samedi 17 octobre 2009

Rév. P. Edouard TSIMBA, C.I.C.M., Supérieur Général de la Congrégation du Coeur Immaculé de Marie (Missionnaires de Scheut) parle au synode au Vatican




-
La
recherche de la vérité est une condition indispensable pour la réconciliation.
Continent de tant de ressources et objet de tant de convoitises, l'Afrique doit aussi apporter sa propre part au reste du monde.
Est-il possible de parler de paix à un peuple affamé? Mais la pauvreté doit-elle excuser l'acharnement des uns et des autres pour des actes de barbarie?
Parler de réconciliation veut dire parler de la miséricorde de Dieu. Seule une personne réconciliée avec Dieu, vivant dans la paix est capable d'apporter la paix. Il est donc nécessaire de rappeler la grande valeur du sacrement de réconciliation et donc le sérieux et le temps que les agents (dont les prêtres) doivent prendre à ce sujet en y consacrant le temps et toute la préparation qu'il faut, tant pour la confession personnelle que pour les célébrations communautaires.
Le Christ reste la source de réconciliation et de la justice. Repartir de Lui, dans la prière et forts de sa Parole. On devrait davantage former des laïcs, hommes et femmes, comme agents de réconciliation.

En plus des fondements bibliques, utiliser les fondements de traditions africaines trouvés dans des proverbes, sentences. Malgré tout ce qui se passe en Afrique, il ne faut pas désespérer. Beaucoup de bonnes choses s'y passent aussi et qui méritent l'attention du monde. La vie et le témoignage des nombreux chrétiens, parfois jusqu'au martyre, méritent une mémoire et est source pour renforcer la foi. La vie et l'exemple des agents de l'Église sans distinction, est de grande importance dans ce domaine de réconciliation. En effet, pour les chrétiens, c'est dans l'espérance que nous sommes sauvés (Spe salvi).

Il faut susciter la collaboration aussi bien des hommes que de femmes, dans la prise en compte de leurs atouts, dans l'Église et dans la société.
Que tous les chrétiens, chacun selon son ministère, soient fiers de l'être et de le montrer dans leur vie. Ainsi, notre Église deviendra une communauté de joie et de fête et accomplira sa mission prophétique. La sainteté est un appel à tous et à toutes et mérite une place importante dans le texte.
Source:www. zenit.org

Photo:
1.Mgr Monsengwo avec le père Edourad Tsimba, auteur de la contribution proposée
2. ya Philippe joue avec nos enfants (à Kemba)
3. ya Philippe accueilli à Ilombe par toute la population: nos enfants, "Comité d'accueil sans protocole".

Aucun commentaire:

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967) dcd 18.08.16

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005) dcd 19.11.17