dimanche 15 novembre 2009

XXXIIIème dimanche du temps ordinaire B. Eyenga ya ntuku isato na misato o mobu.





Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13,24-32.

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « En ces temps-là, après une terrible détresse, le soleil s'obscurcira et la lune perdra son éclat.
Les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées.
Alors on verra le Fils de l'homme venir sur les nuées avec grande puissance et grande gloire.
Il enverra les anges pour rassembler les élus des quatre coins du monde, de l'extrémité de la terre à l'extrémité du ciel.
Que la comparaison du figuier vous instruise : Dès que ses branches deviennent tendres et que sortent les feuilles, vous savez que l'été est proche.
De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l'homme est proche, à votre porte.
Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas avant que tout cela n'arrive.
Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas.
Quant au jour et à l'heure, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père.


Petit commentaire

Les lectures de ce dimanche voudraient nous préparer non à la fin du monde mais à la fin de ces petits mondes dans lesquels nous avons tendance à nous installer. Nous sommes envoyés pour préparer un monde nouveau, un monde d'amour où chacun trouvera sa joie, un monde de justice et de fraternité, un monde rempli de la présence et de l'amour du Seigneur. Laissons-nous imprégner par les paroles de l'Apocalypse : "Dieu demeurera avec les hommes, il essuiera toutes larmes de leurs yeux. Il n'y aura plus ni peur, ni cri, ni souffrance, car l'ancien monde aura disparu."


En attendant, bien des choses peuvent nous faire frémir de peur. Les raisons de nous affoler ne manquent pas. Mais c'est au cœur de ces événements difficiles et douloureux que nous avons à témoigner de notre espérance. L'important c'est d'annoncer la beauté du monde nouveau que nous voulons bâtir sur des valeurs chrétiennes. Pour cette mission, nous ne sommes pas seuls : le Christ est là et il nous précède. Il se fait tout proche. C'est grâce à lui que notre témoignage portera du fruit.

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)