mercredi 28 octobre 2009

Synode: l'’Eglise « pour » l’Afrique et « avec l'Afrique ». Mgr Laurent Monsengwo parle...






Après le synode des évêques pour l'Afrique, dont les travaux se sont achevés dimanche, l'Eglise catholique non seulement s'engage « pour » ce continent, mais découvre la manière de marcher « avec » lui, reconnaît le porte-parole du Saint-Siège.

Selon le père Federico Lombardi, s.j., directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le monde est appelé à ne pas seulement découvrir les richesses matérielles de l'Afrique, mais surtout ses richesses humaines et spirituelles.

Au moment où les pères synodaux, après trois semaines d'intenses discussions, regagnent leurs pays, le porte-parole du Saint-Siège, dans son éditorial du dernier numéro d'« Octava Dies », l'hebdomadaire du Centre de télévision du Vatican, dont il est aussi le directeur, passe en revue quelques unes des conclusions de ce synode.

« Le message et la série de propositions approuvées par les pères synodaux constituent les conclusions provisoires » de ce synode, souligne-t-il, « dans l'attente du document final du Pape les prochains mois ».

« Le parcours de l'Eglise en Afrique a franchi une nouvelle étape », relève-t-il.

« Même si beaucoup de sujets ont été soulevés, le synode n'a pas voulu discuter de tous les problèmes de l'Afrique », précise-il. « Il s'est concentré sur son thème central : l'Eglise au service de la réconciliation, de la justice et de la paix ».

« Comment devenir une vraie force spirituelle, force propulsive d'un progrès de développement intégral dans la paix? » est la question que s'est posée l'assemblée synodale.

Selon le père Lombardi, « les interventions des pères ont mis en lumière beaucoup de très belles expériences positives, souvent nourries d'une sagesse typiquement africaine, à reproposer et faire connaître, comme soutien d'espérance ».

« A notre avis il est aujourd'hui urgent de passer des grandes paroles et des concepts aux expériences concrètes de vie, aux histoires à raconter et aux chansons à entonner, pour que la joie de la réconciliation, la soif de justice et la fête de la paix deviennent des sentiments de la vie quotidienne sur tout le continent », estime-t-il.

« Et puis il doit y avoir la solidarité de l'Eglise universelle. L'archevêque de Kinshasa, Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, nous a dit que la construction du chemin de solidarité avec l'Afrique repose moins sur le ressources matérielles de l'Afrique, ses ‘matières premières', que sur sa ‘matière grise', le cerveau, autrement dit sur l'esprit et le cœur de ses habitants ».

Texte: cfr zenit.org

Photo:

1. Le pape Benoit XVI

2. Mgr Laurent Monsengwo et Rosette Ilinke à Rome ( cfr prise de pallium)

3. Délégation d'Inongo au baptême de Carlo, fils du dr Lengame Silla/ Rome

4. Mgr Philippe Nkiere prie dans une chapelle du village avec certains chrétiens

5. Willy Lengame et Carlo


Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)