lundi 21 septembre 2009

L’Abbé Benjamin Molasoko : un travailleur qui contamine !


Mes très sincères condoléances à toute la famille, à tout le clergé, aux Nkaas, aux religieux et religieuses, aux Bilenge Ya Mwinda, Kizito-Anuarite, Bana-Mwinda de tout le Diocèse d’Inongo et à tous les chrétiens pour le rappel de l’Abbé Benjamin.

Si on me disait de résumer en un mot ce grand esprit qui nous a précédés, je dirais tout simplement «Travailleur acharné dont l’esprit contage». Oups! C’est difficile de résumer la vie du Ngalami, Mapera et Abugaza Général en un seul mot ! Je n’ai pas tenu à ma parole pour autant Benj est plus que cela : il est un esprit, un cœur, une tête, un stratège…

Cependant il y a de quoi penser à un apport, en un ‘plus’ direct de cet esprit sur ce qui serait aujourd’hui les vies de plusieurs dont je n’oserais m’exclure. De formateur Elenge ya Mwinda – Ha…même si ce fut pour une semaine seulement – au professeur au Petit Séminaire, il a marqué certaines consciences et contribué efficacement à la formation de certains.

La plus émotive expérience que je garde de lui est celle de la collaboration en la mise sur portée musicale de quelques unes de ses chansons dont « Esika bato babale to basato basangani o nkombo ya ngai eh, nazali o kati ya bango ». Ces chansons devraient passer sous approbation de la Commission liturgique avant que leur exécution ne soit autorisée dans tout le diocèse. Et entre autres conditions de ladite Commission, elles devraient être mises sur portée pour faciliter sa lecture, son intonation et son tempo. Je ne me rappelle plus en combien de jours j’avais fini ce travail tant son esprit travailleur contaminait. Et le plus intéressant était qu’après ce travail, on les chantait, on le jouait au piano, on vérifiait toutes les notes et lui, content, se mettait à diriger comme aucun ne pouvait le faire ! En fait, même si au début du projet, je ne pouvais mettre sur portée que des chansons très faciles, j’ai fini par apprendre comment en sortir avec des chansons complexes et à deux ou trois répartitions de voix. Chose que je lui dois, par son esprit d’acharnement. Et de là découle l’optimisme pour tout ce qu’il entreprend.
Rendre public ce petit témoigne pour sa personne serait une manière particulière et sans doute sui generis de lui dire Hasta luego (A bientôt), d’autant plus que « amoni Tata » comme le stipule le couplet d’une de ses chansons.

Vieux BENJ ou que tu sois, on se souviendra toujours de toi, car tu as laissé des fils, des frères, des sœurs, des ami(e)s… qui ne cesseront d’admirer l’œuvre combien grandiose que tu as réalisée dans le diocèse. Que ton âme repose en paix !
Ce n’est pas un Adieu, mais un Hasta luego


Julien Ekiaka
University of Nebraska – Lincoln
Usa
Photos: les bana Mwinda et les KA vont pleurer pour longtemps l'abbé benjamin , leur yaya

1 commentaire:

MOLASOKO a dit…

MONSEIGNEUR,
Je vous remercie de bien vouloir demander à vos collaborateurs de nous tenir au courant de l'organisation des obsèques de mon cousin Monsieur l'abbé MOLASOKO BENJAMIN si cela s'averait possible .
Nous sommes en contact avec l'ABBE MPUTU FAUSTIN qui est arrivé à PARIS il y a une vingtaine des jours et nous souhaitons etre en communion avec vous ce jour là afin que l'abbé MPUTU puisse célébrer une messe en la mémoire de BENJAMIN en harmonie avec vous pour toute la famille et les amis qui partagent notre douleur.
Je vous laisse mes coordonées
00 33 6 09 65 51 72 .Nous nous sommes vus lors de l'intronisation de MONSEIGNEUR MONSENGO comme archevêque de la ville de KINSHASA et il m'avait présenté à vous au centre NGANDA.J'ai gardé un excellent souvenir de cette rencontre .En vous remerciant,Monseigneur,je vous prie de croire en l'assurance de ma considération distionguée.DR.JEAN MARIE MOLASOKO

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)