dimanche 28 février 2010

Cri d'alarme d'un de nos lecteurs sur l'article "Enfant du ciel, misère de la terre"!




Les enfants sont l'espoir et la richesse de la nation. Demain ce sont eux qui vont travailler et nourrir la société. On ne peut donner que ce qu'on a reçu dit-on; nos enfants reçoivent quoi de nous: pas d'école (bonne), pas d'hôpitaux, pas de nourritures, pas d'habits,....

Que doit-on attendre alors de ces pauvres enfants à qui nous ne donnons rien aujourd'hui? Sauront-ils faire face aux jeunes belges, français, américains, japonais, ... à qui on donne tous (ou presque)?
Notre société sera -t - elle défendue demain dans ce monde de compétition? Nous devons réfléchir profondément sur l'héritage inter générationnel, sinon nous disparaîtrons.

Bonjour à toi aussi......



Oui, ma petite amie de la savane, à toi aussi tous mes bonjours. Je ne t'appelle pas "enfant de misère de la terre" car je trouve que tu as tellement de richesses. C'est vrai tu n'as pas les facilités que l'on a dans notre monde de technologie. Tu n'as pas la richesse matérielle dont on peut rêver, tu n'as pas les jeux électronique, tu n'as pas la télévision qui te font voir ce qui se passe dans le monde., qui te permet de regarder des petits dessins... Cette télévision qui peut aussi te rendre esclave et oublier qu'en dehors de cela il y a des belles choses à vivre.
Tu ne sais pas faire du lèche vitrine pour choisir des jouets, des objets pour l'école , des petits bijoux de fantaisie ou pour choisir des belles robes . Pour être belle tu gardes ta robe pour le dimanche et tu te fabriques des petits bijoux toi-même ... Crois-moi ces petits bijoux sont merveilleux....Tu ne sais pas faire des dépenses comme tu aimerais, car le moindre petit sous doit servir pour faire vivre toute la famille. Dis toi alors; "Un jour quand j'aurai fini mes études et que j'aurai un bon travail, je pourrai petit à petit améliorer ma vie et celle de mes parents.
C'est vrai il n'y a pas de bus pour te conduire à l'école, il n'y a pas de route qui permettent aux autos de rouler facilement et à toute allure. Tu n'as pas de belle école avec des bancs, un beau tableau, des beaux livres , mais dans tes petits yeux considère ton école comme la plus belle car elle est l'œuvre de tes parents, ils ont fait des sacrifices pour la construire et continuent par se priver pour te donner les moyens d'étudier.
Quand tu es malade c'est difficile de te faire soigner car il faut des médicaments et on les trouve pas ou sont trop chers.... et la santé est essentiel pour pouvoir étudier, travailler et réaliser ses rêves .Et c'est vrai c'est vivre pauvrement.
Quand tu réfléchit à tout cela, quand tu entend parler de la richesse des grandes villes, des pays qui sont de l'autre côté de l'océan je te demande aussi de te dire :" C'est vrai, par rapport à tous cela je suis dans la misère.....mais moi j'habite un merveilleux pays avec une forêt magnifique qui me donne de quoi manger......que ce soit un peu de viande au moment de la chasse...il y a le lac qui me donne du très bon poisson....et puis il y a ces bons fruits qui me donnent des vitamines.... Et puis dans ton petit cœur pense que même dans ces pays de l'autre côté de l'océan, il y a des enfants qui sont pauvres, qui doivent mendier à l'entrée des magasins pour pouvoir s'acheter un petit morceau de pain. Qu'il y a des enfants qui ne savent pas participer aux mêmes joies que leur petits compagnons car ils sont pauvres....
Ne te replie pas sur toi-même ma petite amie , car alors il y a risque de devenir égoïste. Garde ton regard ouvert sur le monde, et dis toi bien; " Pour arriver à sortir de la misère, ou plus tôt de la pauvreté je vais travailler dur,c'est ainsi que font tes parents.Prends la bonne résolution de vouloir y arriver ; d'avoir un bon métier qui te donnera un bon salaire...qui permettra de donner plus à tes enfants ; tes enfants feront de même et leurs enfants également. Dis toi aussi si mon pays veut sortir de sa pauvreté, c'est nous qui devons nous mettre à l'œuvre , c'est nous qui devons le réaliser et alors un jour il nous manquera plus rien. A ce moment là un autre danger guettera...mais nous en parlerons plus tard le moment venu.
Aujourd'hui ma petite amie, prends ton avenir en main en travaillant bien à l'école, en restant la petite fille joyeuse aux petits yeux riant....et qui a devant elle un bel avenir.
Je t'envoie toute ma sympathie et te dis à bientôt

Voyageuse

Photo:
1. Enfant du ciel, misere de la terre en l'an 2009
2. Enfant du ciel, misère de la terre en l'an 2008

IIème dimanche de carême . Lomingo la ibale la karezimo



1ère lecture : Gn 15, 5-12.17-18a

Psaume : Ps 26 (27), 1, 7-8, 9abcd, 13-14

2ème lecture : Ph 3, 17-21 ; 4, 1

Evangile : Lc 9, 28b-36

La Transfiguration

Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il alla sur la montagne pour prier. Pendant qu'il priait, son visage apparut tout autre, ses vêtements devinrent d'une blancheur éclatante. Et deux hommes s'entretenaient avec lui : c'étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait se réaliser à Jérusalem.

Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, se réveillant, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s'en allaient, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu'il disait. Pierre n'avait pas fini de parler, qu'une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu'ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j'ai choisi, écoutez-le. » Quand la voix eut retenti, on ne vit plus que Jésus seul.

Les disciples gardèrent le silence et, de ce qu'ils avaient vu, ils ne dirent rien à personne à ce moment-là.

Prions avec l'Eglise:

Tu nous a dit, Seigneur, d'écouter ton Fils bien aimé; fais nous trouver dans Ta parole les vivres dont notre foi a besoin; et nous aurons le regard assez pur pour discerner ta gloire.
Tokobondela bongo zambi ya Yezu Kristu, Mokonzi wa biso mwana wa yo ye Nzambe, azali na nkembo elongo na yo mpe na Elimo Santu, o bileko binso seko, Amen.

samedi 27 février 2010

L'enfant du Ciel, misère de la terre vous salue!



Nos lecteurs connaissent bien L'enfant du ciel , misère de la terre, du village Ata ndele mokili ekobaluka. Cette fois ci, nous l'avons encore rencontrée. Quand elle entend le vrombissement d'une jeep ou voiture, elle sort dans la rue pour saluer.
Comme toujours elle était torse nue. A la question de savoir pourquoi elle est toujours torse nue, elle répond: mr l'abbé, nazali kobomba elamba mpo na mokolo ya eyenga. ( Mr l'abbé, je réserve mon habit pour le dimanche) .
Puis c'est le sourire et elle nous dit: Bokende malamo eeeee ( càd: bon voyage...).

vendredi 26 février 2010

Mgr l'évêque remercie la "voyageuse" pour le travail abattu


Nos lecteurs se sont rendus compte qu'aujourd'hui, il n' y a pas eu des messages parasites et des publicités auxquels nous étions habitués ces derniers jours sur notre blog.
C'est le fruit des recherches assidues de notre chère "voyageuse" qui a réussi à éradiquer ce système qui infiltrait des messages.

Puis, tous ces jours, elle est restée collée à son ordinateur pour nous aider à effacer ces messages, elle était "la sentinelle": dès qu'elle voyait un de ces messages, elle l'effaçait directement pour ne pas décourager nos lecteurs qui sont toujours de plus en plus nombreux. Elle y a mis tout son temps et tout son cœur par amour et souci de notre blog .

Cela a permis à nos différents services de rédaction de vaquer librement à leurs occupations, étant rassurés de sa présence pour le contrôle des messages qui s'infiltrent.

Nous la remercions de tout cœur et lui disons toute notre reconnaissance.




Les structures pour nos jeunes!

Les structures de divertissement et d'épanouissement pour nos jeunes



L'ANSPI est une association italienne qui promeut la rencontre des jeunes en exploitant leur talent surtout dans la musique, le sport et la culture.

C'est une association qui cherche à mettre ensemble les jeunes pour qu'ils se comprennent, qu'ils se parlent car une des raisons de la méfiance c'est la peur de l'autre, la non connaissance de l'autre.


Les jeunes en effet sont capables de beaucoup de choses positives si on exploite les talents qu'ils ont.

Tout peut être exploité positivement, même le divertissement.

Avec l'ANSPI chez nous, on tentera de réunir nos jeunes, de leur parler et de leur donner l'occasion de mettre, au service de tous, les talents reçus.

Pour cela, il faudra créer des centres culturels, des salles des conférences, des théâtres pour eux....

Il faut surtout les attirer. Ils ne sont pas à abandonner. Quand ils ne se sentent pas considérés ou pire quand ils n'ont rien à faire, ils sont capables de produire le contraire qu'on attend d'eux.
La jeunesse espère en un avenir meilleur.

Souvent nos jeunes discutent entre nous, ils se partagent des expériences et sont déterminés à changer positivement la société où ils vivent.

Ils faut les voir jouer au foofball, il faut les voir danser, jour des pièces des théâtres pour se dire que nos jeunes sont "inexploités". Quand on leur donne l'occasion de se mettre en œuvre, il vous font voir leur qualités. Quand ils se sentent aimés et soutenus, il sont capables de vous réserver des surprises inattendues.

Des vrais talents positifs, à promouvoir, à lancer pour organiser demain une société où il fait bon vivre.

Il faut alors des structures fiables qui les aident à rêver cet avenir meilleur.

Bonne chance et bon divertissement à vous nos jeunes.

jeudi 25 février 2010

Mgr l'évêque a regagné Inongo hier




Mgr l'évêque a regagné Inongo hier dans les avant midi. Il était à Kinshasa pour la réunion d'une des commissions épiscopales du Congo dont il est membre.

mercredi 24 février 2010

Un de nos lecteurs nous écrit de l'Europe sur l'article d'hier




Très longtemps que j'en ai mangé, ça me rappelle Nioki et ses bingondo buara et misombi; ça se mange avec un bon kwanga et un peu de pilipili. Ah, si ces poissons magnifiques pouvaient atterrir sur mon assiette dans ce grand froid de l'Europe! Et pour les " Nsafu avec kwanga ya munkunkwe, irresistible!"

mardi 23 février 2010

La date du centenaire de la paroisse Ste croix de Bokoro fixée...


Le centenaire de la paroisse Ste Croix/Bokoro sera célébré le dimanche 19 septembre 2010.

Certains poissons de nos rivières: les luanda!

les Luanda, poissons de nos rivières au diocèse d'Inongo. Terre riche en poissons. Ici on les voit exposer après la pêche pour la vente. On les pêche de jour ou de nuit.

Tous ceux qui sont nés ou passés par le Maindombe se souviendront de ces poissons: les luanda. Poissons de nos rivières. Ils apparaissent vers le mois de Mai quand les eaux de nos rivières commencent à baisser. On les pêche soit par des hameçons ou les filets ( ya kotiolisa).

Comme ils sont bons à manger ces poissons!

lundi 22 février 2010

Joyeux anniversaires à nos abbés.


Joyeux anniversaire d'ordination sacerdotale aux abbés:

1. Jean Pierre Mabruki, curé de Mushie
2. Marcel Etwamena, aux études à Paris
3. Christian Masofete, en soins médicaux à Kinshasa
4. Jean-Michel Botoko, préfet de l'institut Bwanya, Mushie
5. Jean-Claude Nshole Kuri, curé de Kangara

* Joyeux anniversaire de naissance à l'abbé Alidor Nzeke, coordinateur des écoles conventionnées catholiques du diocèse d'Inongo

* Photo: l'abbé Marcel Etwamena. Félicitation aux confrères Louis Sokola de Tshumbe et Faustin Mputu pour avoir organisé à Paris une réception pour fêter l'abbé Marcel.

Esika ezali bolingi, Nzambe azali wana.

dimanche 21 février 2010

Joyeux Anniversaire

 Ce 21 février jour de pluie, car il pleuvait ce jour là  Le Seigneur donnait la  vie à Ya Philippe et le prédestinait déjà  a une vie donnée au service des autres. Remercions le Seigneur pour les bienfaits donnés ;  disons de tout coeur :" Joyeux Anniversaire   Ya Philippe "  et merci pour tout ce que vous nous apportez à travers votre témoignage de vie ,votre don  et votre écoute  pour  chacun que vous rencontrez.
 
Voyageuse

Joyeux anniversaire de naissance à notre évêque Mgr Philippe Nkiere Kena



Aujourd'hui le 21 Février, notre évêque accomplit 72 ans. Nous remercions le Seigneur pour le don de la vie et lui demandons de le bénir toujours.

Journée de joie, nous sommes contents pour vous souhaiter, ya Philippe et notre évêque, bonne fête. Que Dieu vous donne bonne santé longue vie et prospérité.

Photo: les chrétiens de la paroisse sacrés cœurs de Jésus et de Marie à Semendwa transportent ya Philippe, malgré son refus, sur le tipoi lors de son entrée l'année passée à Semendwa pour les ordinations sacerdotales.

* Pour le moment mgr l'évêque se trouve à Kinshasa pour la réunion des évêques .
Tel: 00243 (0) 810866976.


1er dimanche de carême . Lomingo la yambo la karezimo.


Nyoka alobi 'te Yezu obongola mabanga maye makoma mampa, Yezu azongisi: kobika ya ngai nasala manso Nzambe akolinga.

1ère lecture : Dt 26, 4-10

Psaume : Ps 90 (91), 1-2, 10-11, 12-13, 14-15ab

2ème lecture : Rm 10, 8-13

Evangile : Lc 4, 1-13


Après son baptême, Jésus, rempli de l'Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; il fut conduit par l'Esprit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut mis à l'épreuve par le démon. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim.

Le démon lui dit alors : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. » Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre. »

Le démon l'emmena alors plus haut, et lui fit voir d'un seul regard tous les royaumes de la terre. Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m'appartient et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela. » Jésus lui répondit : « Il est écrit : Tu te prosterneras devant le Seigneur ton Dieu, et c'est lui seul que tu adoreras. »

Puis le démon le conduisit à Jérusalem, il le plaça au sommet du Temple et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi à ses anges l'ordre de te garder ; et encore : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. » Jésus répondit : « Il est dit : Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. »

Ayant ainsi épuisé toutes les formes de tentations, le démon s'éloigna de Jésus jusqu'au moment fixé.

Nzembo: R/Masumu ma ngai olimbisa yo Nzambe nta bolamo.
1.Topesi yo motema toyei o mboka yo, yo Nzambe wa bokasi bonso
2. Otalaka bakristu obatela bango, bazwi na yo malamo manso

* Dans nos prières, pensons à l'abbé Jean-Jacques Keliki, jeune prêtre d'Inongo ordonné le 12 Aout 2003 et décédé le 21 Février 2006

samedi 20 février 2010

MaiNdombe au diocèse d 'Inongo, terre riche en fruits!






Mai Ndombe, notre terre. Terre riche. Nous nous souvenons de tes fruits, de ta richesse.



Oui, que dire des "safu" , papayers, cocotiers, bananiers et avocatiers plantés derrière nos cuisines! Que dire de longues bananes et de nos mangues après la saison sèche?


Nous rappelerons des noix de coco à l'école, à la mission et aux couvents des sœurs.

Tes bananes nous nourrissent, elles font la joie de nos enfants; comme elles sont succulentes!



Nous offrirons tes papayes à nos hôtes pour qu'ils apprécient leur douceur et disent, oh! comme c'est bon!




Mai Ndombe, ta terre est fertile. Il suffit d'un peu de pluie pour que le bourgeon pousse. Tu ne nous demandes pas trop d'efforts. Sur ce point de vue, nous sommes gâtés. Tes fruits sont nos desserts, desserts que nous ne prenons pas nécessairement après le repas, chez nous le dessert se prend quand on le veut.



Sous l'arbre planté dans nos parcelles où nous prenons notre repos, nous continuerons à manger tes fruits, dans une détente parfaite.



La papaye sera un des premiers fruits à offrir à nos hôtes. Eux qui ont entendu parler de ce fruit. De leurs pays d'origines, ils se rappèlerons toujours de ce doux et succulent fruit.

Nous mangerons tes fruits avec sourire aux lèvres, en nous regardant l'un et l'autre en face car la vie est belle quand le sourire est réciproque. Assis sur nos nattes ou sur une chaise longue, sous l'air frais et non pollué, nous continuerons notre petite vie.


Nos safu, nos papayes, nos noix de coco, nos mangues, nos avocats, nos bananes longues et petites nous rappelleront la générosité de cette terre mère: notre cher Maindombe, notre cher Congo, don béni.

Même si le monde semble être partagé à deux, nous, nous continuerons à sourire car la vie est belle.

Bon week end à tous.

Na bino banso, suka ya poso elamo.

vendredi 19 février 2010

IL FAUT ESPERER! ! ! IL FAUT Y CROIRE.......


Il est vrai que quelque fois on peut se demander pourquoi les pays de l'autre côté de l'océan vivent dans des meilleures conditions.....? Pourquoi des pays sont-ils riches....? C'est un le mystère de notre monde, le mystère de Dieu et de notre foi. Ces pays à un moment donné de leur histoire se sont trouvés dans des conditions précaires, et puis il y a eu une évolution, évolution différente pour chaque pays selon son histoire vécue dans le passé....pour arriver à ce que nous connaissons aujourd'hui, avec une richesse qui excite la cupidité de certains hommes et par cette cupidité font sombrer le monde dans une crise, dont seuls sont victimes ceux qui possèdent peu ou rien.
Les pays d'Afrique , et le Congo ressentent cette crise encore plus fort, car déjà fragilisé par une vie économiquement pauvre. Le Congo a lui aussi son histoire, elle a commencé il y a de très longues années déjà....et a travers cette histoire nous voyons comment ce peuple est un peuple courageux. Quand vous lisez son histoire, vous voyez comment ce peuple n'a jamais baissé les bras....Et aujourd'hui encore il ne baisse pas les bras.... Comme dans toute histoire d'un pays c'est le peuple qui construira son pays....c'est le peuple qui par son ingéniosité trouvera les solutions pour améliorer la vie de ses enfants, pour trouver et améliorer les routes....pour avoir de l'eau potable....pour avoir plus de nourriture....plus de moyen pour se déplacer... Oui, le Congo a un bel avenir devant lui, le Congo possède une élite au pays et ailleurs qui peuvent aider le peuple pour une vie meilleure.
Ces jeunes qui font le taxis en vélo , verront un jour des vrais taxis sur les routes....Cet enfant qui pêche avec sa petite canne à pêche aura un jour son bateau pour pêcher là où le poisson est nombreux....les petites filles qui puisent l'eau aujourd'hui , auront l'eau dans leur maison...Oui ces enfants, ces jeunes d'aujourd'hui verront un Congo marcher vers un avenir meilleur , un Congo qui grâce a ses richesses et sa beauté attirera l'admiration de ceux qui vivent de l'autre côté de l'océan.
Oui il faut se battre, il faut vivre...il faut aller de l'avant...main dans la main et nous verrons des merveilles. C'est tout le bonheur que je souhaite au peuple congolais.
Voyageuse


Vendredi de Carême: chemin de croix. Nzela ya kuruze!


Ekufaka yezu, mama e, ngoo liwa yango mawa mingi ngooo mawa eee.

Nteleme

Tofukamela yo Kristu mpe tokokumisa yo, Zambi obikisaki batu na kuruze ya yo
  1. Jésus est condamné à être crucifié ( ntelema ya yambo...)
  2. Jésus est chargé de sa croix
  3. Jésus tombe pour la première fois sous le poids de la croix
  4. Jésus rencontre sa mère
  5. Simon de Cirène aide Jésus à porter sa croix
  6. Véronique essuie le visage de Jésus
  7. Jésus tombe pour la deuxième fois
  8. Jésus rencontre les femmes de Jérusalem qui pleurent
  9. Jésus tombe pour la troisième fois
  10. Jésus est dépouillé de ses vêtements
  11. Jésus est cloué sur la croix
  12. Jésus meurt sur la croix.
  13. Jésus est détaché de la croix et son corps est remis à sa mère
  14. Le corps de Jésus est mis au tombeau

Congo Avenir! Un nom prophétique?

Le temps de crise passera, il nous aura aidé à comprendre beaucoup de choses. Le Congo a un avenir. C'est le nom donné à cet hors bord que nous avions vu le long de la rivière Kasai: Congo Avenir. L'avenir nous sourit: C'est le signe que fait cette fille en montrant que désormais l'eau sort des robinets, nous n'allons plus à la source.

Ces jeunes qui font la pêche le long de nos rivières pour trouver quelque chose à manger, cette fillette qui puise de l'eau à la rive, ces élèves qui font du travail manuel pour que l'école ait des moyens d'autofinancement.... un jour tout cela appartiendra à l'histoire.


Le Congo aura un avenir. Ce n'est pas de la naïveté. L'espoir est la dernière chose qui mourra en nous.

Vivre, c'est lutter pour un avenir meilleur.
Vivre c'est aussi penser à mettre des structures pour la postérité.
Vivre c'est aussi crier tout haut par les paroles et les actes que le mal n'aura jamais la dernière parole.

jeudi 18 février 2010

Porte-bagage ou porte-personne? Notre peuple acculé...

Ces photo qui vous traduisent les réalités du terrain. Les temps sont dures et difficiles. Il faut parfois faire des kilomètres et kilomètres en poussant sa bicyclette à pied.





Acculé par la manque des moyens de transport public, notre peuple voyage parfois dans des conditions inhumaines. Le vélo, conçu pour transporter des objets sur le porte-bagage devient le moyen de transport que le peuple utilise pour transporter d'autres personnes. Les plus jeunes sont mis dans des paniers.




Les photos vous montrent des jeunes qui pour avoir un peu d'argent, acceptent de transporter ceux qui veulent se déplacer. Pour 120 km, on leur paye 5000 FC (Franc congolais), l'équivalent de plus ou moins 5 dollars américains ou 3,65 euro. La location de la bicyclette s'élève à 300 Fc par jour ( soit 0, 33 dollars).

Cette grand-mère de 72 ans, sur une bicyclette. Elle va visiter sa fille malade . Elle n'a pas de choix: marcher à pied, elle ne saura pas. Louer une moto, elle manque des moyens financiers. Attendre des moyens de transport public organisé par l'Etat ou des privés, ils n'existent pas.
Elle en sortira avec des maux des pieds, des douleurs , des crampes. Et le pauvre cycliste!
Il faut lutter pour vivre.

mercredi 17 février 2010

Fructueux temps de carême

"Sgr, tu aimes tout ce qui existe, et tu n'as de répulsion pour aucune de tes oeuvres;
tu fermes les yeux sur les péchés des hommes:
tu les invites à la pénitence,
et tu leur pardonnes,
car tu es le Seigneur notre Dieu" (Sag 11, 24-27).
Fructueux temps de carême à toutes nos bloggueuses et à tous nos bloggueurs.

Mercredi des cendres. Eyenga ya Putulu. Début du temps de carême

Eleko ya Karezimo

Evangile: Mt 6, 1-6.16-18

L'aumône, la prière et le jeûne comme Dieu les aime

Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d'agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n'y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.

« Ainsi, quand tu fais l'aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.

« Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.

« Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu'ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.

mardi 16 février 2010

La prise de soutane de nos grands séminaristes en théologie à Kikwit

la prise de soutane...un évènement important pour nos jeunes.

Photo 1: Nos séminaristes en 1ère année de théologie au grand séminaire st Cyprien de Kikwit avant la prise de soutane.

lundi 15 février 2010

VISITE CANONIQUE DE MGR DANS LES GRANDS SEMINAIRES








Mgr l'Évêque a voyagé le 16 janvier pour aller participer à la réunion des Évêques de Bandundu et visiter les séminaristes qui sont à Kikwit (nos quatre jeunes ont pris l'habit, soutane le 20 janvier), Kalonda, Jean XIII-Kin (3 séminaristes), St Kaggwa-Kin (7 séminaristes), le séminaire Universitaire Jean Paul II (4 séminaristes), les prêtres étudiants (6).

La religieuse que vous voyez dans la photo est la sr Nancy Ekola, des sœurs de la providence divine à Kikiwit. Elle est originaire de la paroisse St Michel de Nioki.

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)