mardi 28 avril 2009

Ya Philippe a de nouveau voyagé ce Mardi 28 Avril


Tôt le matin, les soeurs Georgine Kelikwele et Noelle Kaniki sont allées au collège où habite ya Philippe pour l'apporter à la station Termini où il devait prendre le train. Mgr a quitté Rome à 10h30 avec l'abbé Jean-Willy et retournent le 2 Mai.

Photos :



  1. Durant le voyage, Mgr garde le contact avec tous
  2. Dans la train, une séance de travail avec l'abbé Jean-Willy
3. Repas au bar du train durant la voyage





__ !__
! M

Voilà une bonne nouvelle....

Oui, c'est une très bonne nouvelle, l'arrivage de ces 2 minibus et c'est de tout coeur que je souhaite qu'ils arrivent bien vite. Le transport des malades dans des bonnes conditions est essentiel. La souffrance physique est déjà difficile à supporter, si à cela s'ajoute un transport inadéquat cela est pénible. Bravo et je partage votre joie, surtout celle des malades . Je profite de cette occasion de souhaiter aux malades bon courage, et bon rétablissement.

Voyageuse

Petite conversation avec les Abbés de Taketa

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt les articles de l'Abbé Teddy Iyemebwi. L'histoire est faite ainsi on construit et on croit que c'est pour toujours. Mais les circonstances de la vie nous apprennent que rien ne dure. Dommage que ce soient des bonnes choses qui disparaissent et que ce soient les gens qui en souffrent, surtout quand il s'agit de soins médicaux. Triste aussi pour ceux qui n'ont plus de salaire et qui doivent subvenir aux besoins de leur famille.
Quant à l'élevage du Porc c'est une merveilleuse idée. Je l'ai déjà dit "petit à petit l'oiseau fait son nid" et c'est la même chose quand nous entreprenons une nouvelle entreprise. Avec l'expérience vécue on arrive à améliorer le travail. et ce sera ainsi avec l'élevage des porcs et des caprins. Avec la bonne nourriture dont ils profitent , leur viande sera très succulente.
C'est aussi a espérer qu'un jour viendra que des périodes de chasse seront instauré., afin que la forêt puisse se repeupler. La nature doit pouvoir se refaire, si on veut survivre.
Bon courage aux Abbés de cette belle paroisse, je suis certaine que leur travail portera du fruit et aussi que chaque habitant mangera à sa faim en suivant ce bel exemple.
Partagez avec nous de temps en temps votre expérience , cela fait plaisir et aussi nous montre comment un peuple travaille pour améliorer sa vie. Merci à vous tous.
Voyageuse


Aux jeunes du groupe "Agapé"

Oui, quelle joie et quel bonheur de voir les jeunes se réunir et faire la fête. Je leur souhaite bonne chance, bonne continuation et surtout que "Jésus" soit leur exemple. Vivons comme des frères ensemble et aidons les autres à Le connaître en leur apportant aide et amour pour avancer dans la vie.

Voyageuse

Une Session sur la comptabilité

La soeur Marie Thérèse Kindedi, comptable à la CENCO est arrivée à Inongo, Dimanche le 26 Avril pour animer une session sur la comptabilité. La session a commencé ce lundi, 27 Mars.
Participent à cette rencontre: les abbés économes, les agents de la Caritas/Developpement, les abbés de St Jean, St Albert, les soeurs Liliane Leboje (A.G./Hôpital de Bokoro), Henriette Nsengambo (magasinière à la Lonkesa,....

les jeunes du groupe 'Agape' en concert









Les jeunes du groupe oecuménique 'Agapè' ont joué un concert religieux Dimanche le 26 Mars à la grande salle de l'Institut Tosalisana.Commencé à 15h30', le concert a pris fin à 18h00'.

Le groupe 'Agapè', c'est le groupe des jeunes catholiques, protestants qui ont accepté de se mettre ensemble pour apprendre à prier, à travailler. Bref à devenir frères en actes et en parole et ainsi à attirer vers Jésus tous les jeunes desouvrés....


Ce groupe a été créé à l'initiative de Mgr Philippe Nkiere en collaboration avec les pasteurs des Eglises protestantes.

lundi 27 avril 2009

Ya Philippe est rentré de l’Espagne… sous la pluie



Ya Philippe est rentré aujourdh'ui de l'Espagne…sous la pluie. Je suis allé l'attendre à l'aéroport de Fiumicino ( Rome) avec les abbés Nduita Joseph et Jean-Willy Bomoi. L'avion qui le portait a atterri à 14h45. Puis, nous sommes allés le laisser au collège où il habite.


Là, nous avons rencontré la soeur Georgine Kelikwele qui l'attendait. Nous avions pris quelques moments de prière pour le repos de l'âme de l'oncle maternelle de la soeur décédée il y a deux jours à Kinshasa.


Demain, Mardi le 28 Avril, Mgr reprend le bâton de pèlerin…il sera de nouveau en voyage mais cette fois, accompagné de l'abbé Jean-Willy.


Mgr est joignable au numéro : (0039) 331 506 93 37.



Didier Epambale


Prêtre d'Inongo aux études à Rome



Photos :



1. L'abbé Nduita Jeff, Mgr Philippe et l'abbé Didier Epambale à la sortie de l'aéroport de Rome


2. Rentré de l'Espagne, ya Philippe nous parle de son voyage









Un souffle pour le transport de nos malades à Kinshasa


 

Les maisons diocésaines des nos abbés et religieuses à Kinshasa auront chacune un mini bus pour le transport des abbés et soeurs malades. Jusque là, les conditions de transport n'étaient pas faciles. Il arrivait qu'ils utilisent les moyens de transport public pour se rendre à l'hôpital .

Les démarches sont en cours pour  acheter ces deux minibus et les faire arriver à Matadi. Un souffle pour nos malades et pour les responsables de ces maisons diocésaines souvent acculés de ne pas avoir un moyen de transport adéquat pour eux.

 

Photos :

 

  1. Une vue des moyens de transport à Kinshasa ( un mini bus communément appelé combi)
  2. Bientôt deux nouveaux mini bus pour le transport de nos malades
  3. L' abbé Jean-Paul Lokutu et la sœur Wivine à la recherche d'un taxi à Kinshasa

       
                
            __ !__
                ! M
               

samedi 25 avril 2009

Jean-Paul II et Mère Thérèse de Calcutta

 

Avec eux, nous avons touché de nos mains le projet  que le bon Dieu a pour chacun de nous.

 

Méditons avec la mère Thérèse de Calcutta son hymne à la vie

savoure-là
La vie est une chance, saisis-la

La vie est beauté, admire-la

La vie est béatitude, savoure-la

La vie est un rêve, fais-en une réalité

La vie est un défi, fais-lui face

La vie est un devoir, accomplis-le

La vie est un jeu, joue-le

La vie est précieuse, prends-en soin

La vie est amour, jouis-en

La vie est mystère, perce-le

La vie est promesse, remplis-la

La vie est tristesse, surmonte-la

La vie est hymne, chante-le

La vie est combat, accepte-le

La vie est une tragédie, prends-la à bras le corps

La vie est une aventure, ose-la

La vie est bonheur, mérite-leLa vie est la vie, défends-la.
La vie est un défi



       
                
            __ !__
                ! M
               

vendredi 24 avril 2009

A TAKETA : LA VIANDE DU PORC REMPLACE CELLE DU GIBIER



La viande du gibier se fait de plus en plus rare, même dans la région forestière de Taketa. Devant la menace de la faim, même le prêtre ne peut plus croiser le bras.
A la paroisse (cure), ce qui était autrefois la grande salle de l’atelier du bois avec scierie et raboteuse sert actuellement de porcherie après aménagement.
En fait, les abbés de Taketa s’engagent à présent à élever des porcs dans l’enceinte de la cure en profitant ainsi des vieux bâtiments de l’atelier du bois, du garage et de leurs clôtures.
Tout semble marcher à bon train, à moins de douze mois de l’année, avec des nouvelles naissances attendues, on comptera une dizaine des porcs.
Pourquoi s’en étonner, le fourrage est facile dans cette riche forêt des environs de la cure paroissiale, et la cueillette des papayes enfouies dans cette forêt sert d’aliments de base à ce gourmands omnivores, surtout à l’engraissement des porcins.
Toutefois, le grand effort reste encore à faire pour arriver à une porcherie moderne avec race améliorée. En outre, après la culture des porcs suivra celle du caprin encore en projet.
L’on pourra alors remplacer sans regret l’abondante viande du gibier de jadis par la délicieuse viande du porc domestique.
AbbéTeddy Iyemebwi
Vicaire/Taketa

jeudi 23 avril 2009

TAKETA : DE LA MISSION A LA PAROISSE




L’évolution est un fait de l’histoire. Depuis les dernières affectations de juin 2006 au Diocèse d’Inongo, le statut canonique de Taketa a fort évolué : on est passé de la mission à la paroisse.
Et cela a comme effet, la nomination d’un curé en bonne et due forme en lieu et place du supérieur de la mission.
D’où Taketa, comme paroisse a la joie de bénéficier des mêmes situations et avantages que toutes les autres anciennes paroisses.
C’est à tout dire une grande évolution sur le plan ecclésiologique.

Abbé Teddy IYEMEBWI,
Vicaire/Paroisse Assomption

LA SITUATION DU CENTRE HOSPITALIER DE TAKETA : CRI D'ALERTE

Le sens de l’Eglise pour le développement de tout homme et de tout l’homme à évangéliser est de toujours et partout partie prenante de sa mission. Son engagement dans le secteur de l’enseignement, de l’éducation, de la santé…en constitue une preuve. A cet effet, depuis l’époque missionnaire, il existe à Taketa un centre hospitalier diocésain de référence sous contrôle des sœurs européennes. Au départ de ces religieuses, la direction de ce centre a été confiée a à leurs filles autochtones de la Congrégation des sœurs congolaises de l’Immaculée Conception (S.C.I.C.).
Ainsi ce centre hospitalier a-t-il servi pendant longtemps de centre de santé de référence pour les soins médicaux dans cette contrée. En effet, comment s’en douter, son bloc opératoire était le seul lieu indiqué pour les activités chirurgicales dans ce secteur ‘Entre Lokoro et Lukenie’. C’est à vrai à dire, le grand trésor médical du groupement de mbiliankama.
Mais depuis l’évacuation des SCIC en 2008, et par après celle du médecin chirurgien, ce centre connaît à présent, des grandes difficultés pour sa survie. En fait, tous les cas d’accouchement, de chirurgien ou autres sont transférés soit à l’Hôpital général de Bosobe (35 km) soit à l’hôpital général d’Oshwe (plus de 60 km).
Alors, pour un tel centre de santé qui fonctionnait presque en vase clos, c’est-à-dire de ses propres recettes, il est reduit au niveau d’un simple dispensaire, malgré son grand nombre de travailleurs (16). D’où ces travailleurs amassent tous les jours les retards de payement mensuel ; par conséquent la survie même du centre devient hypothétique.
Ainsi, ce petit mot avec cette description non exhaustive, du drame est un veritable cri d’alerte pour sauver ce centre et ce peuple. La santé, dit-on, est priorité des priorités et n’a pas de prix. Aussi ce petit mot est-il une interpellation pour tout pasteur à cette heure de l’évangélisation pour tout homme et tout l’homme.

Abbé Teddy Iyemebwi,
vicaire à la paroisse Assomption/Taketa

Apprécions ensemble la beauté des paysages au diocèse d’Inongo


 

Aucune œuvre réalisée par l'homme ne pourra égaler celle de la nature. Contemplez  la majesté  que notre mère nature nous offre gracieusement  dans ce beau plateau d 'Inongo.

 Dans le monde, l'homme travaille avec acharnement, avec labeur, afin d'innover, de recopier, ou de construire une oeuvre qui connaîtra toujours un achèvement mais la nature lui propose un spectacle nouveau d'une richesse inépuisable.

Nous ne pourrons jamais imiter cette spontanéité, le jeu des lumières et des couleurs que ces paysages nous envoient.  Cette beauté nous pénètre quand nous savons être perceptifs, observateurs, contemplatifs.

Tout en suscitant en nous l'humilité et le respect, cette beauté nous invite aussi au silence méditatif… La simplicité est la signature de la nature.

 

Bonne journée aux  lecteurs et amis du blog d'Inongo

 

       
                
            __ !__
                ! M
               

mercredi 22 avril 2009

Où sont les ophtalmologues ?

 

 

Nous disons, il y a quelques mois, que dans notre contrée, beaucoup de personnes souffrent de maux d'yeux. Tous attendent l'arrivée des quelques médecins volontaires qui vont à Nioki une fois l'an, pour se faire contrôler et soigner.

Ceux qui en payent les frais sont surtout les enfants, contraints à étudier dans des conditions très difficiles. Dans les salles de classes,  sans lumière, ces élèves éprouvent beaucoup de difficultés pour lire et le soir, ils étudient à la maison avec une lampe tempête…

Nous espérons que la pastorale sanitaire du diocèse trouvera une solution à ce problème....

 

Photos :

 

  1. Certains enfants avec des lunettes anti soleil
  2. Une vue d'un tableau dans une salle de classe


       
                
            __ !__
                ! M
               

mardi 21 avril 2009

La communauté d’Inongo à Rome se prepare à recevoir ya Philippe.


Cela devient une habitude pour ceux d'Inongo à Rome : chaque fois qu'arrive ya Philippe à Rome, une réception en son honneur est organisée par ses fils et filles du diocèse pour  lui souhaiter la bienvenue, pour l'écouter,  pour connaitre les nouvelles du diocèse. Une façon pour nous, malgré la distance qui nous sépare avec le Congo, de communier aux joies et souffrances des nôtres.

Mais cela constitue aussi  pour nous qui sommes en Italie, une occasion de nous rencontrer car, pris par mille et une chose, il est assez rare de nous retrouver. L'ambiance, évidement sera celle de la fête. Ceux qui habitent « fuori Roma » se préparent déjà à nous rejoindre ; ils viendront de loin : Perugia, Naples, Subiaco, Rieti…..

L'ordre du jour sera chargé :

-         Mot de bienvenue

-         Ya Philippe nous parle

-         Réception des nouveaux venus : l'abbé Didier Epambale, le père Bruno Amerikani, la sr Georgine Kelikwele

-         harmonisation des préparatifs pour l'ordination sacerdotale de Sébastien Apete (religieux issu de la paroisse Assomption de Taketa) à Rome le 6 Juin qui sera combinée avec la réception du père Roland Nene ( Fils de l'Immaculée Conception), ordonné prêtre en Juillet dernier à Kin par Mgr Monsengwo……

 

Tout cela, nous le ferons, réunis autour de ya Philippe, notre père, notre grand frère et notre ami ; lui, le pasteur de notre Eglise locale  qui porte en première personne le poids du bien être spirituel , matériel et social de nos frères et sœurs…. restés au diocèse mais avec qui nous ne formons qu'un seul corps.

 

Photos:

 

  1. Une vue de la première rencontre de 2006 : Emilienne sert ya Philippe
  2. Une vue de la rencontre
  3. C'était une fois à Rome : les abbés Joseph Nduita, Fedé Molwa, Mputu Evariste, Jean-Willy Bomoi et Donat Nshole

    4. La présence de ya Philippe nous rassemble : ici en France :  le dr Idrissa, l'Abbé Jacques Mpia, l'épouse de Mr Jules Vaal, Mr Jules Vaal, Ya Philippe, les abbés Emile Nkumu et Jean-Willy – chez l'abbé Mpia Jacques à Bienheim/ France

 

Blog du diocèse d'Inongo

Antenne de Rome

       
                
            __ !__
                ! M
               

lundi 20 avril 2009

Ya Philippe a voyagé aujourd’hui pour l’Espagne


Ya Philippe a voyagé aujourd'hui pour l'Espagne. Il rentrera à Rome le 27 Avril. Voici le numéro téléphonique  par le quel vous pourrez le contacter quand il sera de retour en Italie : (0039) 331 506 93 37.

 

Photos :

 

  1. Ya Philppe à l'aéroport de Roma Ciampino, en partance pour l'Espagne
  2. Ya Philippe avec l'abbé Jean-Willy à l'aéroport de Ciampino ( Rome) avant qu'il ne prenne le vol
  3. Ya Philippe s'entretient avec la sr Georgine Kelikwle au collège ses scheutistes à Rome ce 20 Avril 2009
       
                
            __ !__
                ! M
               

dimanche 19 avril 2009

Ya Philippe est bien arrivé à Rome.. sous la pluie..


Ya Philippe ( notre éveque) est bien arrivé aujourd'hui  à Rome dimanche le 19 Avril … évidemment sous la pluie.. pour confirmer qu'il est un vrai Nkiere ( dans la culture d'Inongo, qui portence  ce nom  est celui qui est né pendant qu'il pleuvait..). Nous étions tous là  pour l'attendre.

Demain  dans les après midi, il continue son voyage en Espagne pour rentrer à Rome après une semaine. Nous vous  communiquerons le  numéro de téléphone qu'il utilisera en Italie pour des éventuels contacts.

 

Photos:

 

1. Comme le veut notre culture, à peine arrivé, ya Philippe nous donne le lisolo ( les nouvelles du diocèse),

2. Nous étions tous là à l'attendre,

3. ya Philippe avec notre nouveau venu, l'abbé Didier Epambale

4. ya Philippe embrasse l'abbé Félicien Boduka

5. ya Philippe avec l'abbé Nduita

 

De Rome,

 

Jean-Willy BOMOI

 

Abbé.

 

 

       
                
            __ !__
                ! M
               

Mgr en route pour Rome

C'est hier aux environs de 21h00 que Mgr l'Evêque a pris l'avion pour Rome.Il devait arriver aujourd'hui dans l'avant-Midi.

vendredi 17 avril 2009

Pensée du jour

"Le véritable héritage que lègue un père est d'avoir ouvert le chemin de la vie à ses enfants. Quel est ce chemin de la vie? Vivre pour autrui." (Zamenga Batukezanga)

PETIT POISSON DEVIENDRA GRAND ?


« Petit poisson deviendra grand,

Pourvu que Dieu lui donne vie ;

Mais le lâcher en attendant,

Je tiens pour moi que c'est folie :

Car le rattraper il n'est jamais trop certain. »

Oui, cette fable de La Fontaine se concrétise à Inongo. Depuis, quelques années, les pêcheurs du lac tiennent pour folie d'attendre que le 'carpillon devienne carpe' Dieu lui pretera vie, pas eux.. La pêche aux alevins (appelés ici 'ndakala') s'est répandue et prend des proportions inquiétantes. Et c'est toute l'année que cette pêche se pratique.

Dans le temps, ceux qui avaient pris les alevins dans leur filet, les retournaient dans l'eau. Aujourd'hui, il devient folie de le faire. Ces pécheurs utilisent les filets aux mailles si petites qu'aucun alevin n' y échappe.

Cette pêche a du succès et est encouragée par la population qui, incapables d' acheter les gros poissons qui deviennent très chers et pas à la portée de leur porte monnaie, se rabat sur les 'ndakala' coûtant beaucoup moins chers. Avec une petite quantité de ndakala qu'on mélange aux légumes, on sait nourrir toute la famille. C'est à juste titre que certains appellent ces alevins 'libota mobimba' (toute la famille).

Et pour se donner bonne conscience, ces jeunes gens pêcheurs vous disent que ces alevins ne deviennent pas assez gros et gardent cette taille. Ou tout simplement, il y en a assez et ça ne s'épuisera pas l'un de ces quatre matins. Un coup d'œil attentif suffit pour démentir leur propos.

Malheureusement, ici il n'y a pas de régulation des pêches. On pêche toute l'année sans être inquiété. Et il existe même un service de la conservation de la nature. N'allez pas demander ce que ce service fait comme travail et quelle nature il protège.…

Il est impérieux de gérer rigoureusement ce que Dieu a mis à notre disposition en pensant aux générations futures. C'est cela aussi que nous chantons dans notre option pastorale : « na misala, na bobateli biloko Nzambe apesi biso » (savoir protéger et mieux gérer la creation).


jeudi 16 avril 2009

MGR L'EVEQUE A KIN

Mgr l'évêque a voyagé ajourd'hui pour Kinshasa où il est arrivé à 12h00. Et Samedi, il prend l'avion pour l'Europe (Rome). Il y séjournera pendant un mois.

mardi 14 avril 2009

Petit à petit .....

Petit à petit l'oiseau fait son nid ! Petit à petit le Diocèse d'Inongo se reconstruit ! Que de joie et de bonheur à partager autour de la belle fête de Pâques . Il y a quelques temps on apprenait le bon fonctionnement de la décortiqueuse de Nkaw, puis le merveilleux projet du petit séminaire de Bokoro qui se réalise et aujourd'hui le Lycée Marie Reine de Kutu est à la joie de pouvoir bientôt mieux accueillir les élèves et surtout pouvoir leur rendre la vie plus facile pour atteindre leurs aspirations. Quelle joie aussi de voir qu'il y a des gens au grand coeur qui sont prêts à s'investir pour ces belles réalisations.
Bravo, je partage de tout coeur votre joie.


Bientôt un nouveau bâtiment pour les filles du lycée Marie Reine de Kutu

 

 

Le lycée Marie Reine de Kutu sera doté d'un nouveau bâtiment  (un internat) financé par la région Puglia en Italie.

Ce lycée en effet, accueille plus de 500 filles élèves non seulement de Kutu mais  aussi des villages voisins. Il s'est toujours posé un problème d'hébergement des filles non originaires de Kutu. Certaines logeaient chez les parents ou connaissances pendant que d'autres faisaient un aller retour chaque jour à pied pour venir au cours.

Que de fois en effet, à cause de la pluie ou du mauvais temps,  la salle paroissiale ou  la véranda du couvent des sœurs n'ont pas été transformé en dortoir pour elles !

Pire, certaines abandonnaient les études puisque l'aller - retour chaque jour à pied les fatiguait. Nous sommes dans un monde où le pourcentage des filles qui étudient est très bas par rapport aux garçons.

Le projet introduit auprès de la région Puglia en Italie avait pour objectif d'obtenir un financement pour construire un internat ou pensionnat qui peut héberger toutes ces filles. Dieu aidant, il a été financé. Nous les remercions.

Ce bâtiment aura donc l'avantage non seulement  d'accueillir ces filles durant le temps des études mais aussi de leur permettre une bonne concentration. Fatiguées par les voyages à pied et par les travaux domestiques qui les attendaient à la fin des cours, elles ne pouvaient pas donner le meilleur d'elles mêmes…. Ce nouveau bâtiment est déjà en construction. Nous vous tiendrons informé....

 
Photos:
 
  1. Une vue des certaines filles du lycée Marie Reine de Kutu
  2. les filles – élèves devant le bâtiment scolaire ( cette année elles sont 523)
  3. les planches achetées pour la charpente
  4. les tôles pour la toiture
  5. la fabrication des briques en ciment
  6. 200 sacs de ciment achetés pour la construction de ce bâtiment

 


 
       
                
            __ !__
                ! M
               

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)