques Bondeko de Kinshasa,vient de nous quitter ce matin.Et cela après le décès du papa Michel Bomoi il y a à peine un mois et demi.
L'A.Jean Willy qui devrait déjà voyager pour Kinshasa la semaine passée et n'avait pas pu par manque de place dans les avions ,s'y rendra demain pour les funérailles.
Nous recommandons notre regrettée maman et toute la famille qui vit ce drame à vos prières.
Resquiescat in pace!

lundi 26 juillet 2010

Une nouvelle publication sur le Mai-Ndombe

Vient d'apparaitre chez l'Harmattan un livre sur l'évangélisation du Mai-Ndombe.

L'évangélisation du Mai-Ndombe au Congo -Kinshasa.
Histoire, difficultés présentes et inculturation.

Le livre coûte 31 euros. Il peut être commandé par internet aux éditions l'Harmattan ou pour ceux qui habitent l'Italie à :

L'Harmattan, Italia

Via Degli Artsti 15

10124 TORINO



Auteur: abbé Jacques Mpia Bekina

dimanche 25 juillet 2010

Lomingo la zomi na nsambo o mobu.





17e dimanche du Temps Ordinaire

Nzembo: Bosenge bakopesa bino e, boluka mpe bokozwa e, bobete ndako bakofungolela bino e.

1. Nani, nani o kati ya bino batata e, akopesa mwana nyoka soki asengi limpa, tata wa bino o likolo, akopesa Elimo soki bosengi e.

Compositeur: abbé Jean Paul Issay

1ère lecture : Gn 18, 20-32

Les trois visiteurs d'Abraham allaient partir pour Sodome. Le Seigneur dit : « Comme elle est grande, la clameur qui monte de Sodome et de Gomorrhe ! Et leur faute, comme elle est lourde ! Je veux descendre pour voir si leur conduite correspond à la clameur venue jusqu'à moi. Si c'est faux, je le reconnaîtrai. » Les deux hommes se dirigèrent vers Sodome, tandis qu'Abraham demeurait devant le Seigneur. Il s'avança et dit : « Vas-tu vraiment faire périr le juste avec le pécheur ? Peut-être (...).

Psaume : Ps 137 (138), 1-2a, 2bc-3, 6-7ab, 7c-8

De tout mon coeur, Seigneur, je te rends grâce : tu as entendu les paroles de ma bouche. Je te chante en présence des anges, vers ton temple sacré, je me prosterne. Je rends grâce à ton nom pour ton amour et ta vérité, car tu élèves, au-dessus de tout, ton nom et ta parole. Le jour où tu répondis à mon appel, tu fis grandir en mon âme la force. Si haut que soit le Seigneur, il voit le plus humble ; de loin, il reconnaît l'orgueilleux. Si je marche au milieu des angoisses, tu me fa (...)

2ème lecture : Col 2, 12-14

Frères, par le baptême, vous avez été mis au tombeau avec lui, avec lui vous avez été ressuscités, parce que vous avez cru en la force de Dieu qui a ressuscité le Christ d'entre les morts. Vous étiez des morts, parce que vous aviez péché et que vous n'aviez pas reçu de circoncision. Mais Dieu vous a donné la vie avec le Christ : il nous a pardonné tous nos péchés. Il a supprimé le billet de la dette qui nous accablait depuis que les commandements pesaient sur nous : il l'a annulé en le clouan (...)

Evangile : Lc 11, 1-13

vendredi 23 juillet 2010

Quand on regarde......





Devant la beauté de la nature on reste silencieux......
Car il y a là le mystère de la création....
Le soleil brille et il sera toujours là pour nous rechauffer....

Et nous ! ne pouvons nous pas être un peu soleil pour les autres....
Ne pouvons nous pas essayer que ceux que nous rencontrons
partent avec un peu plus de soleil dans leur coeur ....

Ce petit poisson qui se protège du soleil trop chaud,
Est sûrement déjà un petit soleil pour ces parents
Pour ceux qui l'entourent et l'aiment

Croyons au soleil, Il reviendra toujours.....

Bonne soirée

Voyageuse

Petit poisson deviendra grand....


J'ai chaud et pour cela je me sers de ce para soleil.

Je suis toute petite mais un jour je deviendrai grande.

Petit poisson deviendra grand, pourvu que Dieu lui prête vie, dit-on.

mardi 20 juillet 2010

La beauté du paysage!

Contemplons s ici le lever et le coucher du soleil a Makaw, paroisse Ste Thérèse de l'enfant Jésus.


Puisse ce soleil briller dans les cœurs.
Puisse ce soleil consoler les cours qui sont dans le noir!
Puisse ce soleil rappeler Le Soleil levant dans la nuit de notre monde !

dimanche 18 juillet 2010

Lomingo la zomi na motoba o Mobu.


16e dimanche du Temps Ordinaire


O makolo ma Yezu, elembo ya liloba e, bakobotolo ye yango te . Maria afandaki o makolo ma Yezu mpe azalaki koyoka ye.

nzembo:

R) Marta, Marta, Marta, Maria aponi, eye eleki malamo, bakobotolo ye yango te.

1. O Makolo ma Yezu, elembo ya liloba e, Bakobotolo ye yango te

Compositeur: abbé Jean-Paul Issay

Prière:
En ce dimanche, nous nous tournons vers toi, Seigneur. Comme Abraham, comme Marthe et Marie, nous voulons t'accueillir de notre mieux dans notre maison et notre cœur. Nous sommes à ton service et à ton écoute. Rends-nous attentifs comme Marie et serviables comme Marthe pour que beaucoup, autour de nous, se réjouissent de ta visite. AMEN

1ère lecture : Gn 18, 1-10a

Aux chênes de Mambré, le Seigneur apparut à Abraham, qui était assis à l'entrée de la tente. C'était l'heure la plus chaude du jour. Abraham leva les yeux, et il vit trois hommes qui se tenaient debout près de lui. Aussitôt, il courut à leur rencontre, se prosterna jusqu'à terre et dit : « Seigneur, si j'ai pu trouver grâce à tes yeux, ne passe pas sans t'arrêter près de ton serviteur. On va vous apporter un peu d'eau, vous vous laverez les pieds, et vous vous étendrez sous cet arbre. Je vais ch (...)

Psaume : Ps 14 (15), 1a.2, 3b-4b, 5

Seigneur, qui séjournera sous ta tente ? Celui qui se conduit parfaitement, qui agit avec justice et dit la vérité selon son coeur. Il ne fait pas de tort à son frère et n'outrage pas son prochain. A ses yeux, le réprouvé est méprisable mais il honore les fidèles du Seigneur. Il prête son argent sans intérêt(..)

2ème lecture : Col 1, 24-28

Frères, je trouve la joie dans les souffrances que je supporte pour vous, car ce qu'il reste à souffrir des épreuves du Christ, je l'accomplis dans ma propre chair, pour son corps qui est l'Église. De cette Église, je suis devenu ministre, et la charge que Dieu m'a confiée, c'est d'accomplir pour vous sa parole, le mystère qui était caché depuis toujours à toutes les générations, mais qui maintenant a été manifesté aux membres de son peuple saint. Car Dieu a bien voulu leur faire c

Evangile: Lc 10, 38-42

Alors qu'il était en route avec ses disciples, Jésus entra dans un village. Une femme appelée Marthe le reçut dans sa maison. Elle avait une soeur nommée Marie qui, se tenant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole.
Marthe était accaparée par les multiples occupations du service. Elle intervint et dit : « Seigneur, cela ne te fait rien ? Ma soeur me laisse seule à faire le service. Dis-lui donc de m'aider. » Le Seigneur lui répondit : « Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée. »

vendredi 16 juillet 2010

Aujourdh'ui 16 Juillet, fête de Notre Dame du Mont Carmel

Aujourdh'ui 16 Juillet, fête de Notre Dame du Mont Carmel

Nous vous saluons et nous vous bénissons, Immaculée Vierge Marie, foyer de tendresse et de miséricorde. Le Seigneur a donné à l'Ordre du Carmel la joie de porter votre nom et de trouver en vous une Mère et un modèle.

Par votre prière maternelle, venez donc à notre secours afin que notre Père du Ciel nous prenne tels que nous sommes, mais nous aide à devenir comme Il veut que nous soyons.

Apprenez-nous à contempler avec vous votre Fils Jésus en méditant fidèlement son Évangile, pour que nous aimions nos frères et sœurs de l'univers avec son propre Coeur et que nous les attirions à Dieu en donnant pour eux notre vie.

Que l'Esprit-Saint, sous la protection de votre Scapulaire, nous assure le bonheur et la paix et nous conduise, nuit et jour, à la Montagne Véritable qui est le Christ Notre Seigneur.

Amen

* Joyeux anniversaire de naissance à l'abbé Henri Godé MbawMbaw, secrétaire chancelier
* Mgr l'évêque regagne Kinshasa demain à partir de la Belgique. Il est joignable au num. 0032493325842
* Mgr Evariste Mputu est en vacances à Monaco
* L'abbé Jean-Marie Ntesa, responsable diocésain de caritas et développement est arrivé à Rome ce matin.

Pensées du jour

Quand on tient la main des pauvres,on prépare les chemins de la paix.

( Mgr Jacques Gaillot)

jeudi 15 juillet 2010

Le courage de notre peuple!

Le peuple acculé, plus de véhicules pour le transport.

ici l'on voit des porteurs entrain de transporter les marchandises d'un commerçant . Il s parcoureront 78 km en tirant la charette. Cela devient la mode dans notre contrée. Que l'on pense aux voyageurs de Lokolama qui doivent arriver à Oshwe, à ceux de Ibamba qui doivent rejoindre Kiri, à ceux de Ntandembelo pour Nioki, à ceux de Kemba pour Bokoro.

mardi 13 juillet 2010

L'abbé José Monsengo à Rome



Notre abbé économe, l'abbé José Monsengo, est arrivé cet avant midi à Rome. Il est joignable au numéro suivant:00393349567749.

Bon séjour à Rome cher abbé.

Debut de la publication des examens d'Etat





Depuis hier lundi le 12 Juillet, les résultats des épreuves de fin d’études secondaires, édition 2009-2010 sont rendus publics .

La publication a commencé avec la ville de Kinshasa pour s’étendre ensuite en provinces. Les voies habituelles de publication de ces résultats sont les services de télécommunication.

A lire sur le site: www.eduquepsp.org

lundi 12 juillet 2010

La vie consacrée...nos religieuses diocésaines de l'Immaculée Conception de Marie!

Dans un institut de vie consacrée peut être admis tout catholique animé de l'intention droite, qui possède les qualités requises par le droit universel et le droit propre, et qui n'est retenu par aucun empêchement ( Can.597 CIC 1983)



Can. 607 - § 1. En tant que consécration de toute la personne, la vie religieuse manifeste dans l'Église l'admirable union sponsale établie par Dieu, signe du siècle à venir. Ainsi le religieux accomplit sa pleine donation comme un sacrifice offert à Dieu, par lequel toute son existence devient un culte continuel rendu à Dieu dans la charité.





§ 2. L'institut religieux est une société dans laquelle les membres prononcent, selon le droit propre, des vœux publics perpétuels, ou temporaires à renouveler à leur échéance, et mènent en commun la vie fraternelle.

§ 3. Le témoignage public que les religieux doivent rendre au Christ et à l'Église comporte la séparation du monde qui est propre au caractère et au but de chaque institut. ( Can 607-609 CIC 1983).

dimanche 11 juillet 2010

Lomingo la zomi na mitano o Mobu


15e dimanche du Temps Ordinaire

Eyenga ya mosamaritano molamo ( dimanche du bon samariatin).
"Moto moko akweyaki o maboko ma bato babe: babeti ye mpe babwaki ye pembeni ya nzela"...

1ère lecture : Dt 30, 10-14

Psaume : Ps 18 (19), 8, 9, 10, 11

2ème lecture : Col 1, 15-20

Evangile : Lc 10, 25-37

Pour mettre Jésus à l’épreuve, un docteur de la Loi lui posa cette question : « Maître, que dois-je faire pour avoir part à la vie éternelle ? » Jésus lui demanda : « Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ? Que lis-tu ? » L’autre répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même. » Jésus lui dit : « Tu as bien répondu. Fais ainsi et tu auras la vie. » Mais lui, voulant montrer qu’il était un homme juste, dit à Jésus : « Et qui donc est mon prochain ? » Jésus reprit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits ; ceux-ci, après l’avoir dépouillé, roué de coups, s’en allèrent en le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit ; il le vit et passa de l’autre côté. Mais un Samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de pitié. Il s’approcha, pansa ses plaies en y versant de l’huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent, et les donna à l’aubergiste, en lui disant : ’Prends soin de lui ; tout ce que tu auras dépensé en plus, je te le rendrai quand je repasserai.’ Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain de l’homme qui était tombé entre les mains des bandits ? » Le docteur de la Loi répond : « Celui qui a fait preuve de bonté envers lui. » Jésus lui dit : « Va, et toi aussi fais de même. »

Prière d’introduction

Père du ciel et de la terre, je veux que ma foi en toi soit très forte, qu’elle devienne la lampe qui guide mes pas. J’espère et j’ai confiance : ta grâce me soutiendra dans les temps d’épreuves et de combats. Je t’aime et veux te le montrer en partageant ton amour avec ceux que je rencontrerai.

Demande

Seigneur Jésus, remplis mon cœur de ton amour. Fais-moi brûler de ce désir de partager cet amour avec mon prochain, même celui avec lequel j’ai le plus de difficulté.

Points de réflexion

1. Une leçon importante. Nous apprenons une leçon bien importante dans l’Evangile d’aujourd’hui. Il ne suffit pas d’être « bons ». Nous pouvons observer tous les commandements de Dieu, ses préceptes et ses lois, mais si nous n’avons pas la charité et ne partageons pas cette charité, nous ne sommes pas les chrétiens que Jésus attend. Les apparences extérieures de la religion ne suffisent pas. Il faut permettre à l’amour de Dieu de nous pénétrer et de nous transformer de l’intérieur.

2. Savoir saisir l’occasion. Chaque jour nous avons beaucoup d’occasions de pratiquer la charité chrétienne. Malheureusement, nous n’en profitons pas toujours à cause de notre égoïsme, de notre respect humain ou de notre vanité. Il faut se dégager de ce piège et commencer à aimer tous et chacun, comme Jésus nous le demande, sans condition, sans exception. Y a-t-il quelqu’un dans mon entourage qui n’a pas ressenti récemment la charité de Dieu à cause de moi ? La voilà l’occasion !

3. La joie de l’accomplissement. Grande est la récompense ! En se donnant, nous sommes comblés. Nous en avons tous fait l’expérience un jour ou l’autre dans notre vie. Il y a une certaine joie à donner, à aimer sans condition et sans rien chercher en retour. Ne laissons pas l’esprit du monde nous convaincre du contraire. Etre pleinement humain, c’est cela être chrétien. Nous sommes créés pour aimer Dieu et nous devons l’aider à répandre cet amour dans tout homme. Voilà ce dont le monde a tant besoin aujourd’hui.

4.Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, fais de moi un instrument de ton amour. Je voudrais en donner à tant de personnes autour de moi, qui sont assoiffées de ce véritable amour. Accorde-moi aussi la force d’aimer ceux que je pourrais considérer comme « ennemis » en ce moment. Ton amour me pousse à aller vers ces personnes aussi.

5. Résolution Je ferai un geste de bienveillance envers une personne avec laquelle je ne m’entends pas très bien, afin d’aimer comme Jésus aimait.

samedi 10 juillet 2010

A tous les ressortissants de la mission Catholique Ste Croix /Bokoro et à tous les hommes de bonne volonté...

Fondée en 1910 par le révérend Père Jules Dens de CICM, la mission catholique Sainte Croix Bokoro occupait l'espace géographique compris entre l'actuelle paroisse d'Oshwe et l'actuelle paroisse de Mushie et de la rivière Kasai à la rivière Lukenie / Mfimi jusqu'à Molibampe et Lolabu.




En cette année 2010, la mission de Bokoro accomplit 100 ans d''existence. A cette fin, la paroisse Ste Croix Bokoro, héritière de la mission du même nom, en parfaite communion avec la paroisse sœur de Sangasanga, Ste Famille, organise une grande messe d'action de grâce et des festivités grandioses pour inaugurer l'année du centenaire de la mission.
C'est pourquoi le comité organisateur du centenaire lance un appel pathétique à tous les ressortissants de l'espace ci-haut décrit, en général , à tous ceux de la paroisse Ste Croix et sainte Famille, en particulier de s'investir sans réserve en appuyant de façon substantielle l'organisation matérielle locale.
L'œuvre d'évangélisation commencée en 1910 a fait que Bokoro et les autres paroisses nées directement ( Taketa, Makaw, Kutu, Tolo, MUshie) et indirectement ( Oshwe, Nioki, Semendwa,Ntandembelo) de Bokoro ont produit des nombreux intellectuels de très haut niveau ainsi que des hommes d'Église et d'Etat de notoriété internationale.
A toutes ces femmes et hommes, nous demandons d'accepter de prendre en charge la réfection de l'Eglise Ste Croix ( peinture, fil électrique et lampes, ciment, planche pour porte, serrure s etc...), la résidence paroissiale ( réparation du plancher et des chambres) : planches, clous, serrures, peinture, lampes, fil électrique, interrupteurs et l'achat d'un groupe électrogène de plus ou moins 15 KVA pour l'éclairage public pour les manifestions et cérémonies de nuit.
Pour complément d'information et contact veuillez vous adresser à Mgr l'évêque lui -même et à son secrétaire, mr l'abbé H.G MbawMbaw, à l'économat diocésain ( Abbé José Monsengwo) ou aux abbés d'Inongo chargés des projets en Europe (our ceux qui sont hors du contient).
En attendant la joie de vous accueillir, on a plus beaucoup de temps par rapport au 19 Septembre 2010, date prévue des manifestations. Le comité organisateur du centenaire et tous les fidèles vous disent anticipativement merci.

Pour le comité organisateur du centenaire,
Le président: Marien Monshikwen
Pour la paroisse Ste croix, abbé Eric Mbo Mayo, vicaire.
( Le curé étant absent pour l'apostolat)

Bokoro le 14 Juin 2010

vendredi 9 juillet 2010

Ces petits porteurs, "taxi aériens" au diocèse d'Inongo !






Le diocèse d'Inongo est relié à Kinshasa par la voie fluviale, routière et aérienne. Les deux premières voies sont empruntées par les voyageurs qui, avec beaucoup de patience, supportent le poids su voyage. En effet, il faut mettre plusieurs jours pour arriver à destination parfois dans des conditions difficiles.
Les compagnies aériennes ont tenté de résoudre le problème pour ceux qui le peuvent, en organisant des vols internes Kin- Nioki- Bokoro- Inongo- Kutu- Semendwa... Un billet aller coute deux cents (200$) dollars américains. En plus de cela, il faut prévoir 10 $ de "G0 pass", taxe exigé pour les travaux de l'aérodrome de Ndolo.
Ces petits avions peuvent être taxés des "taxi aériens". Il faut parfois beaucoup de courage pour les prendre. Puis ils n'ont pas une heure précise d'arrivée ou de départ. Il vous faut tout simplement être prêt et vous préparer à toute éventualité. En plein voyage, on peut vous annoncer le changement d'itinéraire: au lieu de commencer à atterrir à Bokoro par exemple, on vous dit: on va commencer par Inongo. Puis vous pouvez assister à des scènes peu favorables: déjà dans l'a salle d'attente, on peut vous dire: vol annulé.
Malgré tout cela, ces vols rendent pas mal de service à notre coin trop enclavé.

jeudi 8 juillet 2010

La vie consacrée dans l'Eglise






La vie religieuse est une des manières de concevoir, dans l'Eglise, la réalisation concrète de la vie consacrée, telle qu'elle nous est définie au canon 573 :

Can. 573 – § 1. La vie consacrée par la profession des conseils évangéliques est la forme de vie stable par laquelle des fidèles, suivant le Christ de plus près sous l’action de l’Esprit-Saint, se donnent totalement à Dieu aimé par-dessus tout, pour que, dédiés à un titre nouveau et particulier pour l’honneur de Dieu, pour la construction de l’Église et le salut du monde, ils parviennent à la perfection de la charité dans le service du Royaume de Dieu et, devenus signe lumineux dans l’Église, ils annoncent déjà la gloire céleste.

§ 2. Cette forme de vie, dans les instituts de vie consacrée érigés canoniquement par l’autorité compétente de l’Église, les fidèles l’assument librement, qui, par des vœux ou d’autres liens sacrés selon les lois propres des instituts, font profession des conseils évangéliques de chasteté, de pauvreté et d’obéissance et, par la charité à laquelle ceux-ci conduisent, sont unis de façon spéciale à l’Église et à son mystère.

mercredi 7 juillet 2010

SOS pour les élèves de Bokoro!










A Bokoro, il y a une situation qui mérite l'attention. Les élèves du lycée Salongo ( 710), du collège de Bokoro ( 315) et de l'institut de Bokoro (297) ont des sérieux problèmes pour étudier le soir. A Bokoro, comme dans le reste du diocèse, il n'y a pas de lumière le soir.

Les soeurs de Bokoro III ( celles qui s'occupent du lycée) ont un tout petit groupe électrogène qu'elles allument de 18h00 à 20h00. Les élèves en profitent alors pour venir étudier assis sur la véranda ou a même le sol ou encore sur des tabourets.

Cette lumière n'est pas forte, puis ils se retrouvent à 5 ou 6 sous un tube qui n'éclaire pas toujours bien. ça fait mal assister à une scène pareille. Si la situation ne change pas, la plupart de nos élèves souffriront des maux d'yeux.

La sœur préfet du lycée Salongo, Seraphine Mputu Bofanga, a demandé si possible que l'on achète un groupe électrogène ou des panneaux pour résoudre ce problème.

Puis il faudra voir comment dans l'avenir construire une sale pour l'étude du soir ( les après midi , il fait très chaud et cela ne favorise pas l'étude) où nos élèves pourront étudier assis sur une table d'étude et non à même le sol.

Cela est possible et ne coute presque rien si l'on pense à certaines dépenses que l'on fait et qui ne mirent parfois à rien.

Ces élèves sont l'avenir de notre diocèse et de notre pays. Donnons leur la possibilité de bien étudier.


Nous remercions d'avance.

Contact:

1. eveche_inongo@yahoo.fr
2. hokwanem@yahoo.fr
3. jtati11@yahoo.fr
3. mumpebomwi@yahoo.fr


Ces photos montrent les conditions d'études de nos élèves à Bokoro. Assis sous une ampoule ou un tube, ils étudient.. elles sont du 15 Juin 2010.

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)