mardi 30 septembre 2008

Pensée du jour

"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent et qui refusent d'intervenir" (Albert Einstein)

dimanche 28 septembre 2008

Merci

Merci pour le partage de ces belles et Ô combien parlantes photos. Vous avez raison de montrer les réalités vécue par les gens de l'intérieur du pays. Vous avez raison de dire que les grands travaux ne concernent pas seulement les villes. C'est facile de montrer les travaux des villes, cela fait bien!!! cela attire la gloire....Ce serait bien si d'autres diocèses montreraient la réalité vécue chez eux par la création d'un "blog" qui parle, qui montre la réalité de la vie du peuple, la vie de ceux qui s'usent pour donner à leurs enfants une instruction, une vie digne.
Et ici je fais un petit clin d'oeil, pleine de tendresse et d'admiration pour se groupe d'enfants et à tous les enfants qui avec courage font tant de km pour pouvoir étudier, pour devenir l'élite de ce peuple courageux. Il est vrai , ce que je dis c'est peu de choses, ce sont des paroles et je sens mon impuissance face à ces situations, alors il me reste qu'une chose les emporter dans ma pensée et leur témoigner toute ma tendresse et mon admiration.


C'est vrai

Mieux vaut tard que jamais, et c'est ainsi que je souhaite également à l'Abbé José Mamfisango un "Bon et heureux Anniversaire Sacerdotal" Puisse le Seigneur lui accorder de nombreuses années encore dans sa Vigne.

Voyageuse


samedi 27 septembre 2008

JOYEUX ANNIVERSAIRE

Mieux vaut tard que jamais. Heureux anniversaire à l'abbé José mamfisango qui fete ses 27 ans de sacerdoce. Puisse le Seigneur lui donner assz d'ardeur, comme à St Vincent de Paul, pour annoncer son Royaume surtout aux pauvres.

L'ETAT DE ROUTE

Le Pays ne se limite pas aux villes. Et les cinq chantiers ne concernent pas que les villes. Les paysans ont droit aux mêmes attentions que les citadins. Comment évacuer des produits sur de telles routes?


L'ETAT DE ROUTE




Ils vont parcourir plus de 400km à pied pour aller vendre leur produit à Kikwit.
Et ils viennent de plus de 60 km de Nkaw



Ces élèves(venus de la Paroisse de Nkaw) vont parcourir plus de 100 km à pied, pendant trois jours pour atteindre Oshwe et attendre une occasion pour rejoindre Bokoro (situé à une centaine de km d'Oshwe)où ils étudient. Ils n'ont pas de choix
Posted by Picasa

L'ETAT DE ROUTE


"Les richesses de Bandundu ne seront d'aucun profit pour la population de cette province tant qu'il n'y aura pas de véritables réseaux de communications."(Message des Évêques de Bandundu, Janvier 2008)
Pont Mokaw sur la route Bokoro-Makaw

HOLA

olà, goût très du blog.
Excuse ne pas écrire plus, mais mon français n'est pas bon.
Une accolade depuis le Portugal.

Anasticio Soberbo

mercredi 24 septembre 2008

Pensée du jour

" Le bonheur, c'est de reconnaître que le négatif existe...mais décidér de ne pas lui ouvrir la porte"

mardi 23 septembre 2008

Un pas en avant...

Oui, un pas en avant pour ces étudiants qui vont commener leurs études de théologie. Un pas de plus sur le chemin du don total, vous attendiez ce jour avec impatience. De tout coeur je souhaite à vous tous une bonne année scolaire, que chaque  petit pas que vous ferez chaque jour , que chaque meilleure connaissance de la Bible  et des merveilles de la foi, vous rapproche aussi de Celui qui vous appelle  à marcher à sa suite.
Bonne chance et bonne persévérance. Ma pensée vous accompagne.
 
Voyageuse
 
 

Message

Message phonique du 23 septembre 2008

Ad: toutes les paroisses

De :Mgr l'Eveque

  • Sont admis en première année théologie

SAINT CYPRIEN

  1. Claude Ilikiwa
  2. Alfred Mbenge
  3. Justin Maliki

JEAN XXIII

  1. Alain Bontengo
  2. Hermann Opwembio

FACULTÉS CATHOLIQUES

  1. Fulbert Mabele
  2. Maximilien Wango
  • Sont admis en première philosophie

KALONDA

  1. Jean Claude Ingolo
  2. Jean Pascal Lesambo
  3. Gladys Mongbanklije

ST KAGGWA (Kin)

  1. Jean Baptiste Botete
  2. Faustin Esaka
  3. Trèsor Finzo
  4. Alexandre Monsengo
  • La rentrée académique est prévue au 18 octobre pour saint Cyprien et Kalonda
  • Le thème de l'assemblée des pretres : Pretres au service de la vie pour l'avènement du Royaume de Dieu (Jn 10,10)

lundi 22 septembre 2008

ECHO DE NOS VACANCIERS


ECHO DE NOS VACANCIERS
“Le seigneur a fait pour moi des merveilles. Saint est son nom ».
Après ses premiers vœux émis le 31 Mai 2008 à Rome, la sœur Noelle Kaniki est arrivée à Bokoro le 31 juillet 2008 pour ses vacances en famille.
Et le 10 août, solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, une messe d’action de grâce a été célébrée. Les fidèles de l’Eglise protestante ont été associés à cette action de grâce.
L’Eucharistie a commencée à 11h00’ à cause de la pluie et elle été présidée par l’abbé Célestin Mbuyulu, originaire d’Ilombe et camarade de classe de la sœur. Les abbés Béni Mayo, Eric Mbo Mayo, Henri Godé MbawMbaw ont concelebré.
Le célébrant principal a invité les chrétiens à prendre Marie, comme modèle de notre foi. C’est en se laissant guider par Dieu et en acceptant de faire sa volonté, malgré les peines et les joies, que Dieu Nous récompensera.
À la fin de l’Eucharistie, la sœur Noelle a saisi l’occasion pour remercier Dieu qui l’a choisie et aussi les parents, les éducateurs, les frères et amis qui l’ont aidée, soutenu et encouragée à répondre à cet appel .Elle a exhorté les chrétiens et surtout les jeunes à éviter le découragement et à ne pas chercher la voie de la facilité.Il faut savoir travailler pour prendre en charge notre Église et transformer ce monde. « Devrons-nous attendre que d’autres viennent transformer Ilombe à notre place ?», a-t-elle demandé.
Après l’Eucharistie, des jeunes des groupes apostoliques ont agrémenté la soirée par des danses. Et Ilombe, que ses habitants appellent « Canada » a été fier et heureux d’avoir offert au Seigneur une de ses filles.
Le lendemain, la sœur a rencontré toute la population qu’elle a exhortée au travail.

Echo de nos vacanciers (photos)




Posted by Picasa

Mes chers amis.....

 
Les vacances sont terminées, vous êtes  sûrement tous rentré pour reprendre qui son travail, d'autres les études ou d'autres occupations. J'espère que chacun de vous, avez eu des bonnes vacances et que vous avez eu l'occasion de vous  remettre en forme afin de reprendre la vie quotidienne habituelle. Peut être que certains auront la gentillesse de partager leurs expériences  vécus. Se serait enrichissant pour ceux qui sont restés , qui  ne sont pas partis ou  qui  n'ont pas eu de vacances.
 
Pour ma part je n'ai pas eu de vacances, ils seront pour une autre fois. Mais cela ne m'as pas empêché de faire l'une ou l'autre expérience et grâce à l'Internet via le "blog". d'Inongo et d'autres "blog" C'est ainsi que j'ai fait la connaissance d'amis supplémentaires dont je connais mieux  la vie aujourd'hui . Depuis quelques jours je fais une autre expérience et pas des moindres et cela grâce au récit de la décortiqueuse de riz pour la paroisse de Nkaw. J'aimerais partager avec vous  mes pensées ;
La paroisse de Nkaw tout le monde connais parce que l'on est d'Inongo,soit parce que l'on lit le "blog". On connaît le dévouement  et le courage de l'Abbé Boni,  et aujourd'hui grâce à ce dévouement il a vu réaliser un rêve.; donnez aux gens l'espoir d'une vie meilleure.... leur donnez l'envie d'aller de l'avant...construire un monde meilleur pour leurs enfants,  les générations futures...
  Pour arriver a  cette décortiqueuse que de chemin parcouru il y a eu l'idée, l'initiative, les démarches à faire, le dévouement d'un Abbé à Rome pour obtenir gain de cause, l'envoi de l'argent, l'achat à Kinshasa et puis l'acheminement. Le courage , le sacrifice de chacun  pour amener cet appareil a destination à travers des routes, des chemins, des ruisseaux..... impraticable. Cette dernière étape ne peuvent comprendre   que ceux qui l'ont vécu et qui vivent chaque jour ces expériences dans les réalités de la vie....
La belle leçon de cette expérience que nous qui vivons cela de loin, c'est que cette décortiqueuse a crée une magnifique chaîne de fraternité ....qui permet à d'autres d'aller de l'avant...de créer l'espoir de vivre dignement . La leçon que j'en tire c'est que là où nous vivons , nous pouvons aussi essayer  par nos pauvres petits moyens d' aider les  autres à aller de l'avant en nous plongeant dans leurs réalités humaine.
Il me reste un souhait, c'est qu'un jour dans les livres d' histoire et dans les cours d'histoire sur le Congo que l'on donnera aux enfants, on ne parlera pas seulement de la naissance du pays, de son évolution et des politiques qui tirent toute gloire vers eux; mais que l'on parlera aussi  et surtout de ceux qui grâce a leur  labeur et  leurs sacrifices se sont donnés à leur peuple. Que l'on parlera des anciens qui se sont usés pour donner à leurs enfants et aux générations les bienfaits dont eux profitent. Les jeunes qui apprendront l'histoire ainsi, la vraie histoire seront fiers d'appartenir à ce beau pays qu'est le Congo.
Bravo à vous tous, ici je pense non seulement à ceux qui se donnent, mais à tout le peuple . Merci pour toutes ces belles leçons qui me permettent de me remettre souvent en question, mais aussi m'aident à essayer de  vivre mieux là où je me trouve la fraternité. Vivre  dans l'Esprit d' Ekolo Ya Bondeko! Merci
 
Voyageuse
 
 
 
 
   

vendredi 19 septembre 2008

UNE DECORTIQUEUSE A NKAW: LA FIN D'UN CALVAIRE





Le secteur de Nkaw, dans le territoire d’Oshwe, est implanté en pleine foret équatoriale de la cuvette centrale. Il a un sol très fertile. On y cultive la courge, l’arachide, le manioc, le mais, le riz. Mais de toutes les cultures, c’est celle du riz qui occupe une place de choix. On en produit énormément. Mais, par manque de décortiqueuse, la production de riz avait baissé et la population ne cultivait que la quantité nécessaire pour la consommation locale. Car, il fallait piler au mortier et pour avoir 5 kg de riz, il fallait piler toute la journée.
Avec la réouverture de la paroisse, l’abbé Béni MAYO, curé de la paroisse a initié un projet de décortiqueuse qu’il a introduit à la Caritas Italienne. Le projet fut accepté et financé.
Achetée à Kinshasa depuis le mis de juillet, la décortiqueuse est arrivée à Oshwe le 15 aout 2008. Nkaw est situé à (5 km d’Oshwe, et pour acheminer cette decortiqueuse, le seul moyen de transport est la charrette. L’état de route est tel que le camion (qu’il n’y a pas) ne saurait y accéder. Et la charrette, il faut la prendre en location à 62 km(Betumbe).
Les jeunes gens ont été sensibilisés et ont accepté de parcourir 85 km à pied. Pendant que les uns allaient à Oshwe, d’autres devaient entretenir la route, l’élargir, couper les arbres qui jonchent la route pour permettre que la charrette passent facilement sur cette route mal entretenue.
Après deux jours de marche, c’est mercredi le 21 août vers 11h00’ que le premier groupe qui a transporté la partie électrique (Groupe électrogène) est revenu. Et le 2è groupe est arrivé deux jours plus tard.
A leur entrée au village, ces jeunes gens ont été accueillis en héros ppar toute la population. Pendant que les enfants de moins de 8 ans étaient curieux de voir pour la première fois, cet engin qu’ils nommaient « petit camion sans vrombissement », les mamans accouraient au cri « fini le calvaire de pilon et de mortier », « Nous n’aurons plus à travailler toute la journée pour un petit bol de riz ». Et la décortiqueuse a été promenée à travers toute la cité par une foule en liesse qui voit s’ouvrir un nouvel horizon.
Revenue à la cure, la population a demandé à l’abbé curé de remercier la caritas Italienne pour ce geste de générosité, sans oublier l’abbé Jean Willy Bomoi, chargé des projets, qui l’a appuyé.
Le curé l’a exhorté à prendre conscience qu’il y a encore beaucoup à faire pour sortir de la misère. La population doit elle-même s’impliquer pour son développement et entretenir cet objet précieux. Entretenir aussi la route qui doit servir à l’évacuation du riz. Car, il ne faut pas attendre le gouvernement…

mercredi 17 septembre 2008

ATELIER CARITAS

Monsieur Blaise Mbo Mosemolongo, chargé des projets aux urgences et Martin Dinkala, comptable à la Caritas- Développement Congo, sont arrivés aujourd'hui à Inongo pour animer un atelier de trois jours sur "Les éléments des procédures administratives, financières et comptables dans une organisation sans but lucratif"

lundi 15 septembre 2008

Pensée du jour

"La nature est une pénétrante invitation aux efforts lents, patients, méconnus, par où l'individu, porté par tout un passé, prépare humblement un monde qu'il ne connaitra pas"(P.Teilhard de Chardin)

mercredi 10 septembre 2008



MARCHE A INONGO




Hier, Mardi 09 Septembre, Il faisait beau temps à la matinée après une longue pluie qui a debuté vers 6h30. Autour de 12h, l'on entend des tambours des Kimbanguistes résonner, trainant une foule des gens, chantant et reclamant que le chef-lieu de la future Province s'installe à Inongo : « Inongo ! Chef-lieu ! ». Et pourquoi cette marche à Inongo, pourtant les choses semblaient dèjà macher en sa faveur ? Selon les sources interrogées, il semblerait que le territoire de Bagata (la ville de Bandundu y incluse) boude son emplacement dans la future province de kwilu dont le chef-lieu serait à Kikwit. Et par conséquent, ce territoire de Bagata souhaiterait (et militait déjà) faire front commun avec Mai-Ndombe pour former la nouvelle province de Bandundu ou du Lac avec la Ville de Bandundu comme chef-lieu. Voilà qui a soulevé la colère de la population d'inongo qui ne voudrait jamais voir s'étioler son espoir de devenir le chef-lieu de la future province de Mai-ndombe.

vendredi 5 septembre 2008

Avis aux lecteurs

Nous venons de publier un article qui était en brouillon depuis le 19aout. Glissez votre curseurjuste apres l'article sur Mgr Monsengwo, vous le verrez,il est intitulé:L'inatendue surprise.C'est sur le centre d'accueil d'Inongo.Lisez et nous attendons vos commentaires.

jeudi 4 septembre 2008

Pensée du jour

Sème la joie et tu récolteras le bonheur
                         (Angel Face )

lundi 1 septembre 2008

Pensée du jour

"Un homme est comme une plante:s'il n'a pas son vrai morceau de terre pour grandir il se fane"(André BRINK)

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)