lundi 30 novembre 2009

le lieu de l'accident






















1. Ils ont aidé à chercher les cadavres, car l'accident eu lieu non loin de leur campement.

2. C'est ici que les cadavres étaient deposés avant d'être acheminés à Inongo.

3. Voyez comment les grumes étaient renversés !
Posted by Picasa

les barges qui ont connu l'accident
























Selon certains rescapés, l'accident a eu lieu à quelques 100 m du rivage, mais il faisait nuit, avec un lac agité et un vent violent.
Posted by Picasa

dimanche 29 novembre 2009

Dans quelles conditions, ils travaillent





















Les membres de la croix rouge se sont montrés braves, mais voyez dans quelles conditiosns ils ont travaillé? Sans protection .
Et certains cadavres ont été posés sur terre.
Posted by Picasa

20 morts encore


Le bac a ramené ce soir 20 morts. Après 3 jours , ils sont dans un état tel qu'il faut des plastics pour les enterrer.

Ces passagers qui ont perdu la vie sont plus d'une cinquantaine.

Il est écoeurant d'entendre certains médias minimiser les dégâts et présenter ces passagers comme de simples clandestins et fraudeurs.

Il n'y a pas des moyens de transport au lac. Les gens sont obligés d'emprunter ces embarcations de Sodefor. L'état n' a pas mis des moyens à leurs dispositions. Et le bac ne fait qu'Inongo Nselenge (à 45 minutes de traversée). Ils n'ont pas de choix, même si les bateuax Sodefor ne sont pas disposés à prendre les passagers)
(un bateau Sodefor avec des passagers sur des grumes)

Prière oecuménique












































Une prière oécuménique a été organisée cet après midi pour rende grâce au Seigneur pour les rescapés et lui offrir les âmes de ceux qui nous ont quitté lors de l'accident. Après la prière , Mgr l'Evêque et les chrétiens sont allés laissr aux rescapés le fruit de la quête et des offrandes (argent, habits, nourriture).
Posted by Picasa

VODACOM SMS->EMAIL

le bac vient d amener 20 corps. certains sont enterrés au lieu d accident

samedi 28 novembre 2009

INONGO EN PLEURS

Le bac est allé cet après midi et n'est pas encore revenu. Nous savons que les cadavres seront dans un état pire que celui d'hier.
Et la population s'est montrée courageuse et n' a pas attendu les services de l'Etat.
Un tel accident s'est produit il y a qulques années (6). Mais tout ce qui a été donné a presque disparu. Les individus ont dû se cotiser pour acheter les nattes et quelques draps. Il fallait courir à gauche et à droite pour chercher les pelles pour creuser.
Il ya eu une certaine lenteur dans l'organisation. Certains cadavres sont restés jusque ce matin et ont attrapé la pluie.
Le peuple prend conscience qu'il ne doit compter sur personne d'autre....Et quand le peuple perd confiance ..... Il n'est pas si dupe et le dit....Il n'est d'ailleurs âs enthousiaste quand on lui annonce des delegations qui viennent.
Il faut guérir le mal et n'est pas se contenter de soigner les manifestations extérieures.

Triste et decontenancée

Devant ce douloureux coup du sort, je suis à la fois triste et decontenacée. je voudrais vous apporter un peu de reconfort mais les mots me manquent. je sais combien ce malheur touche le diocèse d'Inongo, je prends part à votre immense chagrin. je suis vraiment affligée.
Affectueusement et tristement vôtre.
Violette

Inongo, inconsolable




Posted by Picasa



Posted by Picasa

Inongo compte ses morts




Posted by Picasa

Condoléances

Avec un regret total, je tiens à présenter mes condoléances à toutes les familles eprouvées.
Glody Lomata

Je ne trouve pas des mots

Ces images sont très choquantes, même pour le dernier bourreau de Guantanamo. Mais je soutiens quand même qu’elles soient montrées dans le blog, car c’est en les voyants que nous nous rendons compte de l’état de misère et de précarité dans lequel notre population vit.La faute? C’est au colon belge, qui a quitté le pays depuis 49 ans. Nous continuons à voir sa tête partout. Ou encore, l’impérialisme (sic). Si je ne me trompe pas ce vieux bac d’Inongo est l’œuvre de ces mêmes colons belges. Je reconnais les grand efforts que l’Eglise fait pour soulager la misère de ce peuple. Mais il faut reconnaitre que sans une prise de conscience de ce même peuple, pas grand chose ne sera fait. L’Italie ou la Belgique envoient des dons ( Dispensaires, ecoles…), mais ca ne suffit pas, car on ne peut dépendre de la charité .Voila nous avons des « Politiciens » au niveau régional et national. On ne peut compter sur eux. Mais je pense que le diocèse peut aider notre peuple a choisir des élus capables de trouver des solutions a leur problèmes ; au besoin l’Eglise peut même soutenir des personnes qu’elle juge capable de porter la voix du peuple plus loin. On l’a vu en Pologne avec Jean Paul et les autres, on l’a vu aux philippines. Pourquoi le diocèse ne peux pas le faire au niveau de Mai-Ndombe ???????????EGLISE, CONSCIENTISEZ LE PEUPLE, les élections arrivent, c’est maintenant qu’il faut agir, je sais que notre peuple écoute ses pasteurs (catholiques)
Je ne trouve pas de mot pour consoler ces familles. Dieu seul sait !!
De l'exil

VODACOM SMS->EMAIL

on a retrouvé jusqu'ici 42 morts. Le bac vient de partir chercher d autres. Les secouristes sont debordes.

VODACOM SMS->EMAIL

ce matin, la pluie a compliqué la situation. Les etudiants de l isp vont preter main forte aux secouristes.

VODACOM SMS->EMAIL

ce matin, la pluie a compliqué la situation. Les etudiants de l isp vont preter main forte aux secouristes.

vendredi 27 novembre 2009

VODACOM SMS->EMAIL

nous sommes a la rive, le pousseur vient d arriver avec 34 cadavres, d autres sont restes sur le banc d sable

On attend toujours

Le bateau qui est allé chercher les cadavres n'est pas revenu. Le Bac est revenu aujourd'hui soir de Nioki où il était allé déposer les rescapés d'un premier accident qui n'avait pas connu de mort.
Le bac doit aller au lieu de l'accident pour prendre les cadavres, car il n' y avait que le pousseur du bateau accidenté pour ce transport.Et ce bateau qui est allé serait tombé en panne.
Certains cadavres sont entrain d'être enterrés dans villages environnants. Un directeur d'école primaire Isanga (Conventionnée Catholique) est aussi parmi les morts.

VODACOM SMS->EMAIL

45 cadavres ont été retrouvées et doivent etre acheminés a inongo pour enterrement.

Il faut que le monde sache.....

Oui, les photos sont insupportables et pénibles, mais il faut que le monde sache dans quelles conditions les gens vivent. Comment pour pouvoir vendre leurs récoltes , pour avoir  un peu d'argent, afin de faire vivre les leurs ils  doivent prendre des risques. Cet accident nous fait  aussi connaître l'état des embarcations sur lesquelles ils prennent place. Quand allons nous apprendre que  la sécurité du peuple est assuré sur des embarcations répondant aux normes légales de sécurité?
 Je salue par la même occasion le courage des sauveteurs, qui eux me semble-t' il  ne travaillent pas non plus dans des bonnes conditions.
 A toutes les familles en deuil, je présente mes sincères condoléances , l'assurance de mes prières et a toutes la population l'assurance de ma participation à  leurs peines et leur désarroi..en espérant  que de tels catastrophes ne se produiront plus et que des décisions pour un meilleur transport seront prises par ceux qui en ont le pouvoir.
Avec toute mon amitié priante
 
Voyageuse

Inongo....

Aujourd'hui, on a retrouvé 3 morts,hier c'était 4 les recherches continuent. Une coque amene d'autres morts.

Inongo compte ses morts























Inongo compte ses morts. Aujourd'hui, on commence à ramasser les morts qui reviennent à la surface (Veuillez nous excuser pour les photos que certains ne sauront pas supporter)
Posted by Picasa

Et les nôtres ?

Depuis hier, la rive d'Inongo est pleine des gens. Hier soir, on a ramené une centaine de rescapés. Ceux qui n'ont pas vu les leurs se sont mis à pleurer encore davantage. Et ce matin, ils sont encore retournés pour attendre.
Le vent a surpris le bateau qui transportait les grumes (bois). A cause du vent et des vagues, les deux barges ont vu leur cable se détacher. Les passagesrs devaient rejoindre le pousseur; mais dans cette panique, certains n'ont pas eu le temps. les grumes tombaient dans l'eau. Un mort qu'on a pu ramasser a eu le visage fracassé par les grumes.
les secouristes ont pu enterrer hier 4 morts ( une femme, un homme et deux enfants.

Mes condoléances les plus attristées

C'est avec une grande consternation que je viens d'apprendre cette nouvelle.Je profite de cette opportunité pour souhaiter à toutes les familles éprouvées mes condoléances les plus attristées.Que le bon Dieu vous bénisse et qu'il vous accorde la paix.
Miller Lesanga (Charles)

jeudi 26 novembre 2009

inongo....

les dernières nouvelles: on a retrouvé 89 hommes et 16 femmes rescapés, deux morts.
Un homme a du rester sur l'eau pendant toute la nuit, accroché à un seau qui lui a sauvé la vie. il a été retrouvé, mais a perdu la parole et ne sait plus entendre.

Je partage les angoisses...

En lisant le "blog" il y a quelques instants mon coeur s'est serré et a pleuré. J'ai peu de mots à dire; "Je suis là présent avec le peuple d'Inongo  qui attend des nouvelles des leurs qui sont partis avec le bateau et je partages les angoisses de l'attente, de ces longues heures d'incertitude."
 Union de prières
 
Voyageuse

Mawa mingi

Bandeko ba bolingo,Mawa mingi na motema ntango natangi na blog que Inongo azali kolela bana ba ye, encore une fois!Tosambela mpo na bato banso bakufi na accident esalemi na Lac Mai-Ndombe.

Père Nico Lokula, cicm
Rue du grand Puits, 27,4040
Herstal
BELGIQUE

Du nouveau Materiel pour l'eveché























Grâce aux Soeurs de St Pierre Claver, le secrétariat de l'eveché a reçu une moto, un ordinateur, une imprimante, un photocopieur,
un onduleur, un stabilisateur.
Le secrétariat peut être fier et heureux car tout cela facilite le travil et le rend performant.
Nous remercions les soeurs de St Pierre Claver et assurons les bienfauteurs de nos prières.
Posted by Picasa

INONGO en pleurs























1. Mgr l'eveque est allé parler avc les autorités politico-administratives et policières pour s'enquerir de la situation
2. la foule des gens qui attendent d'en savoir un peu plus.
3. La Mère Générale est allée aussi.
4. Cette dame n'a pas été acceptée pour prendre place à bord de ce bateau
Posted by Picasa

INONGO EN PLEURS

Un bateau Sodefor vient de faire un accident au lac à Kebeke (entre Inongo et Isongo). Il ya eu des morts. Nous n'avons pas encore des précisions.(on aurait retrouvé un mort et 141 rescapés, les recherches continuent)
Il faut rappeler que le 23 novembre 2005, il ya eu près de 300 morts lors d'un accident du même genre. Une grande mobilisation a été faite au niveau national et international, de promesses pour améliorer le transport au Lac. Rien n' a été fait.
N'assiterons-nous pas cette fois à la même scène? L'émotion et après plus rien!

mercredi 25 novembre 2009

Evangeliser nos relations

Evangéliser nos relations
Evangéliser nos relations. C’est le thème de la recollection que Mgr l’évêque a prêchée ce lundi 23 novembre aux grands séminaristes en régence à Inongo au centre d’accueil.
L’homme vit des relations (cfr Levinas). Et l’africain est dans ce contexte très situé dans les relations humaines (mwana ya…, mama ya…, yaya ya…..).
Dans ce contexte de crise multiforme, il y a aussi crise dans les relations humaines. Et la plupart de crises dans nos communautés de vie sont de crise au niveau relationnel.
Défi dans les relations humaines
1. Relation avec les autres (relation sociale)
2. Relation avec soi même (relation historique)
3. Relation avec la nature (relation cosmique)
4. Relation avec Dieu (relation théologique).

1. La relation avec les autres
On est à la fois identiques et différents. Tout en ayant une identification commune, il ya une différence. Chacun a quelque chose de différents.Il faut d’abord reconnaître que l’autre est différent et reconnaître en lui son propre visage. Le regarder avec respect (respect vient du latin rescipere : regard). L’aspect premier dans la relation sociale, c’est connaître son vis-à-vis comme un autre semblable. Ce semblable sans lequel on ne vit pas. Personne n’est donc méprisable.
Chacun a un visage spécifique. Il faut donc respecter cette différence. Vouloir rendre tout uniformes, c’est diminuer la richesse de la diversité.
Accepter cette différence, c’est refuser de traiter l’autre à sa propre image, refuser de le réduire.
2. La relation avec soi-même (historique)
Chacun a une histoire et dans cette histoire, il vit de choses qu’il doit assumer, accepter.
Cette relation, c’est l’acceptation de soi même ; s’accepter comme merveille de Dieu et comme don.
Cette acceptation implique l’acceptation des ses limites. Quand on refuse de s’accepter, on fait de son histoire seulement une histoire de succès où on se glorifie et on s’exalte. . La peur de se regarder en face conduit de vivre dans un monde imaginaire et un monde clos.
Voir ce qui est bien en moi et aussi ce qui ne va pas en moi.
3. Relation avec la nature (cosmique)
Il faut savoir apprécier la beauté de choses naturelles. Mais il faut éviter une double tentation : mettre trop d’importance sur des choses matérielles au risque de les déifier et négliger les choses matérielles.

4. Relation avec Dieu (Théologique)
Chacun souvent se fait un Dieu à son image, au lieu de vivre avec Dieu comme quelqu’un d’absolu. Ne pas traiter Dieu come un autre absolu. Il ne faut pas fabriquer un Dieu semblable à moi. Ne pas réduire Dieu à mon image.
Il faut reconnaître que Dieu est différent. C’est Lui qui m’apprend comment l’approcher. Et C’est lui qui s’approche de moi gratuitement. Il se donne gratuitement.
Comment refaire nos relations à la lumière de l’Evangile.
· Baptême de jésus Mt 3, 13-17
· Tentation au désert Mt 4,1-11
Jésus entre dans le rang des pécheurs pour recevoir le baptême.
Au moment de recevoir le baptême, les cieux s’ouvrent. Une relation entre le ciel et la terre. La voix qui s’entend et sur lui l’esprit descend sous forme de la colombe. Cet esprit qui descend pour toujours est signe de fidélité. Cette expérience montre que Jésus vit une relation épanouie avec son Père, avec l’Esprit. L’esprit relie le Père au Fils et le Fils au Père.
Jésus vit aussi une relation épanouie avec la nature (Le Jourdain), avec les autres (Jean Baptiste et ceux qui étaient présents).
Après avoir vécu ces relations très épanouissantes, le démon vient pour le mettre à l’épreuve, no n pas pour le séparer du Père, mais il le met en crise dabs sa façon d’être messie, dans sa façon d’exercer le ministère.
» . Ce pain, ce n’est pas pour les autres mais pour que Jésus lui-même satisfasse sa faim. Un peu pour dire : « toi, tu ne peux pas mourir de faim, parce que tu n’es pas comme les autres, tu n’es pas de condition humaine comme eux. Qu’eux meurent de faim ne doit pas être ta préoccupation »
Alors que Jésus en acceptant de devenir homme, a accepté aussi de partager la condition humaine, avoir faim.
Vivre ma condition comme Dieu me le demande en ce temps ici, c’est la réponse que Jésus apporte. La référence, c’st la parole de Dieu.
La relation essentielle qui pousse Jésus à agir est sa relation avec le Père.
Chacun de nous a une relation de base qui le constitue. Quelle est la relation de base qui me constitue ? En quoi cela m’aide-t-elle à vivre les autres relations.
La parabole du bon samaritain (Lc 10, 30-36) nous montre clairement que le prêtre et le lévite qui sont passés à coté du chemin de l’homme agressé ont cru faire plaisir à Dieu en allant lui offrir le sacrifice. Mais de quel Dieu s’agit-il ? À quel Dieu allaient –ils offrir le sacrifice quand un frère a besoin de leur aide ?

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967) dcd 18.08.16

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005) dcd 19.11.17